Mercredi 28 octobre 2020

Un trésor nazi serait caché sous un château polonais !

Par Cédric Tavernier | Publié le 08/09/2020 à 20:02 | Mis à jour le 08/09/2020 à 23:07
trésor nazi

Et pas un petit trésor. 30 tonnes d’or seraient cachées sous le château de Hochberg à Roztoka, à 70 km au Sud-Ouest de Wroclaw. Lepetitjournal.com vous dit tout sur cette incroyable histoire.

 

Le journal d’un officier SS

En 1945, un officier de la Waffen SS a rédigé un journal où il révélait 11 emplacements où seraient cachés des trésors de guerre nazis. En effet, les nazis étaient bien connus pour avoir la fâcheuse tendance à piller outrageusement tous les pays qu’ils occupaient. Ce journal appelé « Michaelis » a été conservé pendant quelques décennies par la loge maçonnique de Quedlinburg en Allemagne, dite la Lodge, une loge qui pendant la seconde guerre mondiale, était fréquentée par de nombreux SS. En 2019, la loge a donné le journal à la fondation polonaise Silesian Bridge en guise de «geste de réparation des atrocités commises par le IIIe Reich en Pologne pendant la guerre». En effet, les Polonais sont le peuple du monde à avoir proportionnellement le plus souffert de l’occupation nazie (et soviétique), y perdant à peu près 20% de sa population.

 

Plusieurs milliards d’euros

Un des emplacements serait un puits désaffecté à 60 mètres sous terre situé dans le parc du château de Hochberg à Roztoka, situé à 70 km au Sud-Ouest de Wroclaw.  Les 30 tonnes d’or, estimées à plusieurs milliards d’euros seraient principalement les réserves d’or de l’ancienne banque centrale allemande, la Reichsbank. Le journal est en cours d’authentification mais il a déjà été confirmé qu’il a bien été écrit en 1945. Des recherches ne vont pas tarder à être effectuées et cela sera l’occasion de rénover le vieux château du XVIe siècle qui était en territoire allemand jusqu’en 1945 avant que la Pologne ne soit « déplacée vers l’Ouest ».

 

Plein d’autres trésors...

Quant aux 10 autres sites, ils regorgeraient d’or, de bijoux et de peintures principalement pillés par les nazis et dont la valeur serait tout simplement inestimable...

 

Nous vous recommandons

cedric tavernier

Cédric Tavernier

En Pologne depuis 2003, diplôme franco-allemand en Commerce International, a dirigé des filiales de groupes français à Varsovie. Votre interlocuteur commercial pour les campagnes publicitaires en Pologne. Réalise des traductions polonais/français.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Varsovie ?

TOURISME

PKiN - Un emblème contesté

Après avoir longtemps fait planer l'ombre de l'URSS sur la capitale polonaise, le Palais de la Culture et de la Science (Pałac Kultury i Nauki ou PKiN) est aujourd'hui un symbole de Varsovie.