L’art juif au coeur d’une exposition caritative au Centre Européen du Judaïsme

Par Anne-Claire Voss | Publié le 09/03/2022 à 17:28 | Mis à jour le 10/03/2022 à 12:35
Le Centre Européen du Judaïsme (CEJ), à Paris, a décidé d’accueillir du 19 février jusqu’au 15 mars des artistes Français et Israéliens

Le Centre Européen du Judaïsme (CEJ), à Paris, a décidé d’accueillir du 19 février jusqu’au 15 mars des artistes Français et Israéliens pour une exposition caritative organisée par la Galerie Brodsky. Après une année sanitaire éprouvante, celle-ci nous invite alors à découvrir des artistes juifs au profit du secours juif, créant ainsi un pont entre l’art et l’humanitaire.

 

Le Centre Européen du Judaïsme (CEJ), à Paris, a décidé d’accueillir du 19 février jusqu’au 15 mars des artistes Français et Israéliens pour une exposition caritative organisée par la Galerie Brodsky

 

Une trentaine d’oeuvres sont exposées au CEJ depuis le 19 février et, inviteraient presque, à oublier le quotidien aux teintes parfois amères. Dans cette vente caritative, les récoltes sont données en partie au secours juif. Cette aide du consistoire du judaïsme, tend la main aux juifs en difficultés ayant particulièrement été touchés durant la pandémie. Le président du CEJ, Joël Mergui, précise : « Ensemble (…) continuons par vos dons et vos coups de cœur à faire rayonner nos valeurs de hessed (NDLR : mot désignant la bonté des personnes) à travers la sensibilité d’artistes exceptionnels et engagés. »

 

Le Grand Rabbin de France Haïm Korsia et Maya Brodsky à l'occasion de son exposition au Centre Européen du Judaïsme
Le Grand Rabbin de France Haïm Korsia et Maya Brodsky à l'occasion de son exposition au Centre Européen du Judaïsme

 

Des artistes juifs franco-israéliens exposés à Paris

À cette occasion, une dizaine d’artistes juifs français et israéliens y sont exposés (Adina Solomonovitch, Alain Kleinmann, Dane Pastel, Esther Maxwell, Johann Perathoner, Marc Israel Sellem, Maya Brodsky, Myriam Sitbon, Pe Ben Shemtov Ben Shlomo, Caroline Boccara), créant un pont entre l’humanitaire et l’art, mais aussi entre le judaïsme et les différents pays. Maya Brodsky, galeriste, artiste peintre, pianiste et surtout scénographe de l’exposition confie : « J’ai voulu exposer différents styles artistiques les uns à côté des autres. Photographie, peinture ou même sculpture, chacun peut y trouver son compte. » Cette exposition invite alors à découvrir l’art juif…souvent bien méconnu des Français.

 

Le Centre Européen du Judaïsme (CEJ), à Paris, a décidé d’accueillir du 19 février jusqu’au 15 mars des artistes Français et Israéliens pour une exposition caritative organisée par la Galerie Brodsky

Une vente caritative également virtuelle

L’exposition est également proposée en virtuel. Pensée pendant le Covid, le site internet présente les photographies et autres oeuvres françaises et israéliennes exposées. Par ce biais, le client peut directement prendre un rendez-vous privé pour l’acheter. Il est donc possible, depuis l’étranger, de réserver et de soutenir le secours juif. Dans un souci de donation, les prix s’étendent de 200 jusqu’à 22.000 euros. Maya Brodsky conclut : « Tout le monde peut devenir collectionneur, mais il faut se lancer. J’espère que cette exposition fera un lien suffisamment fort pour finalement aider le secours juif. »

Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Tel Aviv !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale