Mardi 18 juin 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La "gare de France" de Barcelone, entre mémoire et déclin

Par Victoria Philippe | Publié le 19/03/2019 à 11:23 | Mis à jour le 19/03/2019 à 11:32
Photo : Creative Commons Fototrenes https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Estaci%C3%B3_de_Fran%C3%A7a_Barcelona_Catalonia.jpg
gare de france barcelone

Anciennement appelée Barcelona-Term, la Estació de França est l'une des gares ferroviaires Adif de Barcelone, la deuxième après Sants en termes de trafic à moyenne et longue distance.

 

La station a été construite en 1900 mais n’a pas été inaugurée avant le 2 juin 1929 par le roi Alphonse XIII, deux semaines après l'Exposition universelle. Située sur l'Avenida del Marqués de Argentera, dans le quartier de Ciutat Vella, près de La Barceloneta et du Parc de la Ciudadela, elle se distingue par sa forme en « U ». Conçu par l'ingénieur Andreu Muntaner et l'architecte Pedro Muguruza, le bâtiment est une création à deux mains dont la double verrière métallique avec des vitraux de 29 mètres de haut et de 195 mètres de large, se détache, rendant possible l'effet spectaculaire de la lumière naturelle sur les douze quais qui composent la station. Le bâtiment est l'un des plus importants représentants de l'architecture moderniste en fer de Barcelone.

Les améliorations apportées aux installations des Jeux olympiques de 1992 ont de fait respecté le style moderniste du bâtiment, classé comme un atout culturel d'intérêt local. Cependant les années ne se sont pas écoulées en vain et les plaques qui recouvrent les toits de fer des voies ferrées sont très usées : beaucoup se sont cassées et un filet de protection les empêche de tomber sur les platesformes.

 

gare de france barcelone
Creative Commons Pere Lopez https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Estaci%C3%B3_de_Fran%C3%A7a_-_amb_Talgo.jpg

 


Premiers trains Barcelone-France

Cette station était la première à accueillir une ligne qui relie Barcelone à la France. Sa réalisation a été commandée par la société MZA (Madrid-Saragosse-Alicante), l'une des deux plus grandes compagnies de chemin de fer privées de l'époque. Après la guerre, la société MZA disparut en tant qu'exploiteur de la gare et la nouvelle entité, RENFE, en devint le gérant.

La station de France est depuis toujours une gare terminale, avec les problèmes de liaison que cela implique. Une réalité qui a forcé le trafic vers d'autres stations plus modernes, comme celle de Sants. En effet le déclin de la gare de France a été brutal : de 282.000 passagers en 2009 elle est passé à un peu plus de 25.000 en 2016, selon El País.  
La station est toujours en activité et accueille des lignes régionales et trains de banlieues (Tarragona, Costa Daurada, Tortosa, Lleida) ainsi que des lignes nationales et internationales puisque les trains pour se rendre en France se prennent toujours sur ce site. 

Néanmoins, en raison de son faible trafic, la station est aujourd’hui également utilisée pour des expositions, événements, activités et loisirs. C’est aussi le siège de différentes association et entités liées au monde ferroviaire ainsi que de l’Université Pompeu Fabra.  

victoria philippe

Victoria Philippe

Étudiante et stagiaire en journalisme, elle a déjà travaillé pour deux médias francophones à Beyrouth. Avec des affinités culture et société, elle est passionnée de photographie et photojournalisme.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Vivre à Barcelone

Madrid Appercu
TRIBUNE

L'Espagne sans clichés - S’intégrer sans peur et sans reproche

Il est difficile de faire preuve de plus d’incohérence qu’en vivant dans un pays que l’on critique. C’est ce qui arrive à de nombreux expatriés qui ne savent pas s’adapter à une autre culture.

Expat Mag

HISTOIRE

Les premiers pas sur la Lune: le récit de l'AFP le 21 juillet 1969

Il est 22H56 au centre spatial de la Nasa de Houston ce dimanche 20 juillet 1969 quand Neil Armstrong pose le pied sur la Lune. Pour couvrir l'événement, l'AFP a dépêché sur place plusieurs envoyés sp

Sur le même sujet