Dimanche 15 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'AME JAVANAISE - Découverte du symbolisme des wayang Kulit

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 13/02/2017 à 21:00 | Mis à jour le 08/11/2019 à 11:51
wayangkulit/symbolisme/Jakarta/indonesie

Découvrir l'âme javanaise c'est prendre le temps de flâner à Yogyakarta dans le quartier du Kraton, palais du sultan. Après la découverte des bains royaux appelés Taman Sari, de la mosquée souterraine, un passage au marché couleurs locales du « kampung » voisin et avant de vous rendre au Kraton, nous vous invitons à vous arrêter dans l'atelier d'Aria situé à 50 m du palais.

Aria est un fabricant de wayang Kulit mais pas que. Lepetitjournal de Jakarta  vous a déjà parlé des spectacles de wayang Kulit indonésien. Ces spectacles de marionnettes d'ombres faites en peau de buffle, existent en Indonésie depuis un millénaire et narrent les deux grandes épopées venues d'Inde le Mahabarata et le Ramayana. Ces spectacles peuvent durer de nombreuses heures et sont animés par un maitre marionnettiste et chef d'orchestre, le Dalang.

Les marionnettes sont fabriquées artisanalement et c'est le métier d'Aria. Nous avons fait sa rencontre un matin de novembre, celle-ci fut inoubliable. Aria possède un atelier de wayang Kulit, quatre artisans travaillent avec lui. Il nous explique la fabrication de la marionnette faite en cuir de buffle provenant de Sulawesi car de meilleure qualité. L'artisan définit la forme de la marionnette à l'aide de patron, il existe 350 personnages différents, il sculpte ensuite le pourtour puis tous les détails. Ce travail s'apparente à de la dentelle, le processus dure environ cinq jours, puis vient l'étape de la coloration qui nécessite trois jours.

Aria nous a emmené ensuite sur un chemin beaucoup plus philosophique en nous expliquant les symbolismes et détails des marionnettes. Le corps de la marionnette est divisée en trois parties : la base représente la nature et le lien qui l'unit à l'homme, la partie intermédiaire le cœur et la tête de la marionnette l'esprit. Dans la partie base, on  trouve les représentations de la terre, du feu, de l'air et de l'eau qui donnent naissance à l'énergie. Celle-ci est symbolisée par la fleur divine, le jasmin. Cette énergie remonte jusqu'au cœur pour le nourrir. La partie intermédiaire, le cœur est représenté sous forme d'ondulation symbolisant les sentiments et les émotions.

La marionnette a un but éducatif, par exemple lorsque l'homme veut exprimer ses sentiments tels que la création il fera appel à l'air, pour l'amour le feu, pour la tristesse la terre, pour l'échange l'eau. Il ne faut évidemment pas se tromper d'éléments car si pour la tristesse on appelle le feu, celle-ci sera attisée?

Ces sentiments parviennent à l'esprit. L'esprit est lié aux quatre éléments célestes, le ciel, les étoiles, le soleil et la lune. Il est représenté par un oiseau. Une couronne surmonte la marionnette car le but ultime est de devenir roi ou reine, c'est à dire responsable de ses actes.

Ce flux se prolonge jusqu'aux mains qui sont toujours en position de méditation : l'annulaire représente l'instinct, l'index les sentiments, le majeur l'esprit tout cela représente l'harmonie.

Aria est intarissable, nous ressortons de son atelier en ayant la sensation d'avoir touché vraiment ce que l'on appelle l'âme javanaise, le « Kejawen ». Ce concept représente le fait d'être Javanais, il englobe les éléments de la culture javanaise, il inclut le côté spirituel et les pratiques qui y sont liées.

Nos pas nous conduisent au Kraton, au restaurant Bale Raos qui a pour spécificité de proposer tous les plats préférés des sultans successifs. Une belle façon de terminer notre matinée enchantée aux pays du kejawen.

Valerie Pivon (www.lepetitjournal.com/jakarta) mardi 14 février 2017

Détails pratiques :
Atelier Wayang Kulit - Classic wayang - Jl Magangan Kulon, derrière le palace. demander Aria
Restaurant Bale Raos situé à l'entrée du Kraton. www.baleraos.co.id

 

 

 

 

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Jakarta

JEUNESSE

CARTABAD : Un tout nouveau jeu autour du badminton vient de sortir

Ségolène et Jean-Paul Monnet, enseignants au Lycée Français de Jakarta, sont des passionnés de jeux. Ils sont aussi créateurs et viennent tout juste de sortir CARTABAD, jeu de défi autour du badminton

Sur le même sujet