Jeudi 24 mai 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Cabalgata de los Reyes : des bonbons et des étoiles plein les yeux

Par Marie Lacherie | Publié le 08/01/2018 à 17:53 | Mis à jour le 08/01/2018 à 20:35
Les Rois Mages lors de la calbagata de Valencia le vendredi 5 janvier

La Cabalgata du vendredi 5 janvier a marqué les esprits des petits comme des grands. Une fois de plus, les Valenciens ont su éblouir par leur engagement autour du respect des traditions.

Pourquoi faire les choses en petit quand elles peuvent être faites en grand ? Pour cette nouvelle édition de la Cabalgata, les moyens ont été plus que déployés afin de fournir au public, venu nombreux, un spectacle empreint de magie et bien sûr de sucreries !  

Les Rois Mages plus forts que le Père Noël ?

Si en France, les festivités de fin d’année se terminent par le repas du premier de l’an, en Espagne ce n’est que le 6 janvier qu’elles trouvent leur apogée et leur grand final avec l’Epiphanie. La Cabalgata de los Reyes, immense défilé célébrant l’arrivée des Rois Mages, s’est tenue vendredi en fin de journée au cœur du centre ville de Valencia. Un moment à ne râter sous aucun prétexte pour les familles venues assister à ce défilé.

Du port jusqu’à la place de la Mairie

C’est au son des tambours que le port s’est préparé à accueillir Gaspard, Balthazar et Melchior. Dès 16h30, les Valenciens étaient présents autour de la Escalera Real Marina de Valencia pour attendre les Rois. Ces derniers sont arrivés à bord d’un catamaran et ont accosté à 17h. Le défilé a alors enfin pu commencer.

Le top départ était donné à 18h calle Navarro Reverter. Les chars composant le cortège, ont pu progresser à lente allure, sous les regards admiratifs des enfants qui s’exclamaient « caramelos, caramelos por favor ! ». Le parcours continuait par la suite Calle de la Paz, Plaza de la Reina, Calle San Vicente Martir pour se terminer Plaza del Ayuntamiento.

Les enfants du char du Valencia CF
Les enfants du char du Valencia CF

Un cortège artistique

Pour que la fête soit totale et parvienne à conquérir les cœurs et marquer les esprits des Valenciens, des dizaines d’artistes provenant de troupes de cirques, d’écoles de danse ou encore de compagnies théatrales animaient le cortège et offraient ainsi un spectacle haut en couleur.

Jonglerie, acrobatie aérienne, etc., tout était mis en œuvre pour offrir un moment riche en divertissement en tout genre. Parmi les protagonistes, nous retiendrons tout particulièrement l’effet époustouflant qu’a eu l’immense chameau articulé, plus vrai que nature, sur les enfants ainsi que sur leurs parents. 

L'impressionnant chameau articulé
L'impressionnant chameau articulé

Une Cabalgata de los Reyes plus grande, plus lumineuse, plus sucrée qu'en 2017

Rien n’avait été fait à demi-mesure pour cette édition 2018 de l’arrivée des Rois Mages. Contrairement à l’année dernière, le parcours de cette année a été rallongé de deux cents mètres. De plus, 40 chars (soit dix de plus que l’an passé) formaient l’ensemble du cortège. Quant aux très attendues sucettes et sucreries en tout genre, ce ne sont pas moins de 10 tonnes de bonbons qui ont été jetées aux enfants et à leurs parents.

Mais si les douceurs sucrées restaient l’élément incontournable, Valencia avait décidé cette année d’axer la Gabalgata sur un problème de société bien réel : la mauvaise nutrition des enfants.

Des bonbons oui mais sans gluten

Tout au long du défilé, l’accent était mis sur le combat contre la mauvaise nutrition en particulier celle des enfants. Pour faire passer le message et encourager ces derniers à mieux se nourrir, les bonbons offerts étaient tous sans gluten. Mais ils n’étaient pas les seules douceurs à être distribués. En effet 400 kilos de mandarines étaient également offertes aux xiquets, les enfants valenciens.

Parmi les sponsors de cette édition se trouvaient ainsi deux chars à l’effigie d’une célèbre émission culinaire ouvertement engagée contre la mauvaise nutrition. A leurs bords, les deux cortèges de Fallera Mayor et Fallera Mayor Infantil de 2017 toutes deux coiffées d’une toque de chef. Les structures roulantes étaient quant à elles décorées de fruits et légumes en tout genre.

La Fallera Mayor 2017 dans le char de Masterchef
La Fallera Mayor 2017 dans le char de Masterchef

Les rois, les vrais stars de ce cortège

« Melchor te quiero » pouvait-on entendre de ci, de là à l’arrivée du char du Roi. De véritables stars accueillies comme il se devait. A la fin du cortège, ce sont eux que tout un chacun attendait impatiemment depuis parfois le début de l’après-midi. « Les enfants ont chacun leur préféré, ce sont de vrais rock star » s’amusait une mère de famille, venue courageusement avec ses 4 enfants, « la récolte des bonbons est une vraie folie, on dirait un premier jour de solde » riait-elle. Il est bien vrai que les Rois ont fait sensation.

Chacun leur tour ils sont arrivés précédés de leur cortège de danseurs, de musiciens, de porteurs de cadeaux.

Melchior était tout de bleu vêtu, le vert était pour Balthazar, quant à Gaspard, il revêtait la couleur rouge.

Leur deux kilomètres de procession se terminaient devant la Mairie de Valencia où les Rois Mages ont pris place à bord d’une nacelle afin de pouvoir saluer l’ensemble de la foule présente. Sous les crépitement des flashs, les Rois ont pris le temps, une fois redescendus sur la terre ferme, de récompenser les enfants par quelques câlins et bien sûr, des sucreries. La Cabalgata s’est terminée par un magnifique feu d’artifice, sous le regard émerveillé d’un public Valencien conquis.

Nous vous recommandons

IMG_8259

Marie Lacherie

Française mais espagnole de coeur, Marie a découvert Valencia durant ses études en journalisme. Passionnée par la lecture et l’écriture, amoureuse de Valencia, elle livre son regard sur la ville à travers son instagram : losojosverdes.de.valencia
0 CommentairesRéagir

Vivre à Valence

SANTÉ

L'enfant et les vacances au soleil : vigilance et précautions !

Le soleil est l'ami quotidien pour beaucoup d'adultes et d'enfants. Savoir s'approprier ses effets bénéfiques ne doit pas nous faire oublier ses effets nocifs, principalement liés à la fraction (UV)