Lundi 26 août 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Tyresta nationalpark : pousser le pas en forêt

Par Geoffrey Desvaux | Publié le 09/08/2019 à 06:30 | Mis à jour le 09/08/2019 à 12:41
Photo : S'aventurer en forêt à une heure de Stockholm - Photo : Geoffrey Desvaux
tyresta randonnée stockholm

À moins d’une heure du centre-ville de Stockholm, le parc national de Tyresta permet de changer de milieu.

 

Dans la capitale scandinave, les grues poussent les unes après les autres et l’urbanisation est parfois suffocante. A contrario, les conifères de Tyresta poussent en silence : une randonnée peut alors représenter une bouffée d'oxygène. Pour apercevoir la cime de ces arbres, il faut d’abord arpenter les transports en commun. À partir de la station Stockholm City, la ligne de pendeltåg (train de banlieue) 43 en direction de Nynäshamn dépose les marcheurs au premier point de rendez-vous après 30 minutes de voyage : à l'arrêt Handen. Après quelques pas jusqu’à Haninge centrum, le bus 834 conduit directement les promeneurs à Tyresta by. Sac à dos et chaussures de randonnées, l’excursion peut débuter !

 

tyresta national park
Tyresta National Park - Photo : Geoffrey Desvaux

 

Les parcours sont à la carte et plusieurs types d’escapades au menu. Cinq, dix ou encore quinze kilomètres, les sportifs planifient le chemin à prendre selon leur choix. Il ne faut pas perdre le nord et une carte est en vente au point d’information. Le parc s’étend sur pratiquement 2.000 hectares, avec autour de lui une réserve naturelle couvrant environ 3.000 hectares. Les pins sylvestres prennent racine et se propagent à perte de vue. Des inscriptions ont été ajoutées pour que les sentiers soient bien visibles par les randonneurs. Cette ancienne forêt, datant de 10.000 ans, n’a pas rompu face à l'industrie forestière. À partir du XIXe siècle, les entreprises souhaitaient couper l’herbe sous le pied des villageois de Tyresta en exploitant le bois. Une habitante refuse de céder ces immenses pins aux géants de cette industrie. Le poumon vert peut alors reprendre son souffle, les tronçonneuses sont bannies. 

 

tyresta national park
Tyresta national park - Photo : Geoffrey Desvaux 

 

Les chemins peuvent être semés d’embûches, un tronc d'arbre coupe la route. À 5 km du point de départ, le petit lac Bylsjön se dévoile derrière les pins. Le lieu est apaisant. Des marcheurs font escale sur un rocher au bord de l’eau, ils prennent un bain de soleil. Il est aussi possible d’utiliser les différents barbecues indiqués sur la carte. La prudence est tout de même requise : un incendie a ravagé une grande zone en 1999. L'événement ne s’est pas reproduit et depuis, la nature reprend ses droits. En 1936, la commune de Stockholm achète ce jardin grandeur nature. Les cernes du bois s’ajoutent d’année en année. En 1978 la forêt est reconnue comme réserve naturelle, puis comme parc national 15 ans plus tard. À quelques kilomètres de là, le grand lac nommé Årsjön attirent les campeurs. Les tentes sont plantées à côté des jeunes pousses. L’eau reflète à l’identique la flore qui l’entoure. Les marcheurs réduisent la cadence, la profondeur de ce paysage les plonge dans un silence d’admiration. Certains prolongent l’aventure, d’autres décident de se diriger vers le point de départ. Le bus du retour est de passage à chaque début d’heure, il ne faut pas le manquer. Le parc national regorge de parcours variés, les promeneurs peuvent revenir, ils ont toutes les cartes en main. 

 

Geoffrey Desvaux - 9 aout 2019

Nous vous recommandons

Capture d’écran 2019-06-03 à 10.43.37

Geoffrey Desvaux

Curieux et aventurier, je parcours le monde de l’actualité dévoilant ses mystères au quotidien. Étudiant en journalisme, j’utilise ma plume afin de prendre de la hauteur sur les sujets.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DIPLOMATIE

Le ministre des Affaires étrangères iranien en escale à Stockholm

Plein d’énergie, Mohammad Javad Zarif, ministre des Affaires étrangères iranien, continue sa tournée en Scandinavie malgré les dernières restrictions sur le nucléaire et sur le commerce du pays.

Que faire à Stockholm ?

FESTIVAL

Festival du jazz : Elinor Warhölm chante les mérites du Hötorgsjazzen 

Elinor Warhölm et son équipe orchestrent le Hötorgsjazzen pour les amateurs de jazz. Cette professeure de musique et de français prépare les derniers préparatifs au Hötorgsterrassen.

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour

Sur le même sujet