Vendredi 24 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CROQUE & BEER : Notre Polish Dream !

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 11/12/2019 à 15:48 | Mis à jour le 11/12/2019 à 16:06
croque6

Maxime SURZYN et Philippe GRAUX avaient une vie plutôt sympathique dans leur pays respectif: la Belgique et la France. Mais ils avaient soif d'aventures. Et la Pologne a semblé leur offrir ce qu'ils avaient toujours cherché. Et ni une ni deux, ils ont sauté le pas...

Mais comme si l'aventure polonaise ne suffisait pas, ils ont voulu aussi tenter l'aventure de l'entrepreneuriat et faire découvrir à leur pays d'adoption les délicieux croque-monsieurs français et les excellentes bières belges.

Découvrez la folle histoire de ces deux jeunes gens qui aiment la vie, le partage et débordent d'enthousiasme. A la fin de l'article, le petit journal vous fournira un code qui vous permettra de goûter leurs spécialités avec 10% de réduction.

 

Lepetitjournal.com : Que faisiez-vous avant de venir en Pologne ?

Maxime : Je vivais une vie très agréable en Belgique. Je viens d’une très belle région du côté de Liège. J’ai toujours été actif et mon emploi du temps était souvent rempli entre la famille, les amis, le sport, les voyages,.. 😊 Après mes études, j’ai commencé à travailler dans une société de transport et de logistique à Liège, en Belgique. Il y avait une ambiance très familiale et j’ai rencontré des personnes formidables qui sont devenues des amis. J’ai toujours eu cette chance de tomber dans des équipes au top, que ce soit en Belgique ou en Pologne !

Philippe : J’ai toujours travaillé dans le commerce. Je travaillais comme vendeur pendant l’été dans une épicerie lorsque j’étais étudiant et avant de partir en Pologne, j’étais Technico-commercial en B2P pour les grandes et moyennes surfaces chez Coca Cola Company. J’ai également travaillé chez la société VAUBERNIER en alternance durant ma licence de commerce. J’ai toujours gardé contact avec eux, mais ils ont cependant été surpris de mon appel lorsque je leur ai parlé de Croque & Beer et de notre envie de travailler avec eux pour le Coulommiers Bon Mayennais. Ils ont accepté avec grand plaisir.

 

Lepetitjournal.com : Pourquoi la Pologne?

Maxime : Pourquoi pas ?! :-D La Pologne est un pays magnifique ! Il y a vraiment beaucoup d’opportunités ! J’avais soif de challenge, de nouvelles expériences. Je voulais me rapprocher de ma famille polonaise aussi. L’occasion d’encore plus vivre mes rêves était trop belle. En fait je ne voulais pas risquer de me poser la question « Qu’est-ce qu’il se serait passé si j’étais allé en Pologne ?! » à 60-70 ans. J’ai donc décidé de tenter l’aventure polonaise. Étant francophone et sachant parler le néerlandais, l’anglais et le polonais, je savais que la Pologne pouvait m’offrir le genre d’opportunités que je recherchais.

Philippe : Pour son charme, son dynamisme, sa culture, son coté à la fois ancien et paradoxalement nouveau, presque futuriste lorsqu’on voit la qualité des transports en commun et des nouveaux bâtiments. Ils ont une longueur d’avance sur la France. Les villes sont également particulièrement propres. À Varsovie, j’ai l’impression que tout est possible, d’avancer à grands pas et je suis persuadé de pouvoir avoir un avenir à la hauteur de mes ambitions. Cette ville me rend débordant d’énergie, m’offre un immense sentiment de bien-être et des possibilités comme j’en ai toujours rêvé !

 

Lepetitjournal.com : Quelle a été la réaction de vos proches quand vous êtes partis?

Maxime  : Ha ha, c’était compliqué ! Beaucoup ne comprenaient pas car j’avais une très belle situation en Belgique et, d’après eux, je partais carrément dans l’inconnu au niveau professionnel en m’expatriant en Pologne. Mais au final, après beaucoup de discussions, tout le monde a compris mon choix et aujourd’hui mes proches me soutiennent. C’est le plus important.

Philippe : Au début, ils étaient tout simplement très étonnés. Mes proches n’avaient aucune idée de ce qu’était la Pologne et ignoraient les raisons qui pouvaient me pousser à quitter la France et tout ce qui m’attachait à elle. Personne n’a compris mon choix au début mais comme finalement ma famille m’a soutenu, j’ai pu sereinement prendre la décision de partir suivre mes rêves.

 

Lepetitjournal.com : Comment s'est passé le début de votre vie polonaise?

Maxime : Très bien ! J’ai atterri à Cracovie dans un premier temps, dans ma famille. L’adaptation s’est donc passée très naturellement. Tout le monde a été très accueillant avec moi ! J’ai toujours reçu de l’aide dès que j’en avais besoin, je n’avais souvent même pas besoin de demander quoi que ce soit ! Je me suis également fait rapidement beaucoup d’amis, ce qui a grandement facilité mon intégration, autant sociale que professionnelle. En repensant à mes débuts, cela me fait chaud au cœur et je ne remercierai jamais assez toutes les personnes qui ont été ou sont toujours à mes côtés. Après un peu plus d’un an à Cracovie, je sentais l’envie de rejoindre Varsovie de plus en plus présente en moi. Les deux villes ont une énergie très différente et j’avais l’impression que Varsovie pouvait m’offrir plus d’opportunités pour atteindre mes objectifs professionnels. J’ai donc déménagé dans la capitale et tout s’est accéléré pour moi !

Philippe : Tout comme aujourd’hui, chaque jour fut magique. Une des choses qui m’a frappé fut l’impression d’avoir bien plus appris lors de ma première année en Pologne que durant toute ma vie en France. J’ai apprécié tous les bons moments, les nouvelles rencontres, et j’ai appris des difficultés, travaillé sur moi-même afin de ne plus reproduire certaines erreurs et j’ai appris à me débrouiller dans différentes situations. J’ai dû développer mes capacités d’adaptation, apprendre l’anglais, améliorer mes compétences professionnelles afin de pouvoir m’en sortir financièrement. Il m’a fallu un an pour obtenir une situation stable. Après avoir appris l’anglais et travaillé dans trois sociétés différentes, j’ai signé un CDI avec un salaire et des horaires convenables.

 

Lepetitjournal.com : Comment vous êtes-vous rencontrés?

Philippe : Nous nous sommes rencontrés dans mon travail actuel en avril 2019. En revenant de vacances j’eu la bonne surprise de faire la connaissance de mon nouveau collègue, Max, mon voisin de bureau. Cette première poignée de main allait changer mon avenir sans que je m’en rende compte au premier abord. Nous avons ensuite rapidement compris que cette rencontre représentait ce que nous avions toujours attendu depuis notre arrivée en Pologne.

 

Lepetitjournal.com : Et comment a germé l'idée de créer ce Croque & Beer?

Maxime : Nous étions tous les deux venus en Pologne dans le but de monter un business. Nous nous sommes donc donné rendez-vous en dehors du bureau pour en parler. Nous avons discuté de différentes possibilités, toutes étaient sérieuses mais elles manquaient de fun. Nous ne voulions pas juste un moyen de se faire de l’argent mais un peu de folie aussi. Je me souviens l’avoir questionné au sujet de ses rêves. Notre discussion fut tout de suite beaucoup plus passionnée ! 2-3 jours après, cela a débouché sur les croque-monsieurs français et la bière belge : La naissance de Croque & Beer ! À partir de ce moment, le « robinet » de la créativité s’est ouvert et toutes les idées ont commencé à germer ! Tout était très simple, nous devions juste pousser les portes nécessaires l’une après l’autre pour aller chercher les informations dont nous avions besoin. Nous avons rencontré un nombre incalculable de personnes très inspirantes. Notre projet se construisait, nous sommes rapidement parvenus à assembler les pièces du puzzle. Dès que nous sommes parvenus à visualiser globalement le processus, nous avons créé la société.

 

Lepetitjournal.com : Vous êtes ouverts depuis quand?

Maxime : Nous nous sommes rencontrés en avril 2019, nous avons eu l’idée à la fin du mois de mai. En juillet, la société était créée. En août nous avons trouvé le local puis commencé les rénovations et les achats de matériel. Nous aurions pu ouvrir fin septembre mais nous avons été retardés au niveau administratif. Croque & Beer a officiellement ouvert le vendredi 8 novembre 2019.

 

Lepetitjournal.com : Que peut-on y déguster?

Philippe : De délicieux croque-monsieurs avec des produits de qualité 100% français issus exclusivement de petits producteurs : Du jambon cuit, du jambon sec, de la rosette, de l’emmental, du gruyère rapé et du Coulommiers. Au niveau de la bière, nous avons commencé avec des brasseries assez connues lorsque l’on parle de bières belges. Le but est désormais de proposer des bières provenant de plus petites brasseries. Nous venons d’ailleurs de rentrer la Bière des Amis dans notre offre. Nous sommes d’ailleurs les premiers à vendre cette délicieuse bière en Pologne ! C’est de l’exclusivité, d’autres bières locales devraient suivre d’ici peu.

 

Lepetitjournal.com : Y-a-t-il des événements, des soirées?

Maxime : Oui bien sûr ! Le vendredi, il y a les apéros Croque & Beer : nous offrons 10% à tout le monde à partir de 20h. L’ambiance est très festive avec principalement de la musique francophone. Nous allons commencer à organiser des soirées à thème le samedi et le dimanche nous comptons lancer un Brunch.

Pour le weekend du 13 Décembre, nous lancerons officiellement notre Croque-Monsieur à base de fromage « raclette » au lait cru ! Un pur délice pour les amateurs de raclette !

Au-delà de nos produits qualitatifs, notre but est de passer un moment d’exception avec chacun de nos clients. Nous apprécions le partage et les bonnes « vibes ». C’est en grande partie pour ça que nous avons lancé Croque & Beer. Nous ne sommes ouverts que depuis quelques semaines et nous avons déjà un paquet de souvenirs mémorables !

 

Lepetitjournal.com : Donc vous êtes heureux à ce que je vois, je me trompe?

Philippe : Je suis fier de pouvoir dire que je suis heureux aujourd’hui, je fais chaque jour ce que j’ai toujours voulu faire : vivre mon rêve, faire ce que j’aime, et avoir une gratitude immense pour chaque minute qui s’offre à moi.

Maxime : Moi aussi, je suis vraiment heureux ! L’aventure Croque & Beer comprend tous les aspects de la vie que je recherchais. Le fait de partager cela avec Philippe est encore plus merveilleux. C’est vraiment pour ce genre de projets que nous avons décidé de nous expatrier en Pologne ! Nous adorons l’expression « Le Polish Dream », c’est exactement ce que nous vivons avec ce projet 😊

 

Phil et Max : Si tu veux apprécier la qualité de nos produits et passer un agréable moment en notre compagnie, rendez-vous tous les vendredis à partir de 16h jusqu’au dimanche soir 23h à Hala Gwardii !  Viens profiter de la réduction de 10% avec le code LPJ10, ce code est valable jusqu’au dimanche 29 décembre 2019.

Do zobaczenia !

Facebook : https://www.facebook.com/Croqueandbeer/?hc_ref=ARSfsx-_JcsbW08gK2oibMF2eVJxNuI2KDameal-hYOk5lBtSoO4tUGLwFYXdmtr5G8


Instagram : https://www.instagram.com/croqueandbeer/?hl=en

 

logo croqueandbeer

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Varsovie ?

AGENDA DU WEEK-END

AGENDA DU WEEK-END : La Fête de la Science au lycée français !

Au programme ce week-end à Varsovie : La Fête de la Science au lycée français de Varsovie, le jardin royal des lumières de Wilanów, des chants de Noël par le groupe Mazowsze et un concert de Carnaval!

Actualités

ENVIRONNEMENT

La crise des déchets à Varsovie

300% d’augmentation du prix moyen de la collecte des ordures, des amendes en cas de mauvais tri des déchets et un manque de conteneurs où les déposer. La crise des déchets à Varsovie s'accélère.

Communauté

PUBLIREPORTAGE

Forum de l’Export : Développez-vous en Europe Centrale !

Vous êtes à la recherche de nouveaux marchés ? Venez au premier Forum de l’Export organisé par la CCIFP et vérifiez vos possibilités d'exportation en Europe Centrale et en France. Entrée gratuite !

Expat Mag

EXPO

Les expositions à ne pas manquer en France en 2020

Vous avez prévu un séjour en France en 2020 et vous avez envie d’en profiter pour faire des expos ? On a sélectionné pour vous les évènements culturels à ne pas manquer à Paris et en province