Lundi 21 septembre 2020

Marie Leszczyńska : une reine de France polonaise

Par Marie-Line Naves | Publié le 18/05/2020 à 19:52 | Mis à jour le 18/05/2020 à 20:33
marieleszczynska

Marie Leszczyńska, fille d’un roi polonais, épouse Louis XV en 1725. Choisie comme épouse de manière imprévue, son arrivée à la cour est contestée. Sa nationalité influe sur la géopolitique de l’époque de manière considérable. La grand-mère des trois derniers rois de France,Louis XVI, Louis XVIII et Charles X, est une figure assez effacée de la cour, éclipsée par les nombreuses maîtresses de son mari.

 

La fille d’un roi détrôné

Marie Leszczyńska est la fille de Stanislas Leszczyński. Celui-ci devient roi en 1704 suite à l’intervention du roi Charles XII de Suède qui a envahi la Pologne en 1702. En 1704, il force les nobles polonais à déposer le roi Auguste II (Frédéric-Auguste Ier de Saxe). Il lui choisit comme remplaçant Stanislas Ier.

La Pologne, affaiblie et morcelée, est le terrain où s’affrontent les armées étrangères. Charles XII est vaincu en 1709 par les Russes lors de la bataille de Poltava. Il se replie en Suède. Auguste II profite de l’absence d’appui de son rival pour remonter sur le trône polonais. Stanislas se réfugie en Alsace.

 

Épouse du roi de France

Louis XV est promis à l’infante d’Espagne, Marie-Anne-Victoire d’Espagne. Elle arrive à la cour à l’âge de trois ans, quand Louis XV en a onze. Cet épisode est relaté dans des films et livres comme L’échange de princesses de Chantal Thomas.

La santé du roi est fragile au point que l’on craint pour sa vie. De plus, dans l’entourage du roi, on craint de voir les Orléans accéder à la royauté. Monsieur le Duc décide alors de marier le roi de France au plus vite : l’infante d’Espagne, trop jeune, est renvoyée chez elle et Marie Leszczyńska, en âge de procréer, est choisie comme future épouse du roi.

L’alliance est contestée : elle est sans réel avantage pour la France et la princesse, à l’âge de 21 ans, est presque considérée comme vieille pour l’époque. Mais le mariage a bien lieu en 1725.

 

L’influence de la reine au-delà de la cour

On retient de la reine une figure pieuse et généreuse. Elle reste une figure assez effacée, notamment par les nombreuses maîtresses qu’a eues son mari, dont la marquise de Pompadour.

Pour autant, sa nationalité influence la géopolitique de l’époque. A la mort du roi Auguste II de Pologne en 1733, la France soutient Stanislas Ier dans sa tentative de reconquête du trône. Il se rend à Varsovie à l’aide de subterfuges et une majorité écrasante de la diète l’élit roi de Pologne.

La Russie et l’Autriche réagissent en envahissant le pays pour annuler l’élection avant qu’elle ne se concrétise par un couronnement. On craint que la Pologne n’entre dans l’alliance franco-suédoise. Stanislas est déposé et Frédéric-Auguste II, électeur de Saxe, est élu roi de Pologne sous la pression russe. La France cesse de soutenir Stanislas dans ses tentatives de récupérer le pouvoir. Ce conflit qui a duré de 1733 à 1738 et a vu s’affronter la France, la Russie, l’Autriche et le Saint Empire est resté dans l’Histoire sous le nom de guerre de succession de Pologne.

Pour que le père de la reine ne reste pas sans titre, il est nommé duc de Lorraine et de Bar en 1737. Il fonde notamment à Nancy une école militaire et une académie des sciences.

 

Marie Leszczyńska la reine de France polonaise meurt en 1768 à Versailles. C’est la dernière reine de France qui meurt avec sa couronne. Figure assez effacée de la cour, elle reste assez méconnue malgré le rôle que sa nationalité a pu jouer dans l’Histoire française et européenne.

Nous vous recommandons

received_1090123331130445-1

Marie-Line Naves

Etudiante en histoire et en arabe à Paris-Sorbonne, amoureuse de la Pologne, j'ai rejoint Lepetitjournal.com en juillet
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Christophe ven 22/05/2020 - 23:10

Merci beaucoup pour cet article passionnant! Habitant pas trop loin de Nancy, nous avons eu l occasion de visiter la merveilleuse place Stanislas. Je crois qu il y ait enterré d ailleurs. J avais lu qu il avait dû traversé la Vistule à la nage lorsqu’il s est enfuit de Pologne.

Répondre

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma