Vendredi 26 avril 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Via Laietana: moins de voitures, plus de piétons et cyclistes

Par Victoria Philippe | Publié le 20/03/2019 à 16:38 | Mis à jour le 20/03/2019 à 16:43
Photo : Ajuntament de Barcelona
via laietana 2

La mairie de Barcelone a retenu deux propositions issues de la participation citoyenne pour transformer la Via Laietana. L’objectif : moins de voitures, et un meilleur accès aux piétons et cyclistes. 

 

La Via Laietana est probablement l'une des rues les plus désagréables à parcourir à Barcelone. Mais elle reste aussi l'une des rues avec la solution la plus complexe lorsqu’il s'agit de supprimer ou réduire l'omniprésence des voitures, car elle est l’axe central qui relie l’Eixample au port, en passant par la Ciutat Vella. Néanmoins, la mairie de Barcelone travaille aujourd’hui sur deux propositions issues de la participation citoyenne pour transformer cet axe : moins de voitures, moins de pollution, et plus de place pour les piétons et cyclistes. 

Mardi 19 mars la mairie de Barcelone a présenté les résultats du processus participatif de neuf mois mené avec le quartier, les commerçants et les entités pour définir la réforme de l'avenue à partir de quatre propositions de réaménagement du tronçon. Celles-ci prévoyant l'élargissement des trottoirs, la réservation d'espace pour les vélos et la réduction d’une voie de circulation dans la direction mer-montagne.

Les deux propositions retenues coïncident avec la nécessité d’avoir plus de place pour les piétons et cyclistes, moins de voitures, moins de pollution et plus d'espace pour des usages commerciaux, a expliqué ce mardi la conseillère en urbanisme de Barcelone, Janet Sanz.

 

via laietana


Début des travaux à la fin 2020

Le projet qui convainc le plus le consistoire est celui qui prévoit des trottoirs de 3,7 mètres, une voie de descente et de montée pour les autobus et les taxis, une voie de descente et de montée pour les bicyclettes et une seule voie pour les véhicules privés, avec une vitesse maximale de 30 kilomètres par heure.

L'autre proposition, prévoit des trottoirs plus larges, 4,5 mètres, et une seule voie cyclable, tandis que les autres voies restent les mêmes que pour la première proposition.

Sanz a expliqué que la mairie travaille surles deux options, que leur impact respectif sera analysé et que l'intention est d'en choisir une avant la fin du mandat, pour que les travaux commencent fin 2020.


Des travaux inaugurés en 1908 par le roi Alphonse XIII et le président Antonio Maura

La Via Laietana, est l’une des plus grandes rues de Barcelone (900m) qui relie la Dreta de l'Eixample au port, par le biais de Cuitat Vella. Son nom est dédié à la colonie ibérique pré-romaine des "laietanos" qui se sont installés dans le futur Barcelone. 

L'avenue a été initialement dessinée par Ildefons Cerdá en 1859 pour relier directement les nouveaux quartiers de l'Eixample prévus par son plan avec le port qui était alors un élément majeur d'accès à la ville. Cependant, le plan Cerdá s’est finalement focalisé sur la croissance de la ville hors des murailles, et il a fallu attendre 1899 et l'approbation d'un nouveau plan d'urbanisme (le plan de réforme intérieure d'Angel Baixeras) pour réaliser cette avenue.

 

plan cerda
Le plan Cerdà, 1859

L'entrée en politique de la ligue régionaliste de Francesc Cambo, la demande de moyens de transport de la part de la bourgeoisie de l'Eixample et la volonté de contrôler les éventuelles émeutes dans un quartier uniquement formé de ruelles furent les déclencheurs du nouveau projet. En 1907, avec le financement de la Banque hispano-coloniale (future banque centrale), les premiers bâtiments de la nouvelle artère sont construits. Les travaux furent inaugurés par le roi Alphonse XIII et le président Antonio Maura le 10 mars 1908. 

Construire cette avenue n’a pas été sans conséquences. Une brèche de 80 mètres de large sur 900 mètres de longs a dû être ouverte, entrainant de nombreux dégâts collatéraux : 2.199 maisons et plusieurs palais médiévaux ont été détruits, et 85 rues ont disparu. Au total, 10.000 résidents ont été touchés. 

Parmi les bâtiments perdus se trouvaient le Palais du Marquis de Monistrol, le Palais du Marquis de Sentmenat, le Couvent de Saint-Sébastien ou le Couvent de Saint-Jean de Jérusalem.

D’autres bâtiments ont été démontés pierre par pierre pour être transportés ailleurs comme la Casa Padellàs (aujourd'hui Musée d'Histoire de Barcelone), la Chapelle de Santa Águeda, la Casa de l'Ardiaca ou la façade baroque de l'église Santa Marta (qui fait partie de l'hôpital de Santa Cruu i Sant Pau).
 

Nous vous recommandons

victoria philippe

Victoria Philippe

Étudiante et stagiaire en journalisme, elle a déjà travaillé pour deux médias francophones à Beyrouth. Avec des affinités culture et société, elle est passionnée de photographie et photojournalisme.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
J'AI TESTÉ POUR VOUS

J’ai testé pour vous : Fallera por un día (1ère partie)

Fallera por un día, c’est une nouvelle entreprise qui s’est lancée en plein cœur du centre historique de Valencia. Comme son nom l’indique, vous pourrez revêtir les costumes traditionnels des Falleros

Sur le même sujet