Vendredi 22 janvier 2021

VALERY GISCARD D'ESTAING - L'interview donnée à Rzeczpospolita

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 03/12/2015 à 23:00 | Mis à jour le 03/12/2015 à 20:39

 

Rzeczpospolita publie un large entretien avec l'ancien Président de la République, consacré à l'actualité européenne et internationale. Cet interview a été effectuée en marge de la visite de M. Giscard d'Estaing à Varsovie le 27 novembre dernier, alors qu'il est venu donner une conférence dans le cadre de l'exposition « Napoléon et la légende des art » au château royal de Varsovie en tant qu'auteur de l'ouvrage La victoire de la Grande Armée.

L'interview commence par une question sur les motivations du Président à rédiger un ouvrage sur la campagne de Napoléon en Russie. « Pour la présenter d'une autre manière, plus objective, que celle présentée par Tolstoï dans Guerre et paix", répond M. Giscard d'Estaing.

Du grand projet européen de Napoléon Bonaparte, l'entretien passe au projet européen contemporain. Valéry Giscard d'Estaing parle des rapports entre la France et l'Allemagne et de l'élargissement « trop hâtif » de l'Union européenne aux pays de l'ancien bloc soviétique. « La Commission européenne, qui était très faible à l'époque, n'a pas expliqué aux nouveaux membres qu'ils rejoignaient un projet politique qui tendait à intégrer le continent, à l'instar de l'Amérique pensée par les pères fondateurs. Et ces pays, qu'est-ce qu'ils attendaient ? Ils voulaient entrer dans l'OTAN pour garantir leur sécurité et pour obtenir le soutien financier de l'UE », regrette le Président.

Il poursuit en précisant que l'Europe à Vingt-Huit ne peut pas fonctionner car elle ne permet pas d'introduire de véritables réformes et se résume à gérer maladroitement les problèmes en cours. Il évoque également les espoirs polonais d'une coopération étroite avec les Etats-Unis: « La Pologne ne devrait plus se faire l'illusion que son sort pourrait être lié à un autre continent », ajoute le Président.    Il énonce aussi clairement que l'UE devrait penser à ses limites et ne plus nourrir l'Ukraine de l'illusion d'une adhésion. « La place de ce grand pays qu'est l'Ukraine est entre la Russie et l'Union européenne ».

La Rédaction (lepetitjournal.com/Varsovie) - Vendredi 4 décembre 2015  

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Varsovie

LINGUISTIQUE

Les prénoms polonais et leurs diminutifs

En Pologne, pas de prénom sans diminutif affectif et pourtant pas facile, pour les francophones de reconnaître le prénom originel tant ce diminutif s’éloigne parfois à l’infini du prénom de naissance.

Sur le même sujet