Jeudi 18 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Né à 268 grammes à Tokyo, le bébé rentre chez lui en bonne santé

Par Clara Piron | Publié le 28/02/2019 à 07:25 | Mis à jour le 28/02/2019 à 07:33
suicide-japon-taux

Considéré comme le plus petit bébé de sexe masculin au monde, le petit garçon est né au Japon avec un poids de 268 grammes seulement, un angoissant nouveau record après la naissance, en 2009, d’un garçon de 274 grammes en Allemagne. L’université de Keio à Tokyo a annoncé, mardi, que le nouveau-né, qui était venu au monde en août dernier, a survécu. Il pèse aujourd'hui 3,23 kilogrammes. 
 

Ce petit garçon japonais est né en août 2018, bien avant son terme, suite aux craintes des médecins pour sa santé. En effet, sa croissance s’était arrêtée à 24 semaines de gestation. Il est donc venu au monde par césarienne. L’université de Keio raconte qu’il était tellement petit qu’il pouvait tenir dans les deux mains d'un adulte. 
 

Le nouveau-né a été pris en charge dans la section des soins intensifs néonatals de l’hôpital. Les médecins ont alors surveillé avec beaucoup de sérieux sa respiration ainsi que son alimentation. Le bébé a certes grandi lentement, mais il a pu tout de même être nourri au sein. Aujourd’hui, il rentre enfin chez lui après plus de 6 mois de soins à l'hôpital, avec deux mois de retard sur la date prévue initialement.  
 

En 2015 en Allemagne, une petite fille est née avec un poids de seulement 252 grammes. Elle reste, à ce jour, le plus petit bébé de sexe féminin né au monde. Aux quatre coins de la planète, on ne compte que 23 enfants nés prématurément sous la barre des 300 grammes qui ont survécu. Au Japon, le taux de survie des bébés, pesant moins de 1 000 grammes, est d'environ 90 %. 

 

Nous vous recommandons

clara

Clara Piron

Etudiante en troisième année de journalisme à Nice. Au Japon pendant deux mois pour m’imprégner de cette culture qui me passionne.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tokyo

POLITIQUE

Japon : élections à la chambre des conseillers

Le 21 juillet prochain se tiendront au Japon les élections de la chambre des conseillers qui verront se renouveler la moitié des sièges de l’assemblée (dans trois ans pour l’autre moitié).