Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ACTIVITE PHYSIQUE – "Mets" toi debout et marche ! (publi-info)

Par Pacific Prime Assurance | Publié le 24/10/2016 à 19:30 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16

 « Vous devriez réellement avoir un examen médical complet avant de mener une vie sédentaire devant le poste de télévision, car nous savons, à partir de statistiques médicales, que le mode de vie le plus dangereux est de rester assis immobile et de manger en excès. Vous devez être en parfaite santé pour survivre à ce mode de vie. » - P.O Astrand, un des fondateurs de la médecine du sport moderne.

Les vacances sont finies et « winter is coming » . L’hiver nous amène sont lot de froidure, de rhumes, de baisse de l’état général, la déprime, les budgets à clôturer, le stress l’ombre du médecin se profile à l’horizon.  Hé bien cette année, NON ! Nul besoin de tergiverser, toutes ces petites mésaventures peuvent êtres évitées par  « l’activité physique ».

Les activités physiques et le sport en général devraient occuper une place de choix dans nos sociétés de plus en plus sédentaires. L’OMS recommande une activité physique hebdomadaire pour les 18-64 ans de «150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue». Ensuite, pour des bénéfices sur le plan de la santé, il faudrait doubler la mise et ce au moins deux fois par semaines. Mais quid de tout ça ! Qu’est ce qu’une activité d’endurance d’intensité modérée ? Qu’est ce qu’une activité d’endurance d’intensité soutenue ?

Le MET (Metabolic Equivalent Task) est l’unité de mesure qui permet
aux chercheurs de quantifier votre activité physique.

1 MET est la quantité d’énergie que vous utilisez pour lire cet article, c’est donc votre consommation énergétique de repos. Pour faire une activité physique dite d’intensité modérée il faut donc dépenser de 3 à 6 MET et 6 à 9 MET pour une forte intensité.  En 2000, Mr. Ainsworth et son équipe ont publié un tableau d’équivalences pour les activités de la vie quotidienne.

Concrètement, quand vous faites de la marche rapide (entre 4,8 km/h et 6,2 km/h) qui correspond à la vitesse précédant la course, vous consommez presque 4 METs : On est dans l’activité modérée !

En somme, il faudrait être pressé 150 minutes par semaine :

• 10 minutes le matin pour amener tout le monde à l’école
• 10 minutes le soir pour ne pas manquer l’heure du diner

Çela fait 20 minutes de marche rapide ; donc si vous êtes pressés tous les jours de la semaine (100 minutes de marche rapide), on n’arrive toujours pas à la quantité recommandée par l’OMS. Il nous manque encore 50 minutes d’intensité modérée ou 25 minutes d’intensité soutenue… Qu’à cela ne tienne : Ressortez votre carte d’adhérent à la salle de sport !

• 25 minutes de vélo elliptique (en ajoutant à cela 15 minutes pour se préparer, 10 pour aller à la salle de sport et 15 pour revenir avec la douche et c’est bouclé en 1h !)

Ouf ! Le minimum est fait. L’OMS décrit que pour rattraper les années d’inactivité et obtenir des bénéfices sur le plan de la santé, et bien il faut ensuite faire le double !

A cela, plusieurs choses à ajouter. Tout d’abord, le calcul du MET dépend du poids, de l’âge et de la taille ; alors l’exemple des valeurs données plus haut ne représente que des moyennes qui restent donc indicatives.

Ensuite, l’activité physique à pratiquer régulièrement dépend de votre rythme de vie. Si vous êtes actif, il faudra pousser un peu plus en fin de semaine avec des efforts supplémentaires pour rentrer dans les recommandations. Si votre rythme de vie n’est pas régulier, il faudra s’impliquer deux fois par semaine avec une activité d’intensité soutenue.

Souvenez vous que nous parlons ici uniquement de lutter contre la sédentarité ! Notamment contre l’effondrement de cette courbe.

Nombre d'heures d'activité quotidienne depuis 1800 jusqu'à aujourd'hui (source Irmes)Pour choisir cette fameuse activité physique, restez cohérent en choisissant quelque chose de ludique et mobilisant au maximum le corps en entier. Et puis, n’ayez pas peur de varier, la course à pied n’est pas accessible à tous et peut être traumatisante pour la colonne vertébrale si la sangle abdominale n’a pas été renforcée au préalable.

La natation est excellente et conseillée par tous les médecins mais elle nécessite une technique de respiration et des mouvements adaptés, pas si évident de se remettre au sport lorsque le souffle fait défaut ! Faites ce que vous aimez, sport ballon, raquette mais n’allez pas vous noyer dans le grand bassin (qui en Chine ne dépasse pas 1m50 donc finalement, le danger est modéré !).

Enfin, pour les plus méticuleux d’entres vous et parce qu’on est en 2016 et que le monde grouille de bracelets connectés et de capteurs en tout genres sur les machines.  Voilà un petit calcul très simple pour vous rassurer quand vous courrez à coté d’un grand costaud qui avale son 20ème kilomètre sur tapis avec une pente à 10%.

Appliquez la formule suivante :

• Monsieur X a  50 ans
• 220 – 50 = 170

Vous calculez le résultat moins votre fréquence cardiaque de repos que vous avez mesurée avant de courir :

• Monsieur X 50 ans
• Fréquence cardiaque de repos = 70
• 17070 = 100

Vous obtenez votre fréquence cardiaque de réserve, qui vous indique de combien peut augmenter votre fréquence cardiaque de repos avant d’arriver au maximum de vos possibilités !

Si vous n’êtes pas entrainé, on va dire grossièrement que vous devriez utiliser la moitié de votre fréquence cardiaque de réserve pour faire un effort soutenu.

Donc, revenons à Monsieur X  qui, sur son tapis ou son vélo, pourra se dire qu’il fait un effort soutenu à partir d’une fréquence cardiaque de sa valeur de repos + la moitié de sa valeur de réserve :

• Monsieur X : 70 + 50 = 120 BPM (battements par minutes)

En somme ce calcul simple permet de pratiquer son activité physique de manière responsable et en sécurité. Dans le cas de Monsieur X : 120 battements par minute.

Finissons par du très positif, si vous arrivez à faire cela, vous pouvez espérer constater des améliorations sur :

• Le système cardiovasculaire : amélioration de la performance cardiaque, meilleure vascularisation tissulaire
• Le système respiratoire : amélioration de la capacité d’oxygénation du sang (plus de volume d’air échangé sur un territoire pulmonaire plus grand, consommation d’oxygène plus efficace)
• Le système métabolique : meilleure sensibilité à l’insuline, diminution de l’intensité des courbatures (moins d’ions lactates)
• Le système locomoteur : prévention de l’ostéoporose, augmentation de la force musculaire
• La prévention de la Tumorigenèse : moindres risques de cancers primitifs et de récidives de cancers
• Le système neuropsychique : moins de dépression et d’anxiété, meilleur contrôle de soi
• Le contexte psycho-social : vie active, attitude positive, intégration sociale

Non, vous ne rêvez pas, ce médicament est 100% gratuit, il est purement naturel et personne d’autre que vous n’est capable d’en produire le moindre échantillon !

Martin D'Abrigeon

Diplômé d’un Master en Kinésithérapie et Réadaptation à la Haute Ecole Libre de Bruxelles (HELB). Il s’est ensuite spécialisé en thérapies manuelles ostéopathiques au sein du Collège d’Enseignement des Thérapies Manuelles Appliquées à Bruxelles. Sa pratique en cabinet libéral à Paris lui a permis de perfectionner ses techniques.

Médecine Générale ∙ Bien Être ∙ Dentisterie & Orthodontie ∙ Dermatologie ∙ Gynécologie & Obstétrique ∙ Pédiatrie ∙ Orthopédie ∙ Conseils aux voyageurs

 

 
Hotline : +86 (21) 6197 2300
1801 Hong Mei Rd | Level 2 Innov Tower | Shanghai Xuhui District 200233
enquiries_shanghai@rafflesmedical.com | www.rafflesmedicalgroup.com 

 
Martin d'Abrigeon pour lepetitjournal.com/shanghai Mardi 24 octobre 2016

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...