TEST: 2288

EXPOSITION - Aude Gooly, conteuse des sens

Par Bertrand Fouquoire | Publié le 22/09/2014 à 14:10 | Mis à jour le 26/10/2018 à 12:30
Aude Gooly

Il n'est pas innocent qu'Aude Gooly, dont la dernière série "piscines" est exposée à partir du 27 septembre à la galerie visionairs à Singapour, soit à la fois peintre et créatrice de BD. Ses œuvres parlent, et racontent des histoires. Des histoires de voyage intérieur, comme c'est le cas avec "piscines" ; des histoires aussi de terres et d'eau, d'ancêtres, de filiation et d'amitiés.

Aude Gooly a toujours dessiné.  Quand elle était enfant, elle dessinait des personnages qu'elle appelait, dit-elle, "ses amis de papiers". Elle a aussi beaucoup voyagé – au Gabon, à Maurice, à Tahiti, au Maroc, au Japon, à Singapour… –, nouant à chaque fois une relation profonde avec les pays et avec les gens.

Artiste, elle les a approchés avec tous les sens et a tendu, à la pointe de son pinceau, un lassis d'accords entre les lieux traversés, les croyances, la mémoire et les histoires des personnes rencontrées.

Peinture et Bandes Dessinées

Dans sa BD, entretenue comme un jardin secret, elle met en scène des personnages qui, venant de partout, la relient à des pays et des régions dont elle rêve ou dont elle conserve le souvenir. Certaines de ses peintures racontent la grand-mère de son mari, à l'Ile Maurice. D'autres représentent les grandes montagnes de Tahiti, les amis laissés sur place, la poésie des pays hôtes ou seulement traversés… Elles sont un mélange de fraicheur colorée et ingénue, de terre brute dont sont frottées les trajectoires humaines, et de magie.

Aude Gooly SingapourL'univers de "piscines", qui est au cœur de l'exposition des œuvres d'Aude Gooly à la galerie Visionairs, tranche d'avec le reste par sa couleur. Le bleu des eaux miroitantes sur fond de petites mosaiques, prête à la série une douceur qui n'a rien de froide. La piscine est un lieu positif. Quand le personnage d'une jeune femme s'y trouve –  l'artiste ? son double ? – "il symbolise, précise-t-elle, le bien être". Quand il ne s'y trouve pas, comme dans les dernières œuvres de la série "water room", les formes de la piscine, la présence même de l'eau, s'estompent, ne laissant que les jeux, très graphiques, de la lumière flirtant avec les bleus, entraînant le tableau jusqu'aux lisières de l'abstraction.

"Parfois, on est comme en lévitation"

Avec "piscines", le voyage est intérieur. "C'est un vrai bonheur, raconte l'artiste, d'aller nager dans la piscine du condo quand elle est déserte. Je me perds dans ce bleu. Mon corps forme un trait d'union entre le ciel et l'eau. C'est un moment de lâcher prise, de réflexion, presque de méditation. Parfois, on est comme en lévitation. On ne voit pas l'eau, on se sent en suspension". "Ce que je souhaite pour les personnes qui regardent mes tableaux ? Qu'elles se sentent transportées. Faire en sorte que tous les sens soient en éveil, à travers le toucher de l'eau, l'odeur du chlore… les reflets du soleil, la magie des ondes".

La première piscine de la série, Aude Gooly l'a peinte en 2013. Une amie a eu un coup de cœur et le lui a achetée. Elle a poursuivi la démarche, explorant le sujet sous différents angles, différents ressentis. "Une série, dit-elle, est une manière d'aborder le sujet de différentes manières. Quand je travaille, je fais énormément de croquis pour décrire de manière différente ce que je ressens. Lorsque je peins les piscines, chaque touche est un geste répétitif qui force la concentration. Parfois je me sens en apnée. Mais une série ne s'arrête jamais. La création est une expérience qui n'est jamais terminée".

 

Exposition "Piscines" par Aude Gooly. Du 25 septembre au 15 octobre à la galerie Visionairs. 63 Spottiswoode Park Road 088651 Singapore. Inauguration le 27 septembre de 18:30 à 22:00. (voir agenda)
 

Bertrand Fouquoire

Bertrand Fouquoire

Co-Directeur de l'édition. Après avoir vécu 9 ans à Singapour, Bertrand est revenu en France en janvier 2017, où il a repris ses activités de coaching pour les expatriés et les conjoints et pour les jeunes adultes
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale