Vendredi 14 août 2020

TEMOIGNAGE - Rencontre avec la famille ZED

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 07/04/2017 à 03:00 | Mis à jour le 05/04/2017 à 13:48

(Photo©LesZED)

Qui n'a jamais rêvé de partir à l'aventure ? Pas facile de sortir de sa zone de confort ! Pourtant, c'est ce qu'ont fait Max, Clem et Chloé, une famille nomade digitale française, qui a sauté le pas. De passage dans la région, Lepetitjournal.com Valence les a rencontré pour en savoir plus. Leur témoignage risque de faire des envieux.

Le déclic et la prise de décision

"LesZED" ont toujours aimé voyager mais le déclic est venu après deux ans et demi d'expatriation à Barcelone. Lorsqu'il a fallu rentrer en France, en région lyonnaise, ils ont vécu cela comme un retour en arrière et ont commencé à réfléchir à ce projet. Max étant éditeur de sites internet, il peut donc travailler de n'importe où du moment qu'il a une connexion internet. Ainsi, il y a 3 ans, après avoir vendu maison, meubles, voiture et après avoir numérisé « toute leur vie », ils sont partis : Prague, Londres, l'Andalousie, Amsterdam, l'Italie du Nord mais aussi la France, la Normandie ou encore le Parc du Pilat dont ils sont tombés amoureux.

Des difficultés mais surtout du bonheur

Voyager à durée indéterminée a ses bons et ses mauvais côtés. L'équilibre n'est pas toujours facile à trouver et évolue selon les moments et les endroits où ils se trouvent. Le manque d'un « vrai » chez soi peut également être pesant à la longue. Pour Clem, il y a surtout deux points négatifs au fait de vivre en « airbnb » : les matelas et les cuisines. C'est pourquoi ils commencent à tester de nouveaux modes d'habitation tels que la tiny house (NDLR : sorte de petites maisons qui peut se remorquer) ou encore le camping car.

Les problèmes de santé de Clem ont aussi été une grosse difficulté à surmonter mais ils ont réussi à transformer cette expérience en aventure. Ainsi, ils profitent de leurs séjours « imposés » en France pour découvrir de nouveaux lieux. Comme ils le disent : « notre pays est magnifique et regorge d'endroits que nous ne connaissons pas mais qui méritent d'être connus ».

Valence et ses Fallas, une découverte

Ils étaient déjà venus à Valence lorsqu'ils habitaient à Barcelone mais seulement en week-end. Cette fois, ils sont restés un mois et ont donc pu profiter pleinement de la ville. Leur coup de coeur, l'ancien lit du Turia et ses jardins ! Mais aussi la Cité des Arts et des Sciences ou le petit village dans lequel ils ont séjourné, El Puig. Et évidemment le micro climat valencien ! 

Ils ont eu la chance d'être là pour les Fallas, qu'ils ne connaissaient pas. Ils ont adoré. Même si Clem ne raffole pas des mascletas, ils ont vécu les Fallas à la mode valencienne. Leur fille Chloé a eu sa dose de pétards et rêve maintenant d'avoir une robe de fallera. Ils savaient que les espagnols étaient les rois de la fête, ils en ont eu pour leur compte !

La suite du projet ?

Les voici partis pour un retour d'un mois à Barcelone. Ils comptent redécouvrir la ville d'une autre manière et surtout partager leurs expériences avec Chloé dont c'est la ville natale. Ensuite ? Ils sont en plein brainstorming mais ils ont un mois pour se décider et grâce à leur blog leszed.com nous pourrons suivre leurs prochaines aventures.

A la rédaction du Petitjournal.com Valence, leur projet a fait des émules !

Vous pouvez également suivre les aventures de cette famille sur leur page Facebook, leur compte Instagram et sur leur chaîne Youtube.

Charlotte GUEST (lepetitjournal.com/valence) Vendredi 7 Avril 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook, Twitter et sur Instagram
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

 

logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

HISTOIRE

Le Dénia renaît fièrement de ses vestiges

Construit entre le XIe et le XIIe siècle, le château de Dénia a fortement influencé la topographie de sa ville éponyme, située dans la province d’Alicante, en pleine Communauté valencienne.

Sur le même sujet