Dimanche 20 septembre 2020
Stockholm
Stockholm

Fintech : Vincent Weir co-fondateur d'Invenio Growth

Par Fabienne Roy | Publié le 17/09/2020 à 06:30 | Mis à jour le 18/09/2020 à 10:47
Photo : Vincent Weir
Fintech Vincent Weir Invenio

Dans notre série portrait d’entrepreneur, lepetitjournal.com Stockholm est parti à la rencontre de Vincent Weir, un américain passionné par la Suède et la Fintech. 

 

Vincent, présentez-vous à nos lecteurs ?

Je suis fondateur associé d'Invenio Growth, où j'aide des entreprises mondiales comme Mastercard et Securitas à comprendre les tendances de l'écosystème des startups et à transformer ces informations en initiatives de croissance via des partenariats. Avant Invenio, j'ai travaillé pour Klarna à Stockholm, et avant cela, j'ai occupé un certain nombre de postes dans de grandes entreprises, des startups et sociétés en capital-investissement - le tout après avoir commencé ma carrière chez McKinsey aux États-Unis.

 

Comment êtes-vous arrivé à Stockholm ?

J'ai déménagé à Stockholm il y a près de deux ans après avoir visité le pays quinze fois. Certaines personnes voient une discontinuité entre une éducation conservatrice et capitaliste au Texas et l'idée de la vie en Suède - mais pour moi, c'est un ajustement naturel. J'ai grandi avec ce mythe du rêve américain : voir des gens déménager aux États-Unis, à la recherche de nouvelles libertés, de la mobilité sociale et du rêve de subvenir aux besoins de leur famille. Pour moi, l'idée de déménager quelque part pour chercher ces opportunités était automatique, et la Suède semblait être le meilleur endroit au monde pour poursuivre ce rêve.

 J'ai été particulièrement attiré par Stockholm en raison de sa beauté naturelle et de sa richesse technologique. Il y a suffisamment d'entreprises, par rapport au nombre d’habitants, qui changent le monde, pour rivaliser avec des villes beaucoup plus grandes comme Londres, Paris et L.A. Dans ma profession, c'est un must.

 

Fintech Vincent weir Invenio

 

Comment avez-vous rencontré votre associé ?

J'ai rencontré mon partenaire, Jay Jensen, lorsque j'ai déménagé à Stockholm, mais nous nous connaissons depuis des années. Ma grand-mère a rencontré la mère de Jay à Singapour en 2014, et grâce à une longue chaîne de relations, nous nous sommes rencontrés tous les deux lors d'un dîner à Stockholm une demi-décennie plus tard. Jay travaillait dans une société de capital-risque ici à Stockholm et je travaillais chez Klarna. Nous sommes tous les deux des Américains issus de longues lignées d'entrepreneurs, alors d'une certaine manière, le destin nous a réunis. Il y a beaucoup d'histoires d'entrepreneurs européens qui déménagent aux États-Unis pour créer des entreprises, et nous nous retrouvons dans une position réciproque.

 

Comment avez-vous trouvé cette idée d'entreprise?

Invenio a été fondé il y a un an sur l'idée que la montée en puissance du capital-risque créait des cultures et des opportunités dont les grandes entreprises avaient besoin, mais qu'elles ne pouvaient pas obtenir par elles-mêmes : des cultures qui mettent la communauté et l'optimisme en leur coeur. Les opportunités sont alimentées par des pivots rapides plutôt que par des plans quinquennaux. Parce que nous croyions au pouvoir de l'entrepreneuriat (c'est-à-dire aux incitations à la propriété), nous avons réalisé que les grandes entreprises avaient besoin d'intermédiaires entrepreneuriaux comme nous pour s'engager dans l'écosystème des startups. (…)

 

Mon partenaire et moi avons eu cette idée grâce à notre expérience dans le capital-risque, les grandes entreprises et les petites startups. Nous avons vu l'énorme différence de cultures au sein de ces organisations et réalisé que la différence de ces cultures ne pouvait pas et ne devait pas disparaître - au contraire, elle devait être soigneusement entretenue par une entreprise comme la nôtre afin que les deux parties puissent en bénéficier : les startups pourraient bénéficier de la distribution de grandes entreprises, et les grandes entreprises pourraient bénéficier de l'innovation des petites startups. Notre premier client, Mastercard, a obtenu cette équation. 

Fintech Vincent weir Invenio

 

Qu’est-ce que le programme Lighthouse ? 

Le programme Lighthouse rassemble les grandes banques nordiques et les petits innovateurs comme Normative pour créer les canaux de distribution dont les deux parties ont besoin pour rester compétitives. Nous sommes la troisième pièce qui exécute le programme : nous sommes capables d’agir beaucoup plus rapidement qu'une grande entreprise comme Mastercard. Nous pouvons publier du contenu sans passer par cinquante niveaux d'approbation de la marque mondiale. Grâce à notre expérience, nous sommes liés à la fois aux startups et aux grandes entreprises, pas seulement d'un côté ou de l'autre.

Aujourd'hui, nous avons plus d'une dizaine de clients dans toute l'Europe, dont Securitas et BNP Paribas Fortis.

 

Retrouvez le programme de « lighthouse » pour cet automne : lien 

 

 

Nous vous recommandons

Fabienne ROY

Fabienne Roy

Directrice de la publication de l’Edition lepetitjournal.com de Stockholm. Passionnée par la Suède, aventurière et experte en Ressources Humaines, elle rejoint l´équipe en 2017.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

PORTRAIT D'ENTREPRENEUR

Fintech : Vincent Weir co-fondateur d'Invenio Growth

Dans notre série portrait d’entrepreneur, lepetitjournal.com Stockholm est parti à la rencontre de Vincent Weir, un américain passionné par la Suède et la Fintech.