Mercredi 30 septembre 2020
Stockholm
Stockholm

Vos tubes de l'été: Reggae ou surf suédois ?

Par Fabienne Roy | Publié le 10/07/2020 à 06:30 | Mis à jour le 10/07/2020 à 15:23
Photo : Les musiciens: le père Rémi et le fils Alexander. Photo: privée
tube été reggae suédois

Le soleil brille à Stockholm et pour profiter de l´été on vous invite à ajouter deux titres à votre répertoire pour vous évader d´île en île. Le petit journal Stockholm est parti à la rencontre d´un duo de musiciens franco-suédois, avec Alexander, le fils et Rémi son père. 

 

Pourriez-vous présenter votre duo à nos lecteurs ?

Rémi : Nous sommes une famille franco-suédoise, Alexander a 17 ans, est né à Uppsala, mon épouse vient de Stockholm et nous avons deux autres enfants de 13 et 15 ans, tous musiciens à des degrés divers. On se produit assez régulièrement dans des bars, scènes ouvertes ou même dans la rue, en duo ou tous ensemble selon les occasions.

 

tube été reggae suédois


 

Comment avez-vous eu l'idée de la chanson Swedish reggae ?


Alexander : j'avais écouté du Bob Marley et j'avais cette rythmique en tête, la mélodie m'est venue naturellement mon père m'a proposé un texte que j'ai adapté et c'est en allant chez mes grands parents dans l'archipel de Stockholm l'été que le dernier élément s'est mis en place.


Rémi : j'avais en tête une sorte d'ode à la lenteur pour coller à l'ambiance très relax de la chanson, c'est ce que j'ai essayé de recréer en tournant le clip sur la petite île de Fargangsö et en utilisant les choses simples autour de nous: un chemin, une grange, une barque retournée.

 


Qu´est-ce que vous souhaitez faire partager avec ces compositions-vidéo ?


Alexander  : on part toujours de la chanson, c'est la musique qui nous guide, ensuite on parle du clip.

Rémi : la vidéo est une déclinaison de la chanson, il y a des associations qui naissent spontanément entre certains mots et un lieu ou une ambiance. Le plus dur est d'arriver à leur donner vie visuellement.

 

tube été reggae suédois


Pouvez-vous nous parler du titre Surfers ?


Alexander : on adore le surf et comme on habite à Luxembourg, on est souvent en manque. Pour compenser, on regardait un film de surf un après-midi et la rythmique qu'on entend dans l'intro m'est venue spontanément.


Rémi : dans les dialogues du film, une phrase a retenu mon attention "when it's flat we work,  when there is surf, we surf". J'ai brodé une histoire autour.


Pour le clip, on a fait appel à un réalisateur professionnel, natif de Belle Ile en mer avec lequel j'ai co-écrit le scénario. Il nous a ensuite montré les endroits qu'il avait en tête.


Alexander : On a emprunté un Solex et le van VW à un voisin, la méhari à un autre, on s'est baladés d'un endroit magique à un autre, c'était très cool.

 

 

Quels sont vos prochains projets musicaux ?

Alexander : j'ai profité à fond des deux mois de confinement et du fait que je n'avais pas à réviser le bac pour travailler sur mon premier EP (mini album). J'ai écrit les textes et composé la musique de six chansons. Comme je joue de plusieurs instruments, je suis très autonome et je peux enregistrer seul dans mon home studio. Le déconfinement m'a permis de faire venir des amies pour enregistrer certaines parties vocales qui manquaient. J'espère le sortir début juillet avec un clip dont on a déjà tourné pas mal de scènes, je vous ferai signe quand ce sera prêt !


Rémi : j'ai un projet d'EP dont Alexandre a composé la plupart des mélodies mais il est moins avancé et sortira après le sien.
 

Quelle sera votre tube de l´été ?

Alexander : Swedish Reggae
Rémi : Surfers
(rires)


D'une île à l'autre, vous avez une préférence ?


On a la chance de ne pas avoir à choisir ! Sans que ce soit calculé, on se rend compte à posteriori qu'on fait le lien entre la France et la Suède avec ces deux clips. Le petit bonus qui nous fait plaisir est que Visit Sweden, l'office de promotion de la Suède va utiliser Swedish Reggae pour promouvoir la Suède en Chine.

Simultanément, l'office de tourisme de Belle Île va diffuser Surfers sur les réseaux sociaux, on devient un peu ambassadeurs des deux pays et cela nous fait très plaisir !
 

Où vous suivre ? 

Alexander Lien instagram 
Rémi : Lien instagram  

 

 

Nous vous recommandons

Fabienne ROY

Fabienne Roy

Directrice de la publication de l’Edition lepetitjournal.com de Stockholm. Passionnée par la Suède, aventurière et experte en Ressources Humaines, elle rejoint l´équipe en 2017.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Stockholm

KÉSAKO ?

L’EXPRESSION DU MOIS DE SEPTEMBRE – Lagom är bäst !

“Celui qui pense que c’est assez aura toujours assez.” disait Lao Tseu. Détrompez-vous, nous n’allons pas vous parler de ce fondateur du taoïsme chinois, contemporain de Confucius, mais bien de lagom.