Vendredi 6 août 2021

Covid 19 : le passeport singapourien perd de sa puissance

Par Catherine Zaccaria | Publié le 13/07/2021 à 13:48 | Mis à jour le 13/07/2021 à 14:04
Passeport visas covid

Les restrictions sanitaires à Singapour concernant les voyages à l’étranger ont fait chuter son passeport dans le classement où il tient depuis quelques années la 2e place après le Japon.

 

Un classement bouleversé dues aux restrictions sanitaires

En raison des restrictions sanitaires mondiales sur les déplacements à l'étranger, les passeports les mieux cotés ces dernières années souffrent plus que les passeports européens des restrictions de voyage. En effet, ces pays ont barricade leurs frontières et leurs ressortissants ne sont pas les bienvenus à l’étranger.

Depuis mars 2020, les échanges mondiaux et notamment les voyages de personnes sont bouleversés par la pandémie de covid-19. Les passeports permettant de voyager dans le plus de pays sans demande de visa perdent leur place prestigieuse de « meilleur passeport » selon une étude publiée la semaine dernière par le cabinet anglo-saxon Henley&Partners. Les restrictions temporaires de visa liées à la pandémie ont pris le pas sur les accords politiques des Etats.

 

La mobilité internationale au premier trimestre 2021 n'atteignait que 12 % de son activité à la même période en 2019.

Les Européens moins pénalisés dans leurs déplacements

En 2019, le Japon occupait la 1ère place (193 pays sans visa) suivi de près par Singapour (192), l’Allemagne (191) et la Corée du Sud (191). La France elle, permettait de visiter 188 pays tandis que l’Afghanistan en queue de classement n’en permettait que 26. En prenant compte des restrictions sanitaires, les ressortissants des pays habituellement ouverts voient leurs possibilités de voyager s’effondrer. Les Etats-Unis, le Royaume-Unis ou les pays développés d’Asie (Japon, Singapour, etc) se retrouvent classés derrière les passeports européens.

 

passeports visa restriction voyage

 

Le passeport nippon passe de 193 pays à 75, Singapour de 192 à 70, le Royaume-Uni de 187 à 57 et les Etats-Unis de 187 à 61. La chute se fait également sentir pour les Européens mais moins importante. La France passe de 188 à 82 et l’Allemagne de 191 à 81. La liberté de circulation au sein de l’Union européenne ainsi qu’une campagne de vaccination bien avancée explique cette résistance. (Le classement ne prend pas en compte les effets du pass sanitaire entré en vigueur le 1er juillet)

 

Des inégalités encore plus marquées entre les passeports

La lenteur des campagnes de vaccinations dans les pays en développement rend la population encore plus vulnérable au Covid-19 et à ses différents variants ce qui creuse davantage les inégalités sur la liberté de voyager déjà limitée.

« L'écart n'a jamais été aussi important depuis le début de l'indice en 2006. Sans prendre en compte les restrictions actuelles, les détenteurs de passeports japonais peuvent accéder à 167 destinations de plus que les citoyens afghans », déplore ainsi Henley & Partners. L’arrivée des passeports sanitaires devrait encore accroître ces inégalités selon le cabinet.

 

Catherine Zaccaria

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef de l'édition singapourienne de Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir