Jeudi 21 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AFD - TRANSPORT : Signature de trois conventions de financement

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 08/08/2019 à 01:00 | Mis à jour le 08/08/2019 à 01:00
AFD


Le ministère du Transport et l’AFD apportent leur soutien à des partenariats franco-tunisiens en faveur de la mobilité urbaine à Tunis, par la signature de trois conventions de financement pour un montant de près de 5 millions de dinars.

Dans le cadre du programme du Ministère du Transport en faveur du développement du transport en commun dans l’agglomération du Grand Tunis, ont été signés, le lundi 22 juillet 2019, trois partenariats franco-tunisiens entre l’Agence Française de Développement (AFD), les acteurs du transport urbain en Tunisie (Ministère du Transport, SNCFT et TRANSTU) et leurs homologues français (RATP et CODATU).

Ces accords triparties, financés sur les ressources du Fonds d’Expertise Technique et d’Echanges d’Expériences (FEXTE), mises à disposition sous forme de subvention par l’AFD, ont été formalisés en présence du Ministre du Transport, M. Hichem BEN AHMED, et l’Ambassadeur de France, M. Olivier POIVRE D’ARVOR.

Cette cérémonie s’inscrivait dans le cadre d’une visite de haut niveau d’une délégation du ministère français des transports conduite par M. Jacques LE GUILLOU (Coordinateur pour la partie française de l'accord franco-tunisien dans le secteur des transports), venue participer à la réunion de la Commission mixte sectorielle de coopération.

Pour le ministre du transport « Ces accords viennent renforcer une dynamique de coopération réussie entre les deux pays et qui couvre déjà de nombreux domaines dans le secteur des transports terrestres, maritimes et aériens. Ils répondent à des besoins de coopération institutionnelle très concrets (études, renforcement de capacités…) de son département ministériel et vont permettre de soutenir, à l’heure où la SNCFT et la TRANSTU sont amenées à relever de nouveaux défis comme la mise en service du RFR, d’apporter des savoir-faire, de l’expertise et de l’experience issus de la RATP et de la COTADU. ». 

Pour l’Ambassadeur de France « Les actions découlant de ces partenariats souhaitent répondre en priorité aux besoins quotidiens des usagers des sociétés publiques de transport soucieux de bénéficier d’un service performant par sa fiabilité et sa qualité. Toutes vont s’attacher à traiter de sujets très concrets pour le ministère des transports (poursuite et mise en œuvre des recommandations d’études stratégiques) mais aussi et surtout pour la TRANSTU et la SNCFT (mise en place et organisation de l’exploitation des lignes, réception des ouvrages, essais sur site, gestion des équipements, formation des personnels, entretien et maintenance des installations, assistance pour l'exploitabilité de la billettique…) et apporter aux deux partenaires par des échanges d’expérience des bénéfices réciproques. ».

A propos du FEXTE

Le Fonds d'Expertise Technique et d'Echanges d'expériences (FEXTE) finance des programmes de coopération technique et des études de préparation de projet dans les pays d’intervention de l’AFD. Le FEXTE est destiné à répondre aux demandes et besoins d’expertise et d’expériences françaises émanant de partenaires de l’AFD. Depuis 2016, l'AFD a engagé en Tunisie 3,1M € de fonds FEXTE en faveur des secteurs des transports et de la santé.

Un premier accord de coopération technique entre le Ministère du Transport, l’Agence Française de Développement (AFD) et CODATU financé sur FEXTE à hauteur de 600 000 € a permis d’accompagner le Ministère du Transport et les entreprises publiques du secteur dans la planification et la mise en œuvre de projets relatifs au développement du réseau de transports collectifs tant au niveau national que pour le Grand Tunis. Cet accompagnement a porté notamment sur les enjeux (i) de restructuration institutionnelle du secteur du transport urbain en Tunisie, (ii) de développement, d’intégration et d’exploitation de réseaux de transport collectifs à Tunis et (iii) de planification et de mise en œuvre d’une politique multimodale à Tunis. Cette coopération a encadré le lancement et la réalisation de trois études:

(i)  une étude sur le transport non régulier de personnes en Tunisie qui a pour objectif principal d’explorer ses défaillances organisationnelles et réglementaires du secteur  pour mieux le réorganiser (actuellement en cours),
(ii)  une étude stratégique et opérationnelle pour le développement de Systèmes de Transports Intelligents et de solutions numériques pour la mobilité urbaine durable en Tunisie (finalisée), et
(iii)  une étude pour évaluer les impacts environnementaux et sociaux du projet Boucle Centrale menée par la TRANSTU.

 
fA propos de la convention tripartite AFD, le Ministère du Transport, CODATU

Cet accord s’inscit dans la continuité du précédent FEXTE mené entre 2016 et 2018 (cf. supra). Ce second FEXTE va permettre de poursuivre l’accompagnement du Ministère du Transport et des entreprises publiques du secteur dans la planification et la mise en œuvre de projets relatifs au développement du réseau de transports collectifs tant au niveau national que pour le Grand Tunis. Cet accompagnement va porter notamment sur les enjeux (i) de restructuration institutionnelle du secteur du transport urbain en Tunisie, (ii) de développement, d’intégration et d’exploitation de réseaux de transport collectifs à Tunis et (iii) de planification et de mise en œuvre d’une politique multimodale à Tunis. Une contribution de 250 000 € a été mobilisée pour financer cet accord et son exécution. L’AFD met également à la disposition du Ministère du Transport 400 000 € pour poursuivre et mettre en œuvre les plans d’actions adoptés à l’issue des études initiées dans le cadre du FEXTE I.

A propos de la convention tripartite AFD, RATP COOPERATION, SNCFT

Ce  partenariat a pour objectif de mettre à la disposition de la SNCFT l’expertise des ressources de la mobilité urbaine de la RATP pour une assistance à maîtrise d’ouvrage et la mise en œuvre de la préparation à l’exploitation des deux nouvelles lignes E et D du RFR du Grand Tunis en vue de leur mise en service. L’AFD a octroyé à cet effet une enveloppe de subvention de 700 000 €.

A propos de la convention tripartite AFD, RATP COOPERATION, TRANSTU

L’objectif du présent accord est de mobiliser un appui à la gestion et la coordination de l’exploitation du réseau (bus et tramway) de la TRANSTU, de la formation conduite et maintenance ainsi qu’un renforcement de capacités dans le domaine de la sûreté sécurité. L’AFD a doté ce partenariat d’une enveloppe de subvention à hauteur de 150 000 €.

A propos de la SNCFT

La SNCFT est la société nationale des chemins de fer tunisiens. Sa mission est d’assurer le transport ferroviaire de voyageurs et de marchandises à l’échelle nationale. La SNCFT s’est vue confier par l’Etat tunisien la gestion de la ligne A (Tunis-Borj Cedria) qui constitue la première ligne du Réseau Ferroviaire Rapide (RFR) qui dessert les voyageurs du grand Tunis et à laquelle se rajouteront la ligne E d’ici fin 2019 et la ligne D d’ici 2021.

A propos de la TRANSTU

TRANSTU est le nom commercial de la Société des Transports de Tunis (STT). Sa mission est d’assurer le transport public de personnes à Tunis et ses banlieues dans les meilleures conditions économiques et sociales possibles pour la collectivité nationale notamment en terme de sécurité de coût et de protection de l’environnement. Elle exploite les réseaux d’autobus et de métro léger du grand Tunis ainsi que la ligne ferroviaire Tunis-La Goulette-La Marsa (TGM).

tgm

A propos de la RATP COOPERATION

RATP Cooperation est une société anonyme filiale du groupe RATP. Sa mission est de valoriser le savoir-faire et l’expérience du Groupe RATP dans le domaine de l’exploitation et de la maintenance dans les pays étrangers, notamment dans le cadre de la création ou de la modernisation des réseaux de transports. A cet égard, RATP Cooperation réalise des prestations d’études, de conseil, d’assistance technique et d’ingénierie d’exploitation en matière de mobilité des personnes et accompagne les projets de mobilité internationaux.                                           

A propos de la CODATU

CODATU est une association internationale à but non lucratif dont l’objectif est de promouvoir les échanges internationaux et la coopération entre différents acteurs du secteur du transport et de la mobilité urbaine : collectivités locales et autorités publiques, entreprises, instituts de recherches sur le transport urbain et professionnels du secteur. Tous les deux ans, CODATU organise des conférences afin de promouvoir la recherche scientifique et de partager des expériences concrètes de mobilité urbaine durable dans les villes des pays en voie de développement. CODATU organise également des séminaires, ateliers, formations, et publie des ouvrages.

A propos de l’Agence Française de Développement (AFD)

Institution financière publique et solidaire, l’AFD est l’acteur central de la politique de développement de la France. Elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement, émergents et l’Outre-mer. Intervenant dans de nombreux secteurs - énergie, santé, biodiversité, eau, numérique, formation-, l’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD). Ses équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets à fort impact social et environnemental dans les Outre-mer français et 115 pays. En 2018, l'AFD a engagé 11,4 milliards d’euros au financement de ces projets.

Le groupe AFD intervient en Tunisie depuis 1992 et a soutenu environ 170 projets et programmes représentant 3 Mds  € d’engagements financiers. Tous ses outils financiers y sont mis en œuvre (prêts, subventions, garanties, participations) en faveur de l’Etat, des entreprises publiques et privées, des institutions financières, des collectivités locales et du secteur associatif, au service de l’emploi, du soutien à la jeunesse et du développement des infrastructures et des territoires, avec un accent sur les interventions participant au rééquilibrage régional et à la lutte contre la changement climatique. En 2018 et 2019 l’AFD a engagé en Tunisie 659 M € au bénéfice de nombreux secteurs (santé, investissements privés…). Ses interventions dans le secteur des transports sont historiques et ont représenté 7% des activités de l’AFD en Tunisie entre 1993 et 2018, soit 254 M €  avec un soutien à :

-          l’extension des lignes sud (El Mouroui) et ouest (La Manouba) du métro léger de Tunis et la mise à niveau du TGM (Tunis, Goulette, Marsa) ;
-          la réalisation aux côtés d’autres bailleurs (kFW, UE et BEI) du RFR ;
-          l’aménagement du projet Boucle centrale visant à améliorer l’offre d’intermodalité au niveau du pôle d’échanges de la Place de Barcelone et à réaménager le plan de voies et des quais du métro pour lever les principaux conflits d’exploitation dans l’hyper centre de Tunis. au financement ,via sa filiale Proparco, sous la forme d’un PPP de l’aéroport d’Enfidha.
-          l’étude stratégique pour la définition d’un système tarifaire pour l’ensemble des réseaux (lignes de trains de banlieue, RFR, métro léger, bus) de transport public collectif dans le Grand Tunis.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tunis

GASTRONOMIE

MOULED - Assida au zgougou

Le dessert roi du Mouled, qu'on déguste en famille et que l'on offre à ses voisins. Ce mets très particulier est typiquement tunisien, à base de graines de pin d'alep et de fruits secs

Expat Mag

Bangkok Appercu
ÉVÉNEMENT

Le pape François débute une visite en Thaïlande et au Japon

Le pape François est arrivé mercredi en Thaïlande pour rencontrer la petite mais dévouée minorité catholique, dans le cadre d'un voyage de sept jours en Asie durant lequel il se rendra aussi au Japon