Samedi 28 novembre 2020

La Sirène de Varsovie - Protectrice légendaire de la ville

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 14/10/2020 à 21:00 | Mis à jour le 14/10/2020 à 21:23
Photo : La sirène qui veille sur Varsovie
La sirène de Varsovie

Depuis plusieurs siècles une sirène veille sur la capitale polonaise. On la retrouve sur de nombreux édifices ainsi que sur le blason de la ville. La phrase Semper Invicta (toujours invincible) qui l’accompagne rappelle que ce symbole, à l’instar de son peuple, s’est toujours relevé malgré les guerres et les changements de régimes.

 

C'est au XVème siècle que l'on retrouve pour la première fois une sirène sur les blasons de la ville. On y voit alors une femme aux pieds palmés, possédant des ailes et une queue de serpent, loin de l'image que l'on a de la sirène séduisante. La représentation de la sirène telle qu'on la connaît aujourd’hui apparait sur les armoiries de Varsovie à la fin du XVIIème siècle avant qu’elle ne soit interdite par les Russes lorsqu’ils envahissent la Pologne.  Elle continue malgré tout d’orner les objets de la vie quotidienne des Varsoviens qui ne se résolvent pas à l’abandonner.

Poinçon sirène

 

Comme un symbole, la sirène refait son apparition en 1918 et devient l'emblème officiel de Varsovie. La ville lance alors un grand concours pour créer son nouveau blason. Après deux éditions peu concluantes, la ville demande finalement à l'artiste Feliks Szczesny de réaliser son blason en 1937. Toujours utilisé aujourd'hui, on y voit une sirène sur fond rouge tenant dans ses mains épée et bouclier. Le mythe de la sirène ne date pas de cette époque et est ancré dans l'imaginaire populaire varsovien depuis bien longtemps. 

Badge sirène

Semper Invicta

Laissons nous aller à la rêverie et imaginons deux sœurs sirènes vivant en mer Baltique. Ces deux sœurs qui ont passé leur vie dans l'eau finissent par se lasser du monde aquatique et décident d'en sortir. Une des deux sœurs se rend sur le lieu du futur port de Copenhague et fonde ce qui sera la capitale danoise, tandis que l'autre s'approche de la ville de Gdansk avant de remonter la Vistule. Epuisée par son périple elle s'échoue sur une plage pour s'y reposer et choisi d'y rester.

Les pêcheurs qui vivent et travaillent près de cette plage sont rapidement gênés par l'inconnu qui fait fuir les poissons et abîme les filets, et furieux, décident de capturer le coupable et de le faire payer. Aujourd'hui encore on ne sait pas trop si la sirène souhaitait volontairement libérer les poissons ou si elle ne faisait que les effrayer en nageant dans les eaux de la Vistule. Quand les pêcheurs découvrent que le coupable n’est en fait qu’une belle sirène, ils tombent des nues. Charmés par la légendaire voix de cette étrange femme, ceux qui voulaient sa mort se ravisent et passent la soirée à écouter ses chants.

Comme dans chaque histoire, sévit une personne mal intentionnée. C’est un riche marchand qui lors d'une balade au bord de la Vistule aperçoit la sirène. Il comprend rapidement le potentiel qu'il pourrait en retirer en l'exposant dans sa boutique et décide alors de la capturer et de l'exposer dans son échoppe pour faire augmenter ses ventes. Il emprisonne la sirène dans sa cabane mais non sans difficultés.

Alerté par des pleurs provenant de la cabane, le fils d'un des pêcheurs vole au secours de la femme-poisson et la libère. Reconnaissante, la sirène promet alors de veiller sur ce village et ses habitants, les Varsoviens. Depuis, elle monte la garde dans le centre de Varsovie, munie d'un bouclier et d'une épée,  prête à repousser ceux qui voudraient du mal à la cité.

La sirène de Varsovie

 

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Varsovie

HISTOIRE

Les différentes capitales polonaises à travers le temps

La Pologne a pour capitale Varsovie, mais d'autres villes ont également joué ce rôle à travers le temps: Cracovie est la plus connue, mais quelles sont les autres villes? Nous vous donnons la liste !

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.