Lundi 24 juin 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Véhicules autonomes: les entreprises françaises en pointe

Par Cécile Brosolo | Publié le 10/01/2019 à 23:30 | Mis à jour le 29/03/2019 à 05:30
Photo : Véhicules autonomes: les entreprises françaises en pointeNavya 02 (c) NTU Erian
Véhicules autonomes: les entreprises françaises en pointe

Avec le lancement, en 2014, du programme Smart Mobility 2030, le gouvernement de Singapour a fait de la « mobilité intelligente, connectée et interactive » sa priorité. L’ambition est non seulement de mettre en œuvre des solutions de mobilité intelligente innovantes comme les véhicules autonomes, mais aussi de s'orienter vers une communauté de transport plus connectée et interactive ; faciliter les déplacements de l’utilisateur entre tous les types de transport publics grâce à une meilleure planification et à une optimisation des transports.

 

Depuis le lancement de Smart Mobility 2030, de nombreux essais de concepts de mobilité à la demande et de véhicules autonomes ont commencé à travers la cité-Etat, sous la surveillance de la Land Transport Authority (LTA) ; l’objectif étant que les véhicules autonomes deviennent, à terme, une partie intégrante du système de transport de Singapour. Les agences publiques singapouriennes ont été les premières à développer des véhicules autonomes homologués pour des essais routiers publics : A*STAR (Agency for Science, Technology and Research) en 2015, puis la National University of Singapore (NUS) avec le Singapore-MIT Alliance for Research and Technology (SMART) en novembre 2016, avec un prototype type voiturette de golf à 4 roues motrices autonome.

NuTonomy, Navya, EasyMile…

De nombreux industriels sont actifs à Singapour dans le secteur, et parmi eux, des entreprises françaises sont à la pointe de l’innovation. La startup nuTonomy, conceptrice de voitures sans chauffeur et rachetée en 2017 par Delphi, fut la première compagnie privée à lancer, en 2016, les premiers tests sur routes ouvertes du concept de voiture sans chauffeur, en partenariat avec la société Grab. Les véhicules sont autorisés à circuler sur un trajet de 12 km environ dans le quartier de One-North, incluant Fusionopolis et la station de métro One North. Et, cocorico !, ce programme pilote a été lancé avec six taxis électriques Renault Zoe et Mitsubishi i-MiEV modifiés.


Un peu plus de deux ans plus tard, et un peu moins d’un an après la signature d’un partenariat stratégique entre le groupe français PSA et nuTonomy, une nouvelle étape est franchie avec l’intégration de solutions autonomes sur un véhicule de série. Ainsi, deux prototypes de SUV Peugeot 3008 autonomes ont roulé sur routes fermées dès septembre 2017, et des tests sur routes ouvertes ont débuté en 2018. D’autres tests sur routes ouvertes sont menés en France et en Europe, et le groupe PSA prévoit un véritable déploiement de véhicules autonomes à partir de 2020.


La startup lyonnaise Navya, spécialiste des solutions de mobilité autonome, est présente à Singapour avec sa navette autonome Arma, testée depuis 2016 sur le campus de la Nanyang Technology University (NTU). Cette navette autonome peut transporter jusqu’à 15 passagers et voyager à une vitesse maximum de 20 km/h. Elle est en service sur une boucle de environ 1,5 km entre le Cleantech park et le campus de NTU. Le campus de l’Université s’est par ailleurs depuis transformé en véritable banc d’essai grandeur nature pour bus autonomes ou électriques. Un minibus autonome pouvant transporter 24 passagers, le GRT (pour Group Rapid Transport system), est actuellement en test par SMRT et 2getthere. Avec les solutions BlueSG du français Bolloré, NTU lance un service de navette électrique à chargement ultra-rapide. Enfin,  l’Université collabore également avec Volvo pour développer l'un des premiers bus de 40 places entièrement électriques et autonomes.

Une autre startup française, de Toulouse cette fois, EasyMile, est également implantée à Singapour depuis sa création en 2014. Singapour est le seul bureau de R&D d’EasyMile à l’étranger et fut le premier démonstrateur de la technologie de l’entreprise. La toute première exploitation commerciale de la navette sans conducteur et 100% électrique « EZ10 » s’est déroulée à Gardens by the Bay. Depuis 2016, deux navettes sont en circulation, au service des visiteurs à l’intérieur des jardins, et en tant que solution de transport innovante et durable pour relier la station de métro Bayfront aux principales attractions du parc.

Singapour se positionne comme le leader de la recherche pour le développement des  véhicules autonomes dans toute l’Asie. Pour permettre leur déploiement rapide dans la circulation routière, l'Université technologique de Nanyang (NTU), sous l’égide de la Land Transport Authority (LTA) et JTC (Jurong Town Corporation), a lancé CETRAN, un projet de recherche ambitieux sur 5 ans, dont l’objectif est de tester et certifier les véhicules autonomes pour les autorisations de circulation. L’enjeu pour Singapour étant de définir des standards et une réglementation applicables à l’international. Point d’orgue de ce projet, le circuit CETRAN. Ce site de 2 hectares - et un investissement 3,6 millions S$ - comprend tous les éléments pour reproduire les conditions de conduite réelles en ville, avec les règles de circulation, des intersections, des feux de circulation, des arrêts d'autobus et des passages pour piétons, une mini colline, des gratte-ciel, ... et même un simulateur de pluie et une zone inondable pour tester la réactivité des véhicules autonomes dans des conditions météorologiques extrêmes. Conformément à la stratégie de LTA visant à établir des collaborations publiques et privées, NTU travaille en partenariat avec des entreprises internationales, telles que BMW, TNO, TUV-SUD et le français SystemX, Institut de Recherche Technologique dédié à l’ingénierie numérique des systèmes du futur. System X se concentre sur la modélisation numérique et la simulation de la sûreté de fonctionnement et la sécurité numérique, et a emmené avec lui d’autres partenaires industriels français : Renault, Systra et la SNCF.

 

Smart MobilityArticle publié dans le dossier "Smart Mobility"

du magazine Singapour n°12

publié par lepetitjournal.com/singapour

 

 

Cecile Brosolo

Cécile Brosolo

Ingénieur de formation et passionnée par la photo, Cécile s'intéresse en particulier à la science et à la technique, à la photographie et à l'environnement.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Shanghai Appercu
TECHNOLOGIES

Découvrez le meilleur VPN pour votre expatriation en Asie

En Asie, et notamment en Chine, les restrictions géographiques et la censure rendent impossible l’accès à de nombreux sites et réseaux sociaux. La solution pour pallier ce problème : les VPN...

Communauté

Les arcanes du métier de Conseiller en propriété industrielle

Le Petit Journal est allé à la rencontre de Stéphanie Leparmentier, Conseillère Régionale en Propriété Intellectuelle, détachée par l’INPI depuis décembre 2016, au Service Economique de l’Ambassade de