Jeudi 13 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HISTOIRE - Le palais Kheireddine

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 23/01/2017 à 23:00 | Mis à jour le 24/01/2017 à 09:16

Le palais Kheireddine, devenu musée de la ville en 1999, est situé au c?ur de la médina de Tunis, et accueille régulièrement des expositions importantes d'artistes tunisiens ou étrangers

Le palais relève désormais de la Municipalité de Tunis (direction des Affaires Communales, sous-direction de l'Action Culturelle).

Construit entre 1860 et 1870 par le Ministre Kheïreddine Pacha, le palais combinait alors une organisation traditionnelle embellie de touches européennes : façade à larges ouvertures sur rue, décor intérieur italianisant comportant des moulures dorées à la feuille.

Aujourd'hui, peu de ces détails ont subsité, excepté la cheminée et une partie de la façade. En effet, avec le protectorat français et le départ du Ministre, la propriété fut morcelée lors de sa vente en 1881 : plusieurs propriétaires privés se sont partagé les annexes.

De multiples utilisations

Le palais, après avoir servi pour quelque temps de Tribunal, fut vendu à deux propriétaires différents en 1905.

La partie située le long de la rue du Tribunal appelée palais Hafsia fut démolie entre 1910 et 1920, puis une école fut construite sur le terrain libéré et les terrains avoisinants, tous propriétés de la communauté israélite depuis 1908.

L'autre moitié du palais donnant sur la place appelée ancien palais de Justice, fut affectée à une école musulmane.

Devenue bien domanial en 1961, cette partie du palais fut abandonnée quelque temps, exceptée une aile, utilisée comme logement de fonction pour le Directeur de l'école primaire.

En 1972, après des travaux de consolidation faits par la Municipalité de Tunis, cette aile abrita certains services du District de Tunis.

Cet ensemble de bâtiments, partiellement utilisé (partie municipale) ou désaffecté (ancienne école israélite) est en attente d'un projet qui lui redonnerait vie et constituerait un nouveau pôle d'attraction pour la Médina.

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis) mardi 24 janvier 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tunis

ART

TRADITIONS - La chéchia, toute une histoire

L'histoire de la chéchia se perd dans la nuit des temps. Elle aurait été importée d'Espagne par les arabes andalous, et tiendrait son nom d'autres musulmans soucieux de se protéger du froid : les

Sur le même sujet