TEST: 3715

“Granada Nights”, le film qui rend hommage à Grenade

Par Coralie Neuville | Publié le 20/11/2021 à 19:46 | Mis à jour le 21/11/2021 à 09:44
Granada Nights, Abid Khan 

Ce week-end sort sur les écrans de Grenade, le film Granada Nights, hommage du réalisateur Britannique Abid Khan à la ville andalouse. Le film qui a été projeté vendredi en avant-première au cinéma Megarama fait partie de la sélection du Festival international de cinéma Premios Lorca.

Grenade, première destination Erasmus

Il y a quelques années, l’Auberge espagnole de Cédric Klapisch avait mis sous le feu des projecteurs la ville de Barcelone, sa movida et la génération Erasmus. Les années ont passé, laissant place à une nouvelle génération, celle de Granada Nights.

Grenade est une ville connue dans le monde entier pour sa richesse architecturale, son patrimoine culturel et gastronomique. La ville de l’Alhambra, recommandée comme destination idéale par de nombreux sites de voyage, est visitée tous les ans par des touristes qui tombent sous son charme. Du fait de son histoire et de ses traditions, elle est aussi un carrefour culturel qui accueille des milliers d’étudiants en Erasmus tous les ans. La 1ère ville Erasmus (en nombre de départs et d’arrivées) peut, aujourd’hui, se targuer d’avoir un film qui rend hommage à ses gens, à sa jeunesse, à son architecture et surtout, à son atmosphère.

Hommage à la ville de Grenade

Granada Nights est une véritable déclaration d’amour de la part de son réalisateur. Lors de la conférence de presse organisée au Théâtre Isabel la Catolica en présence des membres de la distribution (Alice Sanders, Laura Frederico, Giovanni Battaglia, …), du maire de Grenade, Paco Cuenca et du directeur du Centre des Langues Modernes, Juan Sánchez Fernández, Abid Khan a confié qu’il avait tourné ce film pour remercier la ville qui l’avait accueilli les bras ouverts pendant son séjour linguistique, il y a plus de 15 ans.

Granada Nights
Tournage de Granada Nights en 2018

En effet, Grenade est le fil conducteur du film. Le spectateur accompagne le protagoniste et sa bande de copains provenant des quatre coins du monde dans le dédale des rues pittoresques de l’Albaycin, du Realejo et du Sagrario, et découvre ou redécouvre des traditions qui sont un moteur économique pour la ville (citons entres autres Pâques, le Jour de La Croix).

Le bonheur se trouve-t-il à Grenade ?

Granada Nights, c’est l’histoire d’un jeune touriste Britannique qui arrive à Grenade pour retrouver sa petite amie. Mais voilà, tout ne se passe pas comme prévu puisqu’Helen le quitte. Le moral dans les baskets, il décide de rester et de donner un sens à sa vie. Est-ce que la magie de la ville est suffisante pour oublier sa peine ? Les amitiés tissées à l’étranger sont-elles si fortes au point d’influencer nos choix ? 

Si on se prend d’affection pour ces jeunes qui s’interrogent sur la vie entre deux fêtes, le film met aussi à l’honneur des personnes d’origine modeste et marginalisées (agent d’entretien, gitans, immigrés) parce que Grenade ne pourrait se résumer qu’à ses touristes et ses étudiants. 

A Grenade, on peut trouver son bonheur 

Granada Nights
Ezra Khan et Antonio Aakeel

Malgré quelques clichés qui feront sourire, Abid Khan célèbre, comme l’avait fait Klapisch auparavant, la joie de vivre espagnole, un pays de traditions aimé par la jeunesse internationale.

Enfin, il invite les spectateurs à s’évader, à réfléchir sur l’image de l’immigration avec d’une part, la jeunesse européenne dorée et parfois insouciante et, d’autre part, les personnes qui ont immigré pour des raisons économiques. Parce qu’à la fin, chacun d’entre nous souhaite trouver son bonheur. Et pourquoi pas trouver ce bonheur, une nuit, à Grenade…

En première à Grenade

Granada Nights (2021), d’Abid Khan, avec Antonio Aakeel, Oscar Casas, Quintessa Swindell, Laura Frederico, Julius Fleischanderl, Tabata Cerezo,Virgile Bramly, Giovanni Battaglia, Ezra Kahn, Alice Sanders, Isabel Guardiola, est en salle actuellement à Grenade au Cinéma Megarama en version originale (anglais, espagnol, suédois et ourdou) sous-titrée en espagnol.

 

coralie neuville

Coralie Neuville

Traductrice et créatrice de contenus, elle a vécu à Rome et Valence avant de s'installer avec sa famille à Grenade.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'éditon Andalousie.

À lire sur votre édition locale