TEST: 2288

SINGAPOUR – Aéroport de Changi perturbé

Par Catherine Zaccaria | Publié le 19/06/2019 à 15:15 | Mis à jour le 19/06/2019 à 15:15
singapore-changi-airport

Quelque 37 vols ont été retardés et l'une des deux pistes de l'aéroport de Changi a été fermée pendant 10 heures, après que des drones non autorisés aient été repérés volant aux alentours de l'aéroport mardi 18 juin, a reporté l'autorité de l'aviation civile de Singapour (CAAS) mercredi soir.

"Pour assurer la sécurité des opérations aériennes et des passagers, les opérations d'une piste ont été suspendues pour une courte période entre 18 heures le 18 juin et 23 heures le 19 juin", a déclaré l'autorité dans une déclaration aux médias.

La CAAS a noté que l'aéroport de Changi avait continué à fonctionner avec une piste, tandis que les opérations sur l'autre piste étaient suspendues. L'agence a ajouté qu'environ 37 vols de départ et d'arrivée prévus ont été retardés, un vol à l'arrivée ayant été dévié vers Kuala Lumpur. Une équipe multi-agences comprenant le CAAS, le groupe de l'aéroport de Changi, les forces armées de Singapour et la police a été activée pour les opérations de recherche et de localisation.

Les enquêtes sont en cours, a déclaré l'autorité.

"Les autorités considèrent sérieusement que des aéronefs sans équipage peuvent être menacés par des opérations irrégulières pouvant constituer une menace pour l'aviation ou la sécurité personnelle d'autrui, et n'hésiteront pas à prendre des mesures coercitives à l'encontre des contrevenants à la réglementation", a déclaré la CAAS.
En vertu de la loi sur les aéronefs sans pilote (sécurité publique), le vol de drones à moins de 5 km des aéroports ou des bases aériennes militaires ou à une altitude supérieure à 61 m (200 pieds) sans permis constitue un délit.

Les personnes reconnues coupables d'avoir enfreint ces règlements sont passibles d'une amende pouvant aller jusqu'à 20 000 $, d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 12 mois ou des deux peines.

En janvier dernier, le ministre délégué aux Transports, Lam Pin Min, avait déclaré devant le Parlement qu'il avait été signalé huit fois des drones non autorisés volant à moins de 5 km de l'aéroport de Changi au cours des trois dernières années.

Catherine Zaccaria

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef de l'édition singapourienne de Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale