Mercredi 24 juillet 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LAMA Namdrol Rinpoche- "BOUDDHA a été le premier life coach"

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 16/11/2016 à 12:00 | Mis à jour le 17/11/2016 à 02:07

Fondateur en 2001 du temple Thekchen Choling à Singapour, Namdrol Rinpoche a reçu pour mission de diffuser les enseignements du bouddhisme aux gens de tous âges, ethnies et religions, en en soulignant la pertinence dans le monde actuel. Il s'en acquitte en construisant avec les fidèles et avec le grand public, qu'il accueille volontiers au temple, une relation inspirante, pleine d'empathie, de simplicité et d'humour.

Ouvert à tous

C'est une expérience saisissante que d'assister à une séance d'enseignement du Dharma par Namdrol Rinpoche. Organisée chaque semaine, cette séance qui se déroule au temple Thekchen Choling est ouverte à tous. Il n'est pas besoin de s'inscrire à l'avance. Il suffit de se rendre au temple, situé 2 Beatty lane, tout à cote de Little india, en prise direct avec le quartier et ouvert sur la rue. On se déchausse et l'on s'asseoit sur un coussin au milieu des fidèles. L'ambiance est sage et recueillie, pleine de bienveillance à l'égard de ceux qui, en situation de découverte, craindraient, à tort, de ne pas être à leur place. Le lama Namdrol Rinpoche, en grande tenue, s'installe sur son siège, au centre du temple et s'éclaircit la voix. L'enseignement du jour porte sur la nécessité de changer. Suit un brillant échange entre Rinpoche  et son auditoire. Il parle et on écoute, mais il le fait en pédagogue habile, traduisant les concepts les plus ardus dans un langage accessible fourmillant d'images concrètes, interpellant son auditoire avec bonhomie, l'entraînant vers de fausses conclusions et le surprenant alors en lui suggérant d'autres pistes.

Namdrol Rinpoche n'est pas n'importe qui. Son nom de Rinpoche indique qu'il est reconnu comme la  réincarnation d'un grand sage bouddhiste accompli. Né à Singapour, il a reçu très tôt des signes de sa vocation et est parti, dès l'âge de 7 ans, se former auprès d'un moine Thaïlandais. Il poursuit sa formation à Kuala Lumpur, puis au Népal. Après des années de pratique religieuse et d'enseignement,  il devient Lama mais se voit conseiller par un de ses guru, plutôt que de prononcer des v?ux et de devenir moine, de se consacrer à la diffusion du bouddhisme en tant que « Lay Lama ». En 2001, il crée Thekchen Choling à Singapour. Thekchen Choling a depuis ouvert deux centres en Malaisie et un troisième à Syracuse aux Etats Unis.

Quelles sont les activités qui distinguent un adepte du bouddhisme ?  « La prière, le respect mutuel, l'étude, la méditation, le yoga et les exercices », suggère Namdrol Rinpoche,  « Le plus important est que tous aient accès à l'éducation.  C'est pour cela que je fais chaque semaine un enseignement du Dharma qui est ouvert au public».

Enseignement du Dharma par Namdrol Rinpochele Bouddhisme est-il une pratique religieuse, une philosophie ou une manière de vivre sa vie ?

Dans un livre, « Direct expressions »,  Namdrol Rinpoche, évoquant son propre parcours d'apprentissage, revient sur la question  qu'il se posait à l'époque : le Bouddhisme est-il une pratique religieuse, une philosophie ou une manière de vivre sa vie ?

Pour Namdrol Rinpoche, la spiritualité est plus importante que les rituels. Le besoin de spiritualité n'a jamais été aussi important qu'à l'époque moderne. Le bouddhisme apporte des réponses à chacun en fonction de ce qu'ils viennent y chercher. C'est ce qui apparaît étonnamment ouvert dans son enseignement. Il s'agit d'apprendre à vivre et de se donner les moyens d'être heureux.

« Décide d'être heureux »

Dans un ouvrage de témoignages « My Guru's Words, Nectar for Our Heart »  réalisé par les fidèles du temple Thekchen Choling, les intéressés commentent les paroles du Lama Namdrol Rinpoche qui les ont particulièrement marqués.  « Décide d'être heureux », dit l'un, «  Pour être une personne qui réussit sa vie, vous devez fixer un objectif qui soit atteignable et le traduire en action. Si vous vous contentez de fixer un objectif et pensez seulement que vous voulez l'atteindre, vous n'y arriverez pas », rapporte un autre, « vivez dans le moment présent » se souvient un troisième, «  A la fin, c'est vous qui êtes votre propre Guru » ajoute un quatrième. On est dans le registre du coaching. « Bouddha a été le premier Life coach. Le Bouddha était une personne spirituelle. Il avait un sens aigu de l'amour et de la compassion », répond Namdrol Rinpoche quand on l'interroge sur ce point.

"... Il faut apprendre à laisser faire, à donner et à ne pas juger"

« Il y a beaucoup de gens, poursuit-il, qui éprouvent le besoin d'être guidés. On peut être une personne très éduquée et cependant ne pas trouver le bonheur. Je reçois les gens individuellement, les personnes qui sont dans le besoin et ceux qui sont âpres au gain. Chacun doit pouvoir trouver son propre sens à sa vie.
Il faut apprendre à laisser faire, à donner et à ne pas juger.  On n'est jamais aussi parfait qu'on souhaiterait l'être ». « En reconnaissant l'impermanence des choses, on apprend à devenir plus souple mentalement. On prend plus de recul par rapport à sa vie et on commence à réaliser que le bonheur ne dépend pas simplement des succès matériels. Le bonheur ne dépend que de nous même. Il n'est pas déterminé par le contexte ou la situation. La quête spirituelle est un moyen d'atteindre le bonheur en se donnant les moyens de choisir d'être heureux, quelles que soient les circonstances ».

www.thekchencholing.org
FB : Thekchen Choling Singapore

Bertrand Fouquoire (www.lepetitjournal.com/singapour), jeudi 17 novembre 2016
(reprise de notre article du mardi 18 octobre 2016)

(article déjà publié le 16 novembre 2015)

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Singapour

Visas : Ouverture du centre VFS à Singapour

M. Vinay Malhotra, Regional Group Chief Operating Officer (Middle East, South Asia & China) àVFS Global, M. Marc Abensour, Ambassadeur de France à Singapour et Mme Sandrine Lelong-Motta, sous-directri

Sur le même sujet