Jeudi 16 août 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les entreprises françaises en force à l’Air Show de Singapour 

Par Clémentine de Beaupuy | Publié le 07/02/2018 à 14:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 10:08
Singapore Airshow 2018 aéronautique français

Le Singapore Airshow, le plus grand salon aéronautique d'Asie, a débuté mardi et réunit acheteurs et vendeurs du monde entier. 40 entreprises françaises de l’aéronautique seront présentes dans le Pavillon France ainsi que Airbus, ATR, CFM, Dassault Falcon Jet, MBDA et Thales. Avec comme objectif durant cette année 2018 de l’Innovation France/Singapour d’accroître sur le long terme leur présence et de promouvoir les coopérations dans l’aéronautique, la défense et l’espace. Plusieurs accords ont déjà été annoncés lors de cette édition du AirShow.

 

Concernant la coopération spatiale, le Gifas, le syndicat professionnel qui regroupe plus de 400 entreprises de la filière aérospatiale française,  vient d’annoncer lors du salon la signature d’un accord de collaboration avec la Singapore Space and Technology Association (SSTA). "Cet accord nous donne désormais la possibilité de mettre en place des projets très concrets en matière de coopération industrielle dans le secteur spatial", a souligné Pierre Bourlot, délégué général du Gifas.

En aéronautique, Singapour est en train de devenir un hub industriel  de premier plan et s’impose comme centre de maintenance et de réparation en Asie. Plus de 2000 employés y travaillent au sein des filiales des groupes français du secteur aérospatial, ce qui représente 10% des emplois aéronautiques à Singapour. L’industrie aéronautique française se place comme un partenaire privilégié du pays avec une priorité commune : l’innovation.

A l’occasion du salon, Thales a d’ailleurs annoncé qu’Airbus l’a choisi comme sous-traitant pour les réparations et composants avioniques en Asie-Pacifique. Il est à rappeler que pour qu’Airbus, la région Asie Pacifique représente un tiers de ses activités. L’année dernière, 367 appareils qu’Airbus ont été livrés, soit plus de la moitié des avions livrés dans le monde. Et la demande avec le développement du transport aérien n’est pas prête de s’arrêter. « Airbus voit l'Asie-Pacifique comme un centre névralgique stratégique pour sa croissance au cours des quinze prochaines années, puisque la demande de nouveaux appareils devrait plus que doubler d'ici 2036 », souligne le groupe.

Les réparations seront conduites à partir de son pôle régional MRO à Singapour. Ce contrat porte sur la réparation des composants installés sur tous les Airbus monocouloirs et longs courriers, ainsi que sur toute la flotte des A350 en Asie-Pacifique, pour les sept prochaines années, avec une prolongation possible de trois ans

Par ailleurs, le ministre singapourien des Transports, Khaw Boon Wan annoncé que Singapour va se doter d’une zone dédiée aux drones urbains, à Buona Vista afin de regrouper en un seul endroit entreprises, instituts de recherches et test.

Plusieurs entreprises, notamment  françaises, se positionnent sur  ce domaine, comme Thales et Airbus.

Lors de cette édition 2018, Airbus présente son programme CityAirbus ou Flying Taxi, partie intégrante du concept global de l'UAM, est prévu pour son premier vol d'essai fin 2018. Avec une vitesse de croisière estimée à 120 km/h (80 mi/h), il s'agira d'un véhicule multi-passagers, autopilote, à batterie, à décollage et atterrissage vertical, conçu pour transporter jusqu' à quatre passagers sur des mégapoles encombrées de façon rapide, abordable et écologique.

 

 

Nous vous recommandons

clémentine de beaupuy

Clémentine de Beaupuy

Co-directrice éditoriale. Diplômée de Sciences-Po, entrepreneuse et hyperconnectée, Clémentine est la spécialiste de tout ce qui touche à la culture, à la société et à la religion. Elle se passionne également pour les sujets liés à l'innovation urbaine.
0 CommentairesRéagir