Mercredi 21 août 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

WOMEN ON A MISSION – Un peu plus près des étoiles, le 8 octobre à Singapour

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 23/09/2015 à 11:00 | Mis à jour le 23/09/2015 à 11:37

Les femmes de « Women on a mission » sont décidément de drôles de dames, dont la capacité à laisser très loin derrière elles leur zone de confort, semble être à la démesure de leur engagement pour les causes qu'elles soutiennent. Chaque année elles montent des expéditions en terres lointaines et organisent des évènements de levée de fonds au bénéfice d'associations luttant contre les violences faites aux femmes. Cette année, elles partiront, le 24 novembre, en Sibérie et organisent le 8 octobre à Singapour, un événement « reaching for the stars », autour d'Anousheh Ansari, qui fut la première femme à réaliser un voyage privé dans l'espace.

Depuis sa création en 2012, par un groupe de femmes emmenées par Valérie Boffy (vainqueur de l'Everest cette année là)  Christine Amour-Levar et Karine Moge, Women On A Mission n'a cessé de remuer ciel et terre pour lever des fonds et attirer l'attention sur les femmes ayant survécu aux conflits armés, victimes de viols ou de trafics humains dans le monde.

Après le camp de base de l'Everest en 2012, la vallée de la lune, en Jordanie en 2013 et le Népal en 2014,  Women on A Mission part cette année, le 24 novembre, pour un trek de 12 jours en Sibérie avec les Nenets, un groupe de bergers nomades de la Péninsule de Yamal en Sibérie. Chaque année, l'association Women On A Mission organise à Singapour des évènements qui, depuis sa création, ont permis de lever 500 000 S$ au bénéfice d'associations luttant contre les violences faites aux femmes. Le prochain événement « reaching for the stars » a lieu le 8 octobre prochain.

Reaching for the stars

L'expression en l'occurrence est à prendre en compte dans toutes ses acceptions. Organisé autour d'Anousheh Ansari, qui fut la première femme ayant auto-financé son voyage dans l'espace, mais aussi la première astronaute d'origine iranienne et la première femme musulmane dans l'espace, l'événement emmènera les participants dans l'intimité d'une expérience exceptionnelle et l'évocation du parcours singulier d'une femme d'affaires, passionnée de sciences et d'éducation. Atteindre les étoiles, c'est d'abord partir, quitter son confort quotidien, pour atteindre un objectif qui parfois défi l'entendement habituel et fait bouger les lignes, physiques et intellectuelles. Il y a, dans un voyage dans l'espace, sans doute une forme de rêve d'Icare, qui n'est pas sans danger, mais qui change radicalement la perspective et fait prendre conscience de certaines vérités?

L'événement se déroulera le 8 octobre de 12 :00 à 14 :30 sur la terrace du restaurant Me@OUE. Tickets en vente ( en cliquant sur ce lien) au prix de 200S$.  L'opération est organisée en collaboration avec le Singapore Committee for UN Women pour lutter contre le trafic humain en Asie, auquel est reversé la totalité des bénéfices, et avec le support de Goldman Sachs

Trek dans le golfe de l'Ob Sibérie

Women on A Mission Siberie 2015

Cette année, l'équipe de Women on A mission s'attaquera le 24 novembre prochain à un trek de 12 jours en Sibérie avec la communauté nomade des Nenets.  Ce sera la première fois qu'une équipe de femmes accompagnera les Nenets dans le voyage qu'ils accomplissent deux fois par an, dans une région située entre l'embouchure de la rivière Ob et la mer de Kara, au nord de la plaine de Sibérie occidentale. Mise à part son extrémité sud, le golfe de l'Ob est pris dans les glaces dès octobre.  Pendant ce voyage, l'équipe sera en immersion complète dans la vie des nomades, partageant leurs repas et leurs activités, habillée dans les tenues traditionnelles des Nenets dans un endroit où les températures peuvent descendre jusqu'à -50°C.

Pour Rita Fernandez Schmidt, executive Director de WfWI au Royaume Uni : «  Les femmes avec qui nous travaillons vivent dans des endroits parmi les plus dangereux au monde. C'est difficile pour nous d'imaginer les difficultés auxquelles elles sont confrontées au quotidien. Je trouve particulièrement inspirant que les femmes de WOAM se poussent aussi loin en dehors de leur zone de confort pour lever des fonds et attirer l'attention sur les femmes ayant survécu aux guerres. Chaque nouveau trek est un défi au moins aussi impressionnant que le précédent et les membres de WOAM sont extrêmement efficaces pour mobiliser leurs réseaux et lever des fonds qui font une énorme différence pour les femmes que nous soutenons ».  

Bertrand Fouquoire (www.lepetitjournal.com/singapour) jeudi 24 septembre 2015

Women on A Mission Siberie 2015Women on a mission

Reaching for the stars

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Singapour ?

A gentleman’s tale, un tailleur en 3 dimensions

​​​​​​​Kenneth Chia et Lyn Chan sont en train de révolutionner la taille de costumes sur mesure, en apportant une touche technologique et en venant directement à la rencontre des clients sur leur lieu

Expat Mag

FAITS DIVERS

Du transit à la rétention, le calvaire de 3 Sud-Américaines en France

Jacqueline Madeline, Présidente de l'association Welcome a accepté de livrer son témoignage sur le cauchemar de trois touristes qui ont été placées en rétention alors qu'elles étaient en transit.  

Sur le même sujet