Octobre Rose : Comment soutenir cette cause à Shanghai ?

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 02/10/2022 à 21:30 | Mis à jour le 07/10/2022 à 09:43
Une affiche pour Octobre rose pour lutter contre le cancer du sein dans le monde

Evénement caritatif planétaire, l’octobre rose représente bien la volonté des femmes et des hommes à travers le monde de s’unir pour lutter pour une cause juste. Au même titre que son homologue Movember, association contre la lutte des cancer masculins, l’octobre rose est un évènement important pour la recherche contre le cancer. Voyons ensemble comment supporter cette œuvre caritative ici à Shanghai.

 

L’histoire derrière l’octobre rose

C’est grâce à Evelyn Lauder, icône du monde des cosmétiques atteinte du cancer du sein que le mouvement fut créé au début des années 90 aux États-Unis. Elle a également fondé la Breast Cancer Research Fondation. On parle en anglais du « National Breast Cancer Awareness Month ».

Depuis sa création, Octobre est donc le mois consacré à la lutte contre le cancer du sein. C’est donc du 1er au 31 octobre, que de nombreuses personnes comme des professionnels de santé, ONG et même des associations se rassemble afin d’informer sur cette maladie et sur les dépistages. Des rassemblements comme des courses, des ventes aux enchères, des collectes de soutien-gorge et d’autres événements sont aussi organisés afin de récolter des fonds pour la recherche ainsi qu’aux structures d’accompagnement des femmes atteintes de cette maladie.  

Des campagnes de dépistages gratuits ou à prix réduits sont également proposées à travers le monde.

 

Pourquoi un ruban rose ?

C’est en s’inspirant du ruban rouge de la lutte contre le SIDA, que la rédactrice en chef du magazine Self, Alexandra Penney conçoit le ruban rose qui sera désigné comme symbole du combat contre le cancer du sein. Charmée par cette proposition, Evelyn Lauder installera cette identité dans tous les magasins de la marque Estée Lauder.

Aujourd’hui, le ruban rose est le symbole international de la lutte contre le cancer du sein. Porter un ruban rose permet de marquer son engagement dans la lutte contre le cancer du sein et sa solidarité avec les malades.

Ainsi de nombreux rubans et merchandising sont disponibles à la vente, tous les fonds seront redistribués aux différentes associations.

 

La course Odyssea

Tous les ans s’organise dans les plus grandes villes de France, une course en faveur de l’association Odyssea. Cette course non chronométrée entre 5 et 10 km, a été créé pour montrer l’engagement des participants et leurs soutiens. L’inscription est payante, tous les fonds sont reversés aux associations de lutte contre le cancer du sein.

Et à Shanghai ? depuis peu, la course peut aussi s’effectuer en ligne grâce à une application dédiée qui calculera le nombre de km effectué pour l’association. Plus d’informations sur la page de l’application juste ici

 

Comment faire un don pour Octobre rose ?

Il est possible de participer aux différents évènements payants à travers le monde, mais il aussi possible d’effectuer un don directement en ligne, comme sur ce lien, dans l’onglet faire un don.

 

Shanghai : Est-ce que mon assurance santé internationale couvre le cancer du sein ?

Dans la majeure partie des cas, oui. Mais il est vivement conseillé de vérifier cette information, ce type de pathologie peut vite couter cher, surtout à Shanghai. A noter que certains assureurs n’acceptent de ne rembourser qu’une seule pathologie importante, il sera donc impossible d’être couvert en cas de rechute. La solution est de souscrire à une assurance en complémentaire de CFE. Plus d‘informations sur notre page dédiée a la CFE.

Il est conseillé de se tourner vers des assurances haut de gamme permettant des remboursements élevés. Il est préférable de se tourner vers un professionnel d’assurance pour trouver la bonne solution

 

Pour aller plus loin, comment effectuer les premiers tests

Il est vivement conseillé aux femmes, mais aussi aux hommes qui représente 1% des cancers du sein dans le monde, d’effectuer des autopalpations des seins afin de savoir dans un premier temps s’il faut aller consulter un docteur ou non.

Le signe et ou symptôme premier du cancer du sein, est l’apparition d’une grosseur dans la poitrine, souvent non douloureuse. Mais il y aussi d’autres symptômes qui peuvent survenir :

  • Une éruption cutanée sur le mamelon avec possible suintement.
  • Le sein peut être gonflé et devenir rouge
  • La peau peut changer d’aspect
  •  Une grosseur sous le bras peut être un signe que le cancer s'est propagé aux ganglions lymphatiques.
  • Capitons de la peau effet de rides.
  • Le mamelon peut être rentré ou il peut y avoir un écoulement.

Vous pouvez télécharger ce guide pratique qui vous donnera les informations essentielles

 

Effectuer des tests à Shanghai

La quasi-totalité des hôpitaux de Shanghai sont habilités à effectuer les tests nécessaires à la détection du cancer du sein, comme les mammographies. Certains seront cependant plus confortables que d’autres, mais les tests y seront plus onéreux. Il est aussi conseillé de vérifier si votre assurance santé pourra couvrir ce cout.

 

Nous avons sélectionné pour vous quelques hôpitaux qui pourront vous accueillir :

 

- Jiahui : Le forfait de dépistage du cancer du sein de Jiahui comprend à la fois une échographie et une mammographie pour 980rmb.

- Yosemite : L'option la moins chère à 380 RMB comprend une échographie, 450 RMB pour une mammographie et l'option la plus chère à 1 280 RMB comprend une mammographie et des contrôles plus approfondis des marqueurs tumoraux.

- Parkway : Le dépistage mammaire de Parkway comprend une mammographie ou une échographie pour 880rmb et est disponible à la clinique People's Square.

- Shanghai United Familly : Le forfait comprend le dépistage du cancer du col de l'utérus et du sein par échographie pour 1 500 RMB.

- Sino United : cette clinique propose un forfait pour 999rmb qui, en plus d'une échographie mammaire, comprend également un dépistage cervical et une échographie pelvienne.

Bonne octobre à tous et à toutes !

 

Un article de Quentin Silva

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Shanghai.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale