Samedi 31 octobre 2020

Jean-Baptiste Andréa, lauréat du Prix Jacqueline de Romilly

Par Lepetitjournal Tel Aviv | Publié le 04/12/2018 à 16:41 | Mis à jour le 04/12/2018 à 16:48
Photo : © Vinciane Lebrun-Verguethen
jean baptiste andrea

Dans le cadre de la Saison croisée France-Israël 2018, l’écrivain Jean-Baptiste Andréa s’est vu remettre le Prix de la Fondation Jacqueline de Romilly pour son roman « Ma Reine ».

Le réalisateur, scénariste et écrivain Jean-Baptiste Andréa a reçu dimanche 25 novembre le prix littéraire de la Fondation Jacqueline de Romilly au Théâtre Cameri de Tel-Aviv. L’Ambassadrice de France en Israël et la directrice de l’Institut Français d’Israël, à l’origine de la création de ce Prix étaient présentes. Ce Prix est destiné à renforcer les liens entre la France et Israël, par le biais de l’apprentissage de la langue et l’enrichissement culturel et littéraire.

jean baptiste andrea

Le roman de Jean-Baptiste Andrea Ma Reine des éditions l’Iconoclaste a été choisi parmi une sélection de 6 ouvrages écrits en langue française, publiés en France lors de la « rentrée littéraire » et issus des premières sélections des Prix Goncourt, Fémina, Renaudot et Médicis : Un certain M. Pickielny de François-Henri Deserable, Le déjeuner des barricades de Pauline Dreyfus, Un loup pour l’homme, de Brigitte Giraud, Niels d’Alexis Ragougneau et Songe du photographe, de Patricia Reznikov. 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Apfi dim 09/12/2018 - 16:46

Était présente également la présidente de l'association des professeurs de français en Israël, APFI, parmi les initiateurs de ce projet original. Le jury de ce prix réunit, effectivement, des enseignants et des collégiens, fait tout a fait inédit et novateur.

Répondre

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.