Mercredi 14 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les motifs du Batik - Le Pagi Sore

Par Corinne Gaminde | Publié le 09/08/2018 à 23:30 | Mis à jour le 09/10/2018 à 16:05
Batik pagi sore

Le batik est profondément lié à l’Indonésie. Que ce soit dans la rue ou dans les plus grandes soirées indonésiennes le batik est présent. C’est une icône nationale à lui seul. Afin de vous faire découvrir un peu plus cet art, tout au long de l’été, nous vous proposons un descriptif de différents motifs que l’on trouve en Indonésie.

Le Pagi Sore:

batik lasem pagi sore
Batik de la region de Lasem 

Ce genre de batik diagonalement divisé par des couleurs et motifs différents est appelé pagi sore . Plié en deux, le côté foncé de ce foulard de tête est porté durant la journée tandis que le côté clair est porté en soirée. 

Ce concept a été imaginé dans les ateliers chinois de Java du nord durant l’occupation japonaise de l’Insulinde (1942-1945). Durant cette période, le pays fait face à de graves problèmes économiques, un manque de travail, une baisse du pouvoir d’achat. Les matières premières comme le coton et la soie sont difficiles à trouver, ce qui a pour conséquence une augmentation considérable du coût des produits finis. Pour pallier à un chômage latent, les entrepreneurs chinois eurent l’idée de fabriquer le batik pagi sore, solution qui permettait d’une part de garder une main d’œuvre active car la confection de ce batik exigeait de longues heures de travail minutieux, et d’autre part de fournir aux clients « deux batiks pour le prix d’un ». Cette formule pagi sore connut un engouement immédiat. Les ateliers continuent à le fabriquer à l’heure actuelle.

Le triangle de type bangbiru ( bang =rouge et biru = bleu ) représente des rosettes géométriquement disposées, inspirées des soies patola provenant originellement d’Inde et fortement prisées dans tout l’archipel. Ces rosettes sont toutes octogonales ainsi que l’octogone blanc central qui renferme neuf points symbolisant les neufs saints appelés wali, qui ont apporté l’ Islam à Java. Ce motif appelé jelampang était très à la mode à la fin du XIXème siècle et début du XXème siècle, il connut même un renouveau dans les années 1955 à 1965. Le coté sur fond blanc et fins pointillés rouges reproduit de gros œillets dans un entrelacs de feuilles de vignes symbole de fertilité. Ce batik a été fait pour le marché de Sumatra et très apprécié à Jambi et Palembang.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet