Mercredi 20 novembre 2019
Wellington
Wellington
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Immigration : retour du programme Parent Category Visa en février 2020

Par Thomas Lunot | Publié le 08/10/2019 à 05:36 | Mis à jour le 09/10/2019 à 04:16
immigration parent category visa programme

Le gouvernement néo-zélandais a confirmé le retour du programme Parent Category Visa dès février 2020, permettant un accueil annuel de 1000 personnes.

Le ministre de l’immigration Iain Lees-Galloway a déclaré ce lundi 7 octobre 2019 un important changement de politique migratoire concernant les parents d’immigrés. En effet, la volonté affichée du gouvernement de coalition de renouer avec les bénéfices migratoires amène un objectif clair : celui d’attirer, et de conserver les migrants qualifiés répondant aux besoins sociétaux néo-zélandais.

Clôturé il y a presque 3 ans, le programme Parent Category Visa est ainsi profondément remanié, et sa réouverture prochaine implique des informations précises le concernant.

« Les migrants qualifiés et leurs parents ont été délaissés depuis que le précédent gouvernement national a décidé de clôturer le programme Parent Category Visa. » énonce dans ce sens Iain Lees-Galloway. Derrière ses paroles fortes, le ministre de l’immigration promeut pourtant une loi restrictive.

Ainsi, le plafonnement du nombre annuel de parents participant à ce programme est conséquemment revu à la baisse, à savoir 1 000 individus, contre 5 500 auparavant et pour postuler, les immigrés doivent résider depuis au moins 3 ans en Nouvelle-Zélande.

Le changement s’accentue également concernant les garanties pécuniaires. De ce fait, la responsabilité financière repose désormais sur les enfants, et non plus sur les parents souhaitant immigrer. En outre, le revenu annuel minimum de l’enfant souhaitant amener ses parents varie entre 2 et 4 fois le salaire médian néo-zélandais, ciblant dès lors une immigration hautement qualifiée.

 

Vous souhaitez immigrer en Nouvelle-Zélande ? Contactez dès à présent notre partenaire New Zealand Services.  

 

Thomas Lunot

Thomas Lunot

Étudiant en droit et amoureux de musique, des plages de l'île du Nord et de la beauté du hasard.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet