Samedi 19 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le plus haut gratte-ciel du Japon verra le jour en 2023 à Tokyo

Par Julien Loock | Publié le 04/09/2019 à 06:09 | Mis à jour le 04/09/2019 à 10:35
Photo : Source: DBOX for Mori Building Co.
haut gratte ciel japon

Mori Building Co., l'un des leaders dans le développement urbain de la capitale japonaise, a révélé fin août les plans de son nouveau projet au cœur de Tokyo, qui intègre la construction du plus haut gratte-ciel du Japon. Rien que ça.


Du haut de ses 330 mètres, cette nouvelle tour record imposera sa silhouette dans la ligne d'horizon tokyoïte. Le gratte-ciel de Mori Building Co., qui incorporera des espaces dédiés aux entreprises et des habitations, verra le jour en mars 2023 dans le quartier d'Azabudai-Toranomon, entre Roppongi et Shimbashi. Plus de 20 000 employés et 3500 résidents y sont attendus. 


Avec ses 330 mètres, cette nouvelle construction pourra ainsi prendre la première place des gratte-ciels les plus hauts du Japon, actuellement tenue depuis mars 2014 par le Abeno Harukas à Osaka et ses 300 mètres. 


A titre d'exemple, l'Ark Hills Sengokuyama Mori Tower, qui surplombe depuis 2014 le quartier de Toranomon, ne mesure "que" 258 mètres. 

 

gratte-ciel tokyo
Source: DBOX for Mori Building Co.


Ce nouveau gratte-ciel fera partie d'un projet urbain de grande ampleur comprenant un total de trois tours sur une surface d'environ huit hectares. On y trouvera également un hôtel, des magasins, une nouvelle école internationale, des musées et plus de 2 hectares d'espaces verts. 


Le montant global du projet devrait dépasser les 5 milliards de dollars.


Malheureusement, la première place du podium des gratte-ciels les plus hauts du Japon sera relativement vite perdue pour la nouvelle tour de Mori Building Co. Mitsubishi Estate Co. prévoit de construire une nouvelle tour près de la gare JR de Tokyo pour l'année fiscale 2027. Elle pourrait dépasser les 390 mètres de hauteur...  

 

Nous vous recommandons

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 Commentaire (s)Réagir