Dimanche 12 juillet 2020

La réserve de Guembeul réintroduit des animaux disparus au Sénégal

Par Gaëlle Picut | Publié le 06/01/2019 à 23:59 | Mis à jour le 07/01/2019 à 22:04
Photo : Les oryx algazelles de la réserve de Guembeul
réserve de guembeul oryx sénégal réintroduction espèces disparus

Moins connue que le parc national du Niokolo Koba (Sénégal oriental) ou la réserve privée de Bandia (Petite Côte), la réserve de faune de Guembeul mérite cependant un petit détour. Alors que la réserve de Bandia a été lancée dans un but essentiellement touristique, celle de Guembeul créée en 1983, près de Saint-Louis, a un intérêt scientifique. Elle a pour principal objet la réintroduction au Sénégal d’espèces disparues ou en voie d’extinction : gazelle de Mohrr (la plus grandes des gazelles, jusqu’à 108 cm au garrot), gazelle dorcas, oryx algazelle. C’est un lieu de reproduction surveillé et d’élevage pour ces espèces animales.

réserve de guembeul sénégal oryx gazelles singes
Les gazelles dorcas

Plusieurs enclos de tailles différentes permettent d’acclimater les animaux introduits de l’étranger avant de les lâcher directement dans la réserve ou dans d’autres zones protégées du pays (telle que la réserve du Ferlo Nord). Les gazelles de Mohrr et dorcas proviennent d’Espagne, les oryx d’Israël. La réserve est également un centre de suivi de la végétation sahélienne et de la mangrove. Régulièrement, des cactus (plante envahissante de la réserve) sont dessouchés manuellement pour préserver la biodiversité et l’espace vital des animaux.

réserve de guembeul sénégal espèces menacées tortues terrestres sillonées
Les tortues géantes terrestres

Ce domaine clos de 720 hectares dont une partie est constituée par un lac abrite également d’autres mammifères : mangoustes, phacochères, singes rouges (patas), renards, écureuils, varans du désert. On peut aussi découvrir des tortues géantes terrestres appelées tortues sillonnées, qui peuvent vivre plus de 100 ans. A Gueumbeul, l’objectif est donc de faire naître des bébés. Les petites tortues sont élevées dans des terrains protégés afin de leur permettre de grandir en toute sécurité, puis elles sont déplacées dans la réserve de biosphère du Ferlo, région ou elles vivent naturellement.

réserve de guembeul saint louis sénégal gazelles oryx singes oiseaux
La réserve de Guembeul abrite des milliers d'oiseaux, parmi lesquels les spatules et les avocettes

Par ailleurs, sa proximité avec le parc national du Djoudj et de la langue de Barbarie fait de la réserve de Guembeul un lieu très attractif pour les colonies d'oiseaux. 200 espèces y sont représentées, parmi lesquels des flamants roses, des spatules, des goélands railleurs ou des grands cormorans. Des îlots de reproduction artificiels ont d'ailleurs été aménagés pour les oiseaux migrateurs. La réserve est notamment connue pour être le plus grand site de nidification d’avocettes du Sénégal (un élégant oiseau blanc et noir).

Informations pratiques :

Réserve spéciale de faune de Guembeul

Le parc est ouvert tous les jours de 8h à 19h. Entrée payante (5000 Fcfa / personne + 5000 Fcfa pour le guide obligatoire). Le visiteur pourra effectuer au choix l’un des deux parcours pédestres (45 ou 90 minutes) ou circuler en voiture (10 000 Fcfa en plus).  

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Transfert d'argent au Sénégal pas cher : la bonne méthode

En tant qu’expatrié, il n’est pas rare d’être amené à envoyer des fonds depuis l’Hexagone vers l’étranger, et vice-versa. De nombreuses solutions sont alors possibles : vous pouvez effectuer votre ..

Vivre à Dakar

Abidjan Appercu
TROPHEE ANCIEN(NE) ELEVE DES LYCEES FRANÇAIS DU MONDE

Georgina Siaba : « Je suis un produit de l’éducation française »

Il faut savoir donner, quand on a reçu. Tel pourrait être l’adage de Georgina Siaba une jeune Ivoirienne, qui s’est inspirée de son enseignement dans des lycées français pour venir en aide aux enfants

Expat Mag

EXPO

Les expos à ne pas louper cet été en France

Après d’interminables semaines de confinement, l’été est enfin là pour que nous puissions en profiter. Quoi de mieux que de faire voyager votre esprit et votre créativité à travers les expos de l'été

Sur le même sujet