Samedi 19 juin 2021

​Communauté Française au Japon : l’association OLES JAPON

Par Isabelle Vansteenkiste | Publié le 12/05/2021 à 03:00 | Mis à jour le 12/05/2021 à 12:08
OLES-Japon

Fondée en 2015, l’OLES JAPON (Organisme Local d’Entraide et de Solidarité) est une association destinée à soutenir les Français en difficulté au Japon, qu’ils soient résidents ou de passage.

Communauté française au Japon : l’association OLES JAPON


Une initiative menée par l’ambassade et le consulat en liaison avec les Conseillers consulaires pour faire face aux besoins grandissants liés à la croissance rapide et à la diversification de la communauté française au Japon ces dernières années.
De plus en plus sollicités au cas par cas par le Consulat, l’Ambassade et les responsables associatifs réalisent la nécessité de créer une structure pérenne fiable. Une organisation capable de rassembler les forces en présence pour promouvoir la solidarité au Japon.
L’OLES Japon voit le jour le 11 mars 2015, résultat de la fédération de 17 associations françaises représentatives de la diversité et de la pluralité de la communauté française du Japon. Afin de refléter cette diversité, les vice-présidences ont été confiées à des représentants des deux grandes associations déclarées d’utilité publique : l’UFE et FDM-adfe

Ceux qui vivent au Japon depuis longtemps connaissent sûrement déjà l’OLES Japon, cependant nous pensons important de rappeler le travail essentiel qu’effectue l’association au sein de la communauté.

les bénévoles de OLES Japon agissent ensemble
 

​Bénévoles de la communauté française au Japon

Les ressources financières de l’OLES JAPON proviennent presque exclusivement de dons de particuliers et d’entreprises. Son fonctionnement repose essentiellement sur le travail d’une équipe de cinq personnes bénévoles issues du Conseil d’Administration élu. Elles constituent le Bureau, organe fonctionnel et opérationnel, qui, depuis 2015, a su conserver intacts sa cohésion et son dynamisme. Nous avons rencontré Yves Alemany et Michel Lachaussée, membres du Bureau de l’OLES Japon depuis sa création.

Yves Alemany, président de l’association, découvre le Japon en 1973 en tant que tout jeune diplomate dans la section économique et commerciale de l’ambassade de France. Quelques années plus tard, lorsqu’il décide d’y faire sa vie, il quitte l’administration pour travailler dans les industries du luxe. Désormais à la retraite, cela fait plus de 40 ans qu’en complément de sa vie professionnelle, il s’implique pour la communauté française au Japon.

Michel Lachaussée, vice-président, vient quant à lui de l’industrie pharmaceutique. Il effectuera plusieurs aller-retour entre France et Japon, mais également dans toute la région Asie-Pacifique tout au long de sa carrière. À la retraite depuis 7 ans, il fait du coaching ainsi que du bénévolat pour plusieurs associations, dont OLES.

Tous les deux travaillent en étroite coopération avec trois autres personnes composant l’ensemble du Bureau : Olivier Ammour-Mayeur, vice-président, Ayano Kanezuka, secrétaire générale et Éric Laurens trésorier. Ces cinq personnes constituent statutairement le Bureau de l’OLES et se consacrent à la résolution des problématiques auxquelles peuvent être confrontés les Français présents au Japon, qu’ils soient simples touristes ou résidents permanents. Pour assurer le traitement des nombreux dossiers de demandes d’aides qui leur parviennent quotidiennement ils sont épaulés par un réseau de bénévoles présent sur tout le territoire du Japon. 

Le Bureau s’appuie également sur l’avis des trois Conseillers des Français de l’Étranger (qui aident régulièrement l’OLES Japon) et sur celui des Consuls de Tokyo et de Kyoto.

La disponibilité et l’écoute sont les maîtres mots : « il n’est pas rare que l’on passe une heure et demie à écouter quelqu’un, explique le vice-président. C’est quelque chose que le Consulat n’a peut-être ni le temps ni les moyens de faire systématiquement. »

C’est ainsi un travail de proximité, complémentaire à celui des institutions d’État, que réalise l’association bénéficiant d’une quasi-délégation de pouvoirs publics (matérialisée par une Convention de Partenariat avec l’Ambassade de France). Depuis 2019, l’OLES JAPON a également obtenu un statut officiel d’association de droit japonais (Ippan shadan hojin). Une façon de renforcer sa légitimité et de faciliter les démarches administratives plus poussées auprès des différents organismes et institutions japonaises qu’il est amené à rencontrer.
 ​
 

​Comment fonctionne l’OLES Japon ?

En 1973, la communauté française au Japon comptait environ 1800 personnes, se souvient le président. Aujourd’hui on relève plus de 10 500 inscrits au registre consulaire, pour une population totale estimée à au moins 15 000 membres. Face à une collectivité qui s’est diversifiée et qui comprend de plus en plus de jeunes, l’OLES JAPON est donc confronté à des problématiques variées.
Sa mission principale reste une assistance ponctuelle et le conseil. Les interventions financières ne représentent d’ailleurs qu’un quart des cas traités. (Sauf exception en période de COVID-19.)
« Certaines personnes viennent avec une demande financière, mais lorsque l’on discute avec elles on se rend compte qu’elles n’ont pas vraiment besoin d’argent, mais plutôt d’un soutien psychologique ou de conseils. » Nous explique monsieur Alemany.
« Afin de responsabiliser les gens, nous leur apportons une aide ponctuelle qui doit leur permettre de rebondir. Notre principe d’intervention prend donc rarement la forme d’un don : nous préférons favoriser les prêts d’honneur. L’argent de la solidarité, tout le monde en est responsable et lorsqu’on a pu retrouver une vie normale, il est naturel que l’argent revienne au fonds de solidarité. »
Un principe qui a permis à OLES Japon d’aider déjà plus de 230 personnes en six ans.

touristes français profitant des traditions de Kyoto

​Aider les Français au Japon, quels défis pour l’association ?

Des personnes ayant perdu leur travail suite à la crise du COVID-19, des étudiants sans ressource qu’il faut aider à rentrer en France, des victimes d’arnaques au logement, des personnes hospitalisées sans moyen financier, parfois en fin de vie, des seniors confrontés à des problèmes de retraites… tous les cas qui se présentent devant OLES donnent lieu à une rencontre et sont traités par un ou deux bénévoles de l’association. Ceux qui ne peuvent se déplacer à Tokyo sont vus par des correspondants en province ou par appel vidéo.


Les problématiques les plus courantes sont :

Les problèmes médicaux
OLES peut venir en aide aux touristes qui se retrouveraient dans un hôpital de province suite à un accident, sans personne pour communiquer avec eux en anglais. Intervenir pour le rapatriement de personnes atteintes de maladies très graves, ou ayant des difficultés psychiatriques.

Les problématiques conjugales et familiales
Les conflits familiaux domestiques liés aux différences sociales, culturelles et résultant de l’application du droit de la famille japonais dans le cadre des mariages mixtes sont malheureusement très présents. Des cas parfois compliqués, notamment lorsque la garde des enfants se trouve être le point sensible et l’enjeu de l’affrontement. Face à cette problématique, l’OLES Japon vient d’ailleurs d’éditer un petit livret « Regard sur le mariage franco-japonais » qu’il est possible de se procurer pour un prix symbolique auprès de la Bouquinerie Solidaire.

 

Fort de ces 6 années au service des Françaises et des Français, l’OLES Japon bénéficie d’une grande expérience à la fois dans le domaine social et dans le domaine juridique. Cependant, la solidarité est l’affaire de tous ! Sans l’aide des adhérents et le dévouement des bénévoles, difficile d’agir. Parce que vous aussi vous pourriez un jour avoir besoin de conseils ou d’un appui, ou tout simplement parce que la solidarité est pour vous une valeur qui importe, n’hésitez pas à rejoindre l’association et cette chaîne de solidarité française unique.
Le montant de l’adhésion est fixé à 1000 yens. Volontairement basse, cette somme reste ainsi accessible à la majorité des acteurs de la communauté française du Japon. (Vous pouvez cependant donner plus si vous le souhaitez.). L’adhésion n’est pas réservée aux ressortissants français : de nombreux amis, notamment japonais contribuent aussi à l’OLES Japon financièrement ou en tant que bénévoles, par esprit de solidarité.

Pour plus d’informations, vous pouvez directement vous rendre sur le site de l’OLES JAPON ! 


 

Nous vous recommandons
Isabelle Vansteenkiste

Isabelle Vansteenkiste

Isabelle vit à Tokyo tout en exerçant comme rédactrice web, consultante SEO et journaliste. Passionnée de théâtre, de littérature, de musique, de cinéma, mais également de jeux vidéos, elle exerce sa plume sur tous les sujets.
0 Commentaire (s)Réagir