Mercredi 17 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Tourisme - Valence, plus ouverte et plus connectée au monde que jamais

Par Shirley SAVY-PUIG | Publié le 26/03/2019 à 12:08 | Mis à jour le 26/03/2019 à 12:28
Photo : ©aena.es
L'aéroport de Valencia

Sandra Gomez, conseillère municipale déléguée au tourisme de la Mairie de Valencia a présenté ce lundi 25 mars les données liées au tourisme pour l’année 2018 et un bilan des quatre années de mandature de l’équipe municipale. Un constat apparaît : Valencia s’est dotée de connexions aéroportuaires qui ont favorisé la venue de touristes internationaux qui représentent dorénavant 65% du nombre total de visiteurs selon les données de l'Institut national de la statistique (INE), passant de 6 millions en 2015 à 9 millions actuellement.

 

Une forte connectivité 

« Depuis 2015, la connectivité de la ville a augmenté, ce qui a permis de relier 90 aéroports nationaux et internationaux, et de disposer de 11 plates-formes aériennes qui permettent de se connecter à n’importe quel aéroport international » a précisé Sandra Gomez. Selon elle, l'objectif est que Valence soit « une destination urbaine reconnaissable dans le monde entier, qui propose des produits et des services toute l'année ». C’est pourquoi un groupe de travail spécifique appelé Fly Valencia a été créé et se consacre à la promotion de la connectivité de la ville de Valencia lors des foires, des ateliers et des congrès.

Selon la conseillère municipale, « Valence est plus ouverte et plus connectée au monde que jamais. De plus, nous l’avons non seulement connectée avec plus d'aéroports, mais nous l'avons fait avec les principales plates-formes européennes, ce qui nous permet d'avoir des connexions intercontinentales ». Ces plates-formes européennes sont situées dans les aéroports de Heathrow (Royaume-Uni), Munich et Francfort (Allemagne), Paris (France), Zurich (Suisse), Istanbul (Turquie), Rome (Italie), Lisbonne (Portugal), Amsterdam (Pays-Bas), Moscou (Russie) et Barcelone.

En 2015, les nuitées internationales s'élevaient à 58%, tandis que les nuitées nationales s'élevaient quant à elles à 42%. En 2018, elles sont respectivement passées à 65% et 35%. C’est principalement chez les Néerlandais que l’augmentation a été la plus forte (69%), suivi de près par les Britanniques (68%), puis par les Allemands (34%) et les Italiens (32%).  

La "désaisonnalisation" de Valencia

« Nous avons réussi à maintenir les connexions que nous avions ouvertes l'été dernier en automne-hiver, ce qui est important, car il existe des destinations qui ouvrent au printemps-été mais qui ferment pour le reste de l'année », a ajouté Gómez. « Nous avons réalisé que de nombreuses connexions perdurent à Valencia et deviennent stables, une des preuves que nous avons réussi à désaisonnaliser la destination ».

En ce sens, Sandra Gómez a souligné que Valencia « avait supprimé les étiquettes soleil et plage, car la plus forte croissance de voyageurs entre 2015 et 2018 a été enregistrée dans les périodes de janvier, février, novembre et décembre. Cela nous a permis de devenir une destination plus durable, avec des voyageurs qui s'intègrent mieux dans la ville et n'engendrent pas la foule en été ».

Une durabilité du secteur touristique qui favorisera la qualité et la stabilité de l’emploi ? Il est encore trop tôt pour le dire.

Nous vous recommandons

Shirley Photo Pro

Shirley SAVY-PUIG

Responsable d'édition - Parisienne de naissance mais Valencienne d'adoption depuis sa plus tendre enfance, cette touche-à-tout aime mettre en lumière la culture espagnole et les personnalités francophones de talent.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

FORMALITÉS

S'installer à Valence : le méchant NIE

Le NIE ou numéro d’identification des étrangers est un numéro personnel unique et exclusif que la Direction Générale de la Police assigne aux étrangers. Ce numéro devra figurer sur tous les doc...

Expat Mag

Tokyo Appercu
POLITIQUE

Japon : élections à la chambre des conseillers

Le 21 juillet prochain se tiendront au Japon les élections de la chambre des conseillers qui verront se renouveler la moitié des sièges de l’assemblée (dans trois ans pour l’autre moitié).