Comment obtenir un visa pour s’installer en Floride ?

Par Ophélie Moisant | Publié le 16/06/2022 à 14:00 | Mis à jour le 16/06/2022 à 14:00
Photo : Passeport américain, @Rocio Ramírez
Visa et passeport américain

S’installer en Floride, ou aux États-Unis en général, peut rapidement devenir un parcours du combattant. Il n’existe pas 36 solutions. Vous devez à tout prix avoir un visa en règle ou obtenir une Green Card. Voici les options à étudier pour démarrer votre projet. 

 

S’expatrier en Floride ne se fait pas du jour au lendemain, ni sur un coup de tête. Il faut s’accrocher et garder en tête la raison pour laquelle vous souhaitez tout quitter pour vivre le rêve Américain. Intégrer une Université digne de ce nom, faire carrière dans le cinéma, travailler dans un parc d'attractions le temps d’un été, devenir agent immobilier à Tampa, ouvrir votre entreprise à Orlando… C’est possible. Mais le processus va vous demander de longs mois de combat avant de réaliser votre projet. 

Avoir un projet bien ficelé

Vous devez être sûr de vous. Ce qui signifie : avoir suffisamment d’argent pour votre projet, avoir beaucoup d’économies "au cas où", être prêt à travailler dur, avoir les compétences requises et bien plus encore, être prêt à tout quitter et ne pas faire marche arrière, savoir quel visa il faut pour votre projet avant même de commencer. Une fois sûr de vous, et selon votre projet, il vous faudra un dossier en béton, un sponsor de confiance ou même un avocat spécialisé.

 

Quel visa obtenir pour mon projet ? 

Pour résider et travailler en Floride, ou un autre état des USA, il faut posséder un visa. À partir de là, plusieurs options sont possibles :

  • E1, E2, pour les investisseurs, futurs propriétaires de restaurants, bars, shop…
  • H1B, pour les expatriés professionnels diplômés et spécialisés dans un domaine. Il est obtenu grâce à un sponsor d’une entreprise. 
  • J1, pour les étudiants, stagiaires, AuPair.
  • O, pour les personnes ayant des capacités extraordinaires dans les domaines des sciences, des arts, de l'éducation, des affaires, du sport, du cinéma et de la télévision, démontrées par une reconnaissance nationale ou internationale soutenue.
  • P, pour les athlètes
  • I pour les journalistes et médias sur du court ou long terme
  • B1-B2, pour les personnes en cours de négociations avec les USA dans le cadre d’un projet d’investissement par exemple

Une fois la catégorie de Visa trouvée, les démarches peuvent commencer. Dans le cadre d’un visa J ou H1B, il vous faudra être sponsorisé. Soit par une entreprise, une école ou une organisation officielle. Pour la catégorie E1-E2, il vous faudra l’aide d’un avocat, et une somme d’argent conséquente pour arriver au terme du processus.

Le chemin vers la Carte Verte

L’obtention de la carte verte (carte de résident américain permettant de travailler et vivre sur le territoire sans visa) peut être très rapide, comme très, très, longue. Généralement, après quelques années sur le territoire américain sous un Visa E, H, O, P ou I, il est possible d’obtenir la Carte Verte. Pour autant, rien n’est jamais sûr. La seule option qui garantisse l’obtention de la célèbre Green Card n’est autre que : le mariage avec un ou une américaine. Là encore, le chemin est périlleux et peut être risqué.

 

Vous pouvez également tenter la lottery, une fois par an, grâce à laquelle vous obtenez la Carte Verte après un tirage au sort. Les inscriptions se font en octobre-novembre et les résultats sont ensuite connus début mai. Good Luck !

 

ophelie moisant

Ophélie Moisant

Après de nombreux reportages TV réalisés et quelques milliers d’articles publiés, je suis désormais à la tête du Petit Journal Orlando & North Florida. Au plus proche des lecteurs au quotidien, je partage mes découvertes et bons plans pour vous aider !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Orlando !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale