Dimanche 20 septembre 2020

Wroclaw : nouveau pôle économique en Europe

Par Florine Chatillon | Publié le 24/11/2019 à 15:08 | Mis à jour le 25/11/2019 à 19:12
wroclaw dynamique Pologne croissance

Capitale européenne de la culture en 2016, Wroclaw compte trois ans plus tard parmi les  villes européennes au développement économique le plus rapide. Le centre économique et culturel de la Basse Silésie se place ainsi juste derrière Dublin et Prague!

 

Une position idéale au cœur de l'Europe centrale

Bénéficiant d'une situation géographique clé, – à deux pas des frontières allemande et tchèque –  Wroclaw est la quatrième ville de Pologne la plus peuplée avec 633 000 habitants et la cinquième de par sa superficie. Elle se situe au Sud-Ouest de la Pologne, à moins de cinq heures de route de Berlin et de Prague. Une ville interconnectée, jouissant de liaisons aériennes à bas coût pour toute l'Europe : on peut parfois s'y rendre de l'aéroport Bruxelles-Charleroi pour la modique somme de sept euros.

Celle que l'on surnomme « la petite Venise » pour ses quelques 112 ponts et 12 îles connaît un développement croissant depuis la chute du régime communiste. Forte de sa position en Europe Centrale - au croisement de deux routes commerciales ouest/est et nord/sud - et de la qualité de son enseignement supérieur, elle a rapidement su attirer les investissements des membres de l'UE. Les entreprises étrangères et les expatriés ne tardèrent pas à leur emboîter le pas.

 

La troisième métropole européenne la plus dynamique

Les compagnies multinationales Colliers International, Dentons et Skanska ont établi un rapport portant sur 200 « métropoles florissantes ». Wroclaw figure sur le podium des villes européennes se développant le plus rapidement, notamment pour « sa croissance phénoménale en productivité ». La Pologne se démarque cette année particulièrement pour ses échanges économiques et commerciaux. On compte en effet dans le top 20 Cracovie en 8ème position, Gdansk en 14e puis respectivement Szczecin et Varsovie aux 15e et 17e rangs.

Adrian Karczewicz de Skanska a déclaré: «Varsovie, Prague, Budapest ou Bucarest n'ont jamais été aussi proches de Milan ou Berlin en ce qui concerne les opportunités professionnelles ».

 

Liaisons aériennes, éducation et PIB : trois facteurs majeurs d'attractivité

Pour déterminer le niveau d'attractivité et de dynamisme des villes sélectionnées, le rapport  a analysé la croissance de trois données : le PIB par habitant, la connectivité aérienne ainsi que le niveau d'éducation.

Force est de constater que les liaisons aériennes ont fortement augmenté avec l'Asie, ouvrant la Pologne aux échanges et marchés mondiaux. Le nombre de passagers en directions de l'Asie de l'Est a augmenté de 400% les cinq dernières années, passant de 83 000 en 2013 à 390 000 en 2018.

Le haut niveau d'éducation est reflet du dynamisme, de la productivité et de la flexibilité des habitants. On compte à Wroclaw un pourcentage de travailleurs avec un haut niveau d'éducation plus important qu'à Berlin et Rome et avec des niveaux similaires à ceux de Londres et Paris. La croissance de la ville se révèle beaucoup plus rapide que dans la majorité des métropoles d'Europe de l'Ouest.

Le PIB révèle quant à lui une forte augmentation de la consommation, elle-même due à une augmentation des salaires. Une croissance expliquée par la relocalisation de la production d'Europe de l'Ouest vers les pays d'Europe Centrale et de l'Est, à la fois en termes d'industrie et de services.

 

Des investissements en hausse

Wroclaw est reconnue comme un centre industriel majeur pour les manufactures allemandes. Elles sont de plus en plus à y implanter leurs entreprises. On compte parmi les nouveaux investisseurs le groupe Schaeffler. Ce fournisseur de pièces automobiles a ouvert un service européen à Wroclaw en 2018. Il prévoit de fournir 800 emplois dans les cinq années à venir.

Les Allemands ne sont cependant pas les seuls à voir la « petite Venise » comme une opportunité commerciale. La compagnie japonaise Olympus, spécialisée en optique et reprographie, y a elle aussi ouvert son premier centre en 2018. Elle emploie déjà 200 personnes et prévoit d'étendre ce nombre à 320. Une nouvelle qui présage pour la ville dynamisme et rayonnement.

 

florine chatillon

Florine Chatillon

Diplômée d'une licence en Histoire et Journalisme, j'ai résidé à Wroclaw de janvier 2019 à juin 2020 où j’ai étudié et ai été professeure de français à l'école du Rêve. Pour plus d'informations : www.lereve.pl
0 Commentaire (s)Réagir