Mardi 22 septembre 2020

La mer dans le monde d’après, horizons et coopération internationale

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 22/07/2020 à 00:00 | Mis à jour le 22/07/2020 à 11:28
FORUM DE LA MER BIZERTE

La 3ème édition du Forum Mondial de la Mer - Bizerte (FMMB) s’est tenue le 15 juillet 2020 en mode virtuel via une plateforme, ayant une particularité de taille : un monde immersif permettant de se déplacer dans les espaces du Forum en 3D. Avec une scénographie moderne et interactive, cette plateforme a offert aux participants et aux visiteurs la possibilité d’accéder à des espaces en 3D dédiés à chaque format du Forum.

L'édition s'est terminée par un cocktail de presse donné à la Maison de la mer, en présence d'Olivier Poivre d'Arvor, ambassadeur de France en Tunisie, et Président du Musée National de la Marine, France.

En concordance avec l’évolution technologique et en réponse aux nouvelles attentes occasionnées par la crise du Covid-19, cette édition du Forum a su donc joindre l’utile, à l’intéressant et à l’innovant. 

L’événement dans cette édition inédite a su capter l’attention d’un nombre record d’internautes, avec une moyenne d’audience de 9000 vues sur l’intégralité du Forum. Des participants de partout dans le monde, se sont intéressés et ont suivi les différentes sessions. Les pays à partir desquels se sont connectés les internautes sont la Tunisie, les Etats Unis, la France, l’Italie, le Royaume Uni, la Grèce, l’Algérie, le Maroc, la Turquie, l’Espagne, le Kenya, la Côte-d’Ivoire, Le Sénégal... etc.

Il était question de réfléchir et de débattre autour d’une question existentielle évidente dans cette phase post-Covid à savoir « Et la mer, dans le monde d’après ? ».

Cette 3ème édition du Forum a été présidée par Pascal Lamy, Président du comité́ de conseil de la Mission « Santé des océans, des mers et des eaux côtières et intérieures », et animée essentiellement par Olivier Poivre d’Arvor, Président du Musée National de la Marine, France, et également ambassadeur de France en Tunisie.
Du côté des autorités tunisiennes, le Forum a convié Chokri Ben Hassen, Ministre de l’Environnement, Mohamed Gouider, Gouverneur de Bizerte et Kamel Ben Amara, Maire de la même ville.

Outre la présidente de La Saison Bleue, Rym Benzina, et Mehdi Ben Haj, commissaire général du Forum, cette édition du forum a vu la participation de sommités du monde maritime à travers la planète, comme Peter Thomson, envoyé spécial des Nations Unies pour les océans (ONU), Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l’innovation à la recherche, la culture, l’éducation et la jeunesse, Geneviève Pons, Vice-présidente et Directrice générale Europe de l'Institut Jacques Delors, Petteri Taalas, Secrétaire Général de l’Organisation Météorologique Mondiale, Isidro Gonzalez, Secrétaire général adjoint de l’Union pour la Méditerranée, Ahmed El-Sawalhy, Directeur de l’Union Africaine – Bureau interafricain des ressources animales (AU-IBAR), Letícia Carvalho, Chef de la direction de l’eau douce et de la mer, à la division Ecosystème de l’ONU, Ariel Troisi, Président de la Commission Océanographique Intergouvernementale (COI de l’UNESCO), Laura Giuliano, Directrice de science à la CIESM, Paul Holthus, Président et directeur général du Conseil Mondial des Océans, Gilles Lericolais, Président, European Marine Board, Fabienne Jacq, Commission européenne Copernic, Pavel Kabat, scientifique en chef émérite, OMM, Juanjo Danobeitia, Directeur général EMSO ERIC, Peter Heffernan, Ambassadeur de l’océan pour Irland, Oula Amrouni, Directrice à l’Institut national des sciences et technologies marines, Lora E Fleming, Médecin et épidémiologiste spécialisé dans l’environnement, Maria Cristina Pedicchio, Présidente de l’Institut National de l’océanographie et la géophysique expérimentale, Khalil Attia, Directeur du CAR/PAP, Jerome Broche, Chef d’unité adjoint - Gestion de la pêche en Méditerranée et en mer Noire, DG MARE, Mohamed Ali Ben Temessek, Directeur de l’écologie et des écosystèmes naturels au ministère de l’Environnement, Baris Salihoglu, Directeur Institute of Marine Sciences, Turquie, Sieglinde Gruber, Chef d'unité DG Recherche et innovation, Commission européenne, Alan Deidun, Ambassadeur de l’océan pour Malte, Malek Smaoui, Chargé de programme (OPRC) au REMPEC, François Galgani, Chef de projet chez Ifremer, Antidia Citores, Fondation Sufrider, France, Mouna Ketata, chef de service des bases de données et systèmes d'information à l'APAL et Cherif Sammari, Professeur à l'INSTM et point focal de l'initiative Blue Med en Tunisie.

Cette troisième édition du Forum a été également l’occasion de lancer le premier Think Tank international, dédié aux enjeux maritimes mondiaux, le Club Bleu / Blue Club, réunissant deux cents acteurs majeurs et personnalités du monde maritime sur les cinq continents.

Le Forum, fidèle à son choix d’être un réel incubateur de projets et d’initiatives à même d’enclencher, concrètement, un mouvement vertueux, a réussi à engendrer des recommandations réelles et concrètes.
 

Les points les plus importants à retenir suites aux présentations et aux discussions qui ont eu lieu durant ce Forum ont porté sur :

. La nécessité de s'adapter à la nouvelle conjoncture économique mondiale qui sera impactée par le Covid19 d'ici 2023 ou plus.
. La mise en place de nouveaux modèles économiques pour la mer surtout que les modèles existants ont montré leurs limites particulièrement en matière de préservation de l'environnement.
. La propulsion, le partage et l'échange des informations et des données à l'échelle internationale pour établir un diagnostic commun de l'état des lieux de la mer.
. La mise en place d’un nouveau mode de gouvernance de la mer tenant en compte son acidification actuelle, la régénération de son biotope et l'exploitation rationnelle de ses richesses en vue d'atteindre les objectifs du développement durable des Nations Unies. 
. La quête de meilleures solutions pour le nettoyage de la mer et stopper les sources de pollution terrestre se déversant sur les côtes. 
. L’engagement d’un débat mondial et continu sur les grandes problématiques littorales et maritimes à travers la création du nouveau Club Bleu très privilégié.

C’est sur ces recommandations que s’est achevée cette troisième édition du FMMB, mais il ne compte certainement pas s’arrêter là. Nous vous donnons rendez-vous pour l’année prochaine, avec de nouveaux thèmes, toujours au cœur de l’économie bleue durable et avec une participation représentative du monde entier.
Plus de détails sur le site officiel

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Tunis ?

VISITE GUIDÉE

TRADITIONS - Le musée du patrimoine de Djerba

Le musée ethnographique de Sidi Zitouni ou "Musée du patrimoine traditionnel de Djerba", a pour vocation de servir de plateforme pour la découverte du patrimoine traditionnel djerbien dans sa totalité

Sur le même sujet