TEST: 2238

La mairie de Bangkok veut voir la ville en vert ! premium

Par Catherine Vanesse | Publié le 12/01/2022 à 03:07 | Mis à jour le 28/03/2022 à 06:06
Photo : Catherine VANESSE - Parmi les derniers-nés des parcs publics de Bangkok, le Chong Nonsi Canal Park devrait ouvrir au public fin janvier
canal de Chong Nonsi

Après le Chao Phraya Sky Park, les aménagements du canal de Chong Nonsi et l’extension du parc Benjakitti, Bangkok s’enrichit d’espaces verts et d’autres parcs devraient voir le jour en 2022

Récemment ouverte au public, l’extension du parc Benjakitti est le dernier-né des parcs publics dans la capitale thaïlandaise. Son inauguration arrive juste derrière l'achèvement de la première phase des travaux d’aménagement du canal Chong Nonsi et la transformation d’un ancien tronçon de voie ferrée au-dessus du fleuve Chao Phraya. D’ici la fin de l’année 2022, neuf autres parcs devraient voir le jour à Bangkok, une transformation bienvenue alors que la capitale manque d’espaces verts. 

Actuellement, la ville de Bangkok compte 6,9 mètres carrés d’espaces verts par habitant, une surface insuffisante selon les recommandations de l’OMS qui fixe le seuil à 9 mètres carrés par habitant pour considérer une ville comme verte et saine pour sa population. 

L’administration de la ville de Bangkok (BMA - Bangkok Metropolitan Administration) prévoit d’atteindre 10 mètres carrés d’espaces verts par personne d’ici 2030 grâce à son programme initié en 2019 : Green Bangkok 2030

L’objectif principal de ce projet est d’augmenter le nombre d’espaces verts et de qualité à travers Bangkok, planter plus d’arbres pour couvrir 30% de la superficie totale de la ville et améliorer les trottoirs afin de répondre aux normes internationales, c’est-à-dire d’être d’une largeur minimale d’1,5 mètre. 

Passerelle verte relayant les parcs Luphini et Benjakitti a Bangkok
Le Bangkok Green Bridge est une passerelle de 1,5 km de long permettant de faire la liaison entre les parcs Benjakitti et Lumphini. Photo Catherine VANESSE

Reconversion d’espaces urbains

Parmi les récents projets qui pourraient amener à une plus grande transformation de la ville, le Chao Phraya Sky Park fait partie des exemples de reconversion de zones urbaines réalisée par le Centre de développement et design urbain (UddC), un organisme dépendant de l’Université de Chulalongkorn. Ouvert depuis juin 2020, le Chao Phraya Sky Park est construit sur un ancien tronçon de chemin de fer à l’abandon depuis plus de 20 ans. 

Entre les bruits des voitures et les gaz d’échappements, le site est loin d’offrir une promenade de santé au-dessus du fleuve. Situé au milieu du pont Rama VII et d’une longueur de 280 mètres, le parc permet néanmoins de relier à pied les quartiers de Thonburi et de Chinatown et de profiter d’une superbe vue sur le fleuve en particulier au coucher de soleil.

Néanmoins, l’UddC espère amener les autorités à repenser certaines zones urbaines en mettant surtout en avant l’avantage des zones vertes pour lutter contre la pollution. Selon l’UddC, Bangkok compte plus de 252 hectares de terrain sous les autoroutes surélevées de la capitale, dont 42% (environ 106 hectares) ne sont pas aménagés. 

 

Parc de Chong Nonsi a Bangkok
Le Chong Nonsi Canal Park ouvrira au public fin janvier 2022. Photo Catherine VANESSE

Aménagement du canal Chong Nonsi

Après une phase d’ouverture entre le 24 décembre et le 5 janvier, le premier tronçon du Chong Nonsi Canal Park ouvrira au public à la fin du mois de janvier 2022. D’une longueur de 200 mètres, le Chong Nonsi Canal Park s’étend depuis la station de BTS et BRT jusqu’au soï 7 de l’avenue Narathiwat. 

Dans le futur, c’est l’ensemble du canal sur toute la longueur de Narathiwat (environ 4,5 km), depuis la rue Surawong jusqu’à l’avenue Rama 3, qui devrait être converti en parc, pour un budget total de 980 millions de bahts (26 millions d’euros). La fin des travaux est prévue pour août 2022 selon la BMA. 

L’aménagement du canal de Chong Nonsi fait toutefois l’objet de nombreuses critiques de la part du public du point de vue de l’accessibilité. Au 24 décembre 2021, il n’était pas possible de se rendre directement au parc depuis la passerelle de Chong Nonsi, obligeant les piétons à descendre sur Narathiwat et à tenter une traversée parfois périlleuse sur les passages pour piétons. D’autres pointent le manque de sécurité et de garde-corps pour éviter de tomber dans l’eau ou encore les odeurs nauséabondes du canal qui risquent de décourager les promeneurs. 

Vue de l'etang dans le parc Benjakitti a Bangkok
Vue de Bangkok depuis une promenade le long du bord de l'étang principal du parc Benjakitti. Photo Catherine VANESSE

Benjakitti, le nouveau poumon vert de Bangkok

Ouvert au public depuis début 2021, l’extension du parc Benjakitti fait de ce dernier le nouveau et plus grand poumon vert de Bangkok puisqu’il s'étend sur près de 70 hectares au total. A titre de comparaison, le parc Lumphini couvre une superficie de 57,6 hectare.

Dans ce parc qui se revendique d’une grande diversité biologique, les visiteurs peuvent parcourir des mangroves ou se promener au bord d’étangs. Une passerelle piétonne de plusieurs kilomètres permet de déambuler dans le parc tout en laissant la nature à l’état sauvage. Le parc devrait s’enrichir au cours des prochains mois d’un musée, d’un centre de sport intérieur ainsi que de plusieurs restaurants. 

La première phase du parc Benjakitti avait été inaugurée en 2004 avec une surface de 21 hectares, mais ce n’est qu’en 2016 que l’extension (48 hectares) sur l’ancien site des usines de tabacs de la Tobacco Authority of Thailand a été approuvée. 

Dans la lignée des aménagements du parc Benjakitti, le Bangkok Green Bridge a subi un léger ‘lifting’ en 2021 avec l’ajout de lampadaires, caméras de sécurité et de quelques plantes. Cette passerelle de 1,5 km de long offre surtout l’avantage pour les promeneurs, joggeurs ou cyclistes de pouvoir faire la liaison entre le parc Benjakitti et Lumphini sans devoir passer par la route. 

 

Vue du parc Benjakitti a Bangkok
Une passerelle piétonne de plusieurs kilomètres permet de déambuler dans le parc Benjakitti. Photo Pierre JANVOT

Futur royal pour un ancien champ de course

En 2018, le champ de course Nang Loeng fermait ses portes après 102 années d’activités. Situé dans le quartier de Dusit, cette propriété du Bureau de la couronne (Crown Property Bureau - CPB) est en train d’être reconvertie en parc public. 

D’une superficie de 44 hectares, le parc rendra hommage au défunt roi Rama IX avec une statue commémorative et un étang dont les rives suivront la forme du chiffre neuf en écriture thaïlandaise.

Les travaux d’aménagement ont démarré en décembre 2021 et devraient se terminer en 2024. Plus de 4.500 arbres seront plantés dans le parc, des routes pavées et des pistes cyclables permettront au public de s’y promener. 

Neuf nouveaux parcs pour 2022

En 2022, la BMA prévoit d’inaugurer neuf nouveaux parcs couvrant une superficie de près de 35 hectares dans le cadre de son programme Green Bangkok 2030. 

Parmi les parcs de plus grandes envergures, il y a un parc de 15 hectares au niveau de la rue Phutthamonthon dans le quartier de Thawi Watthana à l’ouest de Bangkok, le parc Thiantalay Phattana Phrueksa Phirom avec 6 hectares dans le district de Bang Khun Thian au sud-ouest de Bangkok et le parc de Phupha Su Maha Nathee avec 2 hectares dans le district de Chatuchak. 

Les autres projets sont un parc de 2,8 hectares près de On Nut dans le district de Prawet, un parc de 2,2 hectares dans le district de Nong Khaem, un autre de 2,2 hectares dans le quartier de Phra Khanong, deux parcs de 1 hectare dans le district de Watthana et un parc de 2 rais (0,3 hectare) aux abords de la Chao Phraya à Klong San. 

Sur le même sujet
catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale