Jeudi 20 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Balade à Kyoto : entre carpe diem, trésors cachés et nuit à la "Villa"

Par Julien Loock | Publié le 05/07/2018 à 12:13 | Mis à jour le 05/07/2018 à 12:59
kyoto-stay-japan12

(Publi-reportage) Ah ! Kyoto... la simple évocation du nom de cette ancienne capitale du Japon provoque chez l'amoureux nippon un festival de douces pensées et de rêveries. On se perd dans notre imaginaire à se projeter dans le quartier de Gion au crépuscule, à l'affût des pas feutrés des maiko qui se pressent sur le pavé des ruelles pittoresques, le bois de leurs chaussures résonnant comme une mélodie zen. La belle Kyoto attire, l'unique Kyoto obsède. Chaque séjour est un plaisir pour les sens. Invitée par STAY JAPAN, spécialiste des locations de nuitées touristiques au Japon, la rédaction de lepetitjournal.com Tokyo vous convie à une parenthèse enchantée sur les terres de l'incomparable Kyoto.

 

kyoto


Eblouissante Kyoto


A y regarder de plus près, la fascinante Kyoto est incontestablement la star des séjours au Japon. Les guides peuplent les allées des librairies sur le voyage, Internet regorge de mille et un sites spécialisés sur l'ancienne capitale japonaise et les touristes d'un jour, hypnotisés par leurs pérégrinations kyotoïtes, dispensent, de bouche à oreille, leurs bons plans et astuces. Mais, une fois que l’on a découvert les sites immanquables, apprivoisé le réseau de transport, on fuit le tourisme de masse et c’est alors qu’une autre Kyoto s'ouvre aux voyageurs désireux de s'y aventurer. Rien n'est véritablement caché dans la ville, la clé de la découverte vient avant tout du temps qu'on lui accorde et de l'envie de sortir des "top 10", certes indispensables mais souvent réducteurs. Pour celles et ceux qui, comme nous, ont déjà eu l'opportunité de crapahuter de sites principaux en sites principaux pour cocher la liste des incontournables, chaque nouveau séjour à Kyoto est une nouvelle aventure, qui se vit en courant alternatif, en retrait des bus touristiques qui inondent, de leurs passagers, les sites emblématiques, telle une rançon de la gloire inévitable. Kyoto peut ainsi s'apprécier différemment, à un rythme moins effréné, où la douceur de vivre prend le pas sur le stress de l'optimisation du temps. 

 

kyoto


Plus que tout autre ville du Japon, Kyoto se délecte personnellement dès le second voyage. Chacun peut appréhender "son" Kyoto et s'y perdre comme bon lui semble, sans se soucier des chemins touristiques préétablis. Au Nord-est de Kyoto, le chemin de la philosophie est un incontournable des guides de voyage dans toutes les langues du monde. Mais qui a vraiment déjà pris le temps de le suivre de bout en bout, partant vers le nord ou vers le sud, là où la plupart des touristes s'y aventurent sur quelques mètres seulement. En prenant son temps, l'esprit à la flânerie, on y découvre ainsi les temples de Honen-in, Anrakuji ou encore Reikanji, dépeuplés et calmes. Non loin de là, pour les plus courageux qui ne craignent pas de marcher longuement sous la chaleur estivale, le temple Konkai-komyoji offre un cadre panoramique très appréciable, là encore dans une ambiance plus locale qu'internationale. Astuce pour les férus de goshuin, cinq en sont proposés à l'intérieur. A quelques encablures de ce dernier temple se trouve l'intimiste et harmonieux jardin japonais Murin-an, réalisé par le militaire et homme politique Yamagata Aritomo, à la fin du XIXème siècle. Alors que virevoltent autour des centaines de touristes internationaux, il est possible de jouir d'un moment de calme précieux dans cet havre de paix. La magie de la ville est d'offrir moult sites d'exception, dont certains à l'ombre des plus célèbres, ce qui offre des parenthèses enchantées à celles et ceux qui les découvrent. Les exemples sont flagrants. On se presse pour découvrir le sanctuaire Yasaka, point de repère pour partir à l'aventure pédestre dans les plus belles rues de Kyoto, direction le sensationnel Kiyomizudera, mais peu profitent des trésors alentour, comme le temple Shoren-in, où il fait bon s’attarder de longues minutes pour contempler le jardin depuis les doux tatami de la pièce principale. Le Palais impérial est pris d'assaut? Déguerpissez vers le sud et découvrez une maison de thé (Shosui-tei), non loin de là, pour une pause bien méritée dans le tumulte du centre-ville. Au Nord-ouest de Kyoto, la même dualité touristique se retrouve, entre le célèbre et incontournable jardin sec Daisen-in et le méconnu Koto-in, situé à quelques mètres, qui, dès son entrée de bambous, captive le visiteur esseulé. Et en évoquant les bambous, le quartier d'Arashiyama démontre, de façon flagrante, que l'on peut vivre un Kyoto alternatif, loin de la foule. La bambouseraie est un must mais nous aurions tort de limiter ce secteur à ce célèbre chemin. Plus l'on avance dans les kilomètres, plus la foule se dissipe et laisse place à une ambiance calme et poétique, qui nous invite à déambuler avec volupté entre les temples de Jojakkoji, de Gioji ou encore de Adashino Nenbutsuji et ses huit milles statues. 

 


Villa Front Kyoto Seimei ou le cocon au cœur de Kyoto


Evoquée dernièrement dans nos colonnes, la nouvelle loi japonaise sur l'hébergement touristique privé (loi minpaku) n'ignore aucunement le marché de l'ancienne capitale japonaise : la chute des offres de meublés touristiques privés est brutale depuis le 15 juin dernier. Les annulations de dernière minute ont ainsi perturbé de nombreux voyageurs internationaux peu enclins à être au courant de la loi minpaku. Il aura fallu aux acteurs immobiliers touristiques une adaptation spécifique pour répondre aux exigences de cette loi japonaise. Ainsi, pour tout séjour à Kyoto qui se profile, STAY JAPAN est une aide bienvenue pour dénicher son chez-soi éphémère kyotoïte. Dans la légalité de la loi minpaku, les appartements privés loués par l'entreprise japonaise multilingue offrent un bel éventail de choix aux quatre coins de la ville, afin de faciliter tout séjour à Kyoto. En couple, entre amis ou en famille nombreuse, l'efficacité du catalogue de locations comblera les attentes des futurs voyageurs, excités de débusquer les nuitées qui collent à leur envie. A l'instar de "Bon Apartment" à Osaka, le catalogue de STAY JAPAN propose également un immeuble, neuf et sécurisé, spécialisé uniquement dans les nuitées touristiques privées, sous forme d'appartements-hôtels des plus pratiques et des plus réconfortants, après une journée à crapahuter de part en part de la ville : la Villa Front Kyoto Seimei.

 

kyoto


Ouverte en décembre 2017, la Villa Front Kyoto Seimei, située au cœur de Kyoto, se dédie entièrement au tourisme, pour un rapport qualité/prix manifeste. Neuf appartements composent les trois étages de la Villa, tous équipés pour offrir, aux voyageurs, un confort optimal. Le charme opère dès les premiers pas, lorsque l'on s'engouffre dans l'allée vers l'entrée de la Villa. Réalisé avec goût et soin du détail, ce chemin d'accueil pose les bases rassurantes d'un produit locatif de qualité pour tous les clients. Les installations sont définitivement tournées vers le confort des personnes, à commencer par un accès facilité et sécurisé (code, système d'appel bilingue en cas de souci, caméra...) et des communs pensés pour tous. Les couloirs sont larges et l'ascenseur permet une accessibilité aux appartements des étages supérieurs. L'atmosphère qui se dégage du lieu est propice à la détente et au repos bien mérité. Outre les immanquables de ce style de location (télévision, canapé-lit, frigidaire...), les hébergements de la Villa Front Kyoto Seimei disposent d'une machine à laver le linge, d'une kitchenette et d'un micro-onde. Ces équipements permettent un bien-être supplémentaire pour les longs séjours de tourisme. Situés dans les couloirs, des distributeurs automatiques permettent ainsi l'achat instantané, par exemple, de détergent pour laver son linge, sans devoir se déplacer dans le konbini le plus proche, à trois minutes à pied de l'immeuble. Ce qui fait le charme et l'intérêt touristique de ces appartements est sans nul doute la qualité des installations couplée aux détails qui permettent à STAY JAPAN d'obtenir les licences obligatoires vis à vis de la législation japonaise. Les chambres sont ainsi cosy et chaleureuses, dans les tons de bois et de marron apaisant, les sanitaires sont neufs et modernes (on ne peut se lasser des WC japonais), les communs sont bien équipés pour le quotidien (distributeurs automatiques divers) et la sécurité y est assurée, avec issues de secours, extincteurs et code à l'entrée de la Villa. Comme cette offre STAY JAPAN n'est ni un hôtel, ni un appartement privé d'un propriétaire local, la question de l'obtention des clés et du code d'accès, qui peut s'avérer déroutante, est pourtant assez pratique pour celles et ceux qui arrivent et repartent de Kyoto par la gare. Pour toute location à la Villa Front Kyoto Seimei, un détour de quelques minutes dans un magasin derrière la gare (près de l'abribus G2, très facile d'accès) vous permettra de réaliser le check-in et de récupérer les accès à votre hébergement touristique. Il est ainsi bon de savoir, qu'à la fin du séjour, la clé doit être déposée au même endroit que lors du check-in. La Villa Front Kyoto Seimei correspondra donc aux attentes des voyageurs qui planifient leur séjour à Kyoto via la gare, à l'aller comme au retour.

 

kyoto


Bien choisir son lieu d'hébergement dans la belle Kyoto est une question qui taraude bon nombre de touristes. Les sites d'exception s'étalent aux quatre coins de la ville et le système de transport favorise, quasiment à tous les coups, le bus. Qu'importe le choix pour poser ses valises à Kyoto, les avantages seront toujours en confrontation avec les désavantages. Loger près de la gare est un choix pratique, par exemple, mais éloigné pourtant des incontournables de la ville (Ginkaku-ji, Kinkaku-ji, Palais impérial...). Quand on connaît l'affluence des bus les plus touristiques de la ville au départ de la gare, cela peut refroidir également. La Villa Front Kyoto Seimei offre un emplacement fait de compromis idéaux pour le voyageur désireux de parcourir Kyoto. Située à moins d'un kilomètre à pied du Palais impérial, la Villa peut s'enorgueillir d'être au cœur de lignes de bus optimales pour le tourisme. L'arrêt de bus Ichijo Modori bashi / Seimeijinja-mae (1 minute à pied) et celui de Horikawa Imadegawa (5 minutes à pied) offrent l'opportunité de profiter de bus directs pour la gare de Kyoto (bus 9 en 20 minutes selon le trafic), le centre-ville et Gion (bus 12), le Pavillon d'or (bus 101 et 12), le Pavillon d'argent (bus 102 et 203)... L'emplacement de la Villa Front Kyoto Seimei est un compromis parfait entre calme, tranquillité et excellente accessibilité en bus. L'exploration de la belle Kyoto peut dès lors commencer. 


Informations sur la Villa Front Kyoto Seimei :
Tarification : à partir de 7000 yen par personne
Situation : arrêt de bus Ichijo Modori bashi / Seimeijinja-mae
Nombre d'appartements : 9
Taille des appartements : à partir de 28,2m²
Capacité maximum : 5 personnes
Réservation

 

4000

 

Nous vous recommandons

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

#MAVIEDEXPAT

Communauté française au Japon : le Grand Café Accueil 2018 de l'AFJ

Chaque année, dans le cadre de sa mission Japon Accueil, l'Association des Français et francophones du Japon organise son Grand Café Accueil de la Rentrée, le jeudi 20 septembre 2018 à partir de...

Que faire à Tokyo ?

MUSIQUE

L'artiste française Gaelle Buswel à la conquête du Japon

Gaelle Buswel est une guitariste et une auteur, compositrice et interprète française qui parcourt les routes de son univers musical depuis son plus jeune âge. Avec trois albums à son actif et de