Jeudi 2 juillet 2020

L'École à la maison : un défi pour toute la communauté éducative

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 27/04/2020 à 19:39 | Mis à jour le 27/04/2020 à 19:38
cours à distance école maison e-learning

Cela fait maintenant plus d’un mois que tous les établissements scolaires en Pologne, dont le Lycée français de Varsovie, ont dû fermer brusquement leurs portes dans un contexte de crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19.

Au-delà du souci numéro 1 de continuité pédagogique, ce sont tous les acteurs de la communauté éducative (personnels, enseignants, élèves, parents, administration) qui ont été amenés non seulement à s’approprier de nouveaux outils et méthodes de travail, mais aussi à revoir les canaux traditionnels de communication et l’organisation de leur vie privée et professionnelle.

Nous avons rencontré la Direction et un enseignant d’espagnol du Lycée français de Varsovie, qui nous livrent quelques conseils à destination des parents pour encadrer au mieux le travail scolaire de l’enfant à la maison…

 

lepetitjournal.com : À quels défis le Lycée français de Varsovie a-t-il été confronté à l'annonce de la fermeture des établissements en raison du COVID-19 ?

La Direction : Avec la fermeture annoncée de tous les établissements scolaires, le premier grand défi a été de mettre en place une communication simple et efficace entre les équipes de l’établissement (administration et enseignants), les élèves et leurs parents, mais aussi en interne entre les équipes du LFV. L’important ici était de veiller à ce que personne ne se sente isolé, ni les élèves, ni les personnels. Il fallait recréer du lien, et maintenir le contact, désormais à distance. D’un point de vue pédagogique, un autre défi majeur a été celui de s’adapter à l’enseignement à distance. Il a fallu trouver de nouveaux outils adaptés aux spécificités et aux moyens de chacun, se former très rapidement à les utiliser, adapter profondément sa didactique, ajuster les objectifs poursuivis, les compétences travaillées… C’est surtout un défi que les familles ont dû relever malgré des situations très diverses, ne serait-ce qu’en termes d’équipements informatiques ou d’environnement linguistique. Les équipes ont tâché de répondre au mieux aux retours des familles afin d’ajuster leur enseignement. Les familles sont très sollicitées et jamais le couple enseignants-parents n’aura eu autant de sens. Les parents sont devenus, par la force des choses, la pièce maîtresse du dispositif.

 

lepetitjournal.com : Quels outils ont été mis place pour renforcer la communication avec les parents et les élèves ?

La Direction : La communication entre l’établissement, les élèves et leurs parents passait déjà beaucoup par la messagerie électronique ou les applications dédiées de type PRONOTE pour le secondaire. Dans un souci d’efficacité, de nouveaux outils ont progressivement été déployés tels que les visioconférences, les capsules vidéo ou audio, ou encore les padlets… davantage adaptés à l’enseignement de telle ou telle discipline. Des entretiens téléphoniques individuels peuvent également être mis en place pour apporter l’aide nécessaire aux élèves qui en ont le plus besoin au primaire. L’établissement a aussi ouvert deux groupes Facebook à l’attention des parents d’élèves du primaire et du secondaire afin de proposer aux élèves des parcours culturels, scientifiques et linguistiques, mais aussi des activités extrascolaires ludiques dans les domaines artistiques et sportifs.

 

lepetitjournal.com : Pensez-vous conserver certains des nouveaux outils pédagogiques et/ou de communication développés à la réouverture de l'établissement ?

La Direction : Assurément, nous sommes persuadés que la communication électronique restera la norme. De même, toute l'ingénierie pédagogique déployée par les équipes enseignantes en cette période d’enseignement à distance apportera de nouvelles pratiques en recourant encore davantage aux outils numériques en présentiel, en complément des pratiques pédagogiques traditionnelles lors du retour en classe. Cependant l’usage massif de ces nouveaux supports montre que la relation singulière entre l’enseignant et ses élèves qu’offrent les cours en présentiel manque à chacun actuellement. Les outils numériques ne permettent pas de recréer l’ambiance particulière si favorable aux apprentissages qui règne dans nos classes. Elèves et enseignants ont hâte de retrouver le chemin de l’établissement.

 

lepetitjournal.com : Comment vivez-vous votre travail d'enseignant à distance et comment réagissent les élèves dans ce contexte particulier ?

M. Lapassade (enseignant) : Je passe en moyenne 7 heures par jour sur mon ordinateur et j'ai des échanges réguliers avec les élèves toute la journée sur le Chat GMAIL (visio et messagerie instantanée). Je ne suis pas satisfait de la formule "à distance", mais nous n'avons de toute façon pas le choix. Mon avis : la continuité pédagogique n'est pas "l'école à la maison". Nous sommes dans une situation différente et nouvelle et devons tous faire preuve de souplesse et de bienveillance. Beaucoup d’élèves ont été complètement perdus au démarrage, mais il semblerait maintenant qu'une "routine" dans l'organisation se mette progressivement en place (chez les lycéens en particulier). J’essaye de mon côté de varier autant que possible les activités et je nous octroie des "respirations", c’est à dire des activités différentes (danse en espagnol, chansons, séances de relaxation, créations artistiques)…

 

lepetitjournal.com : Que conseilleriez-vous aux parents qui ont du mal à concilier vie de famille, travail à la maison et encadrement des cours et devoirs ?

M. Lapassade : Toutes les familles ne sont malheureusement pas égales dans ce nouveau dispositif.  L’organisation des enseignements à distance à la maison dépend : du nombre d’enfants à la maison ; du niveau d’enseignement de chacun d’eux ; de leur degré d’autonomie ; des adultes disponibles ; du matériel numérique disponible (ordinateur, tablettes, imprimante, scanner, smartphone) et de la qualité de la connexion internet; des lieux de travail et de détente disponibles : chambres, bureau, pièce à vivre (pour les plus petits, des aménagements sont nécessaires pour pratiquer des activités de motricité, d’arts, de manipulation et de bricolage) …

Je pourrais néanmoins donner 4 conseils aux familles:

  1. Levez vos enfants à heure fixe tous les matins dans la mesure du possible ! De même, il est souhaitable qu’ils se couchent à une heure raisonnable. Ils ne sont pas en vacances.
  2. Les enfants pourraient s’ennuyer et la tentation des écrans risque d’être grande : limitez les temps d’écran (jeu, consommation passive) et privilégiez les supports (films, dessins animés …) en français ou dans une autre langue (j’ai par exemple transmis une liste de films et de séries à mes élèves - accessibles pour ceux qui sont abonnés à Netflix).
  3. Proposez leur de jouer, de bricoler, de vous aider à faire la cuisine, de faire une séance d'exercice physique, … Avec les enfants, les activités informelles sans visée pédagogique nourrissent profondément les liens.
  4. Prenez le temps de parler avec vos enfants pour les rassurer, les valoriser, les encourager. Ce n’est pas facile pour eux non plus !

 

lepetitjournal.com : Quelles erreurs sont à éviter afin d'accompagner au mieux le travail scolaire de l'enfant à la maison ?

M. Lapassade : L’enfant doit être dans un environnement propice à la concentration et à l’attention. Il est nécessaire de lui organiser un espace dédié qui sera "l'espace classe virtuelle" (et non le canapé ou la table de cuisine par exemple). Si des indications de durée pour les activités sont fournies aux parents, il faut essayer d’en tenir compte dans la mesure du possible. Tous les enfants ne parviendront pas nécessairement à réaliser tout le travail demandé et il faut dans ce cas faire preuve d’indulgence et de souplesse. Si l’enfant a du mal à suivre les enseignements à distance, il ne faut surtout pas se murer dans le silence, qui peut être une source d'angoisse supplémentaire pour l'enfant, et contacter l’enseignant directement. Pensez également à avoir des activités en famille, jeux de société, … La vie sociale étant limitée à des relations à distance avec les camarades et les enseignants, il est fondamental de maintenir le précieux lien humain déjà présent au sein de la cellule familiale et y ajouter un contact avec les amis (sur place ou lointain).

 

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

DA ven 01/05/2020 - 10:44

Je suis l'un des parents qui essaie actuellement de s'adapter à l'enseignement à distance et cette interview est une farce totale. Ma fille (11 ans) passe 10 HEURES par jour collée à l'écran de l'ordinateur grâce à la quantité de devoirs assignés par les professeurs. Nous sommes actuellement en pause de deux semaines, mais les enfants ont néanmoins des devoirs à préparer. Lorsque moi et d'autres parents avons tenté de contacter le directeur du collège / lycée, il nous a envoyé le MÊME EMAIL mot pour mot.

Répondre