Jeudi 21 juin 2018
Shanghai
Shanghai
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quelles solutions pour lutter contre la pollution de l'air en Chine ?

Par Gaëlle Déchelette | Publié le 03/12/2017 à 21:15 | Mis à jour le 04/12/2016 à 09:23
shanghai-pollution-air-solutions

Si les mois de septembre et octobre ont été moins pollués que l'année précédente, en décembre, l'hiver s'installe et avec lui, la pollution aux particules fines. En effet le froid engendre une consommation plus grande d'énergie pour se chauffer, or la plupart des centrales électriques en Chine reposent sur la combustion du charbon, grand émetteur de particules fines, qui sont néfastes pour la santé. Voici nos conseils pratiques et les conduites à tenir pour respirer un air sain.

 

Des bases saines

- À l'intérieur, il convient de nettoyer les grilles des filtres de climatisation, ou de les faire changer une fois par an, si cela est possible, car un filtre sale et bouché est mauvais pour la santé.

Vous pouvez recourir aux plantes pour détoxifier l'air ambiant, à raison d'une plante pour 10m2 : azalées, ficus, palmier dattier en font partie. Et c'est joli !

Enfin malgré la pollution, il convient d'aérer les pièces tous les jours, car l'air doit être renouvelé pour éviter l'accumulation d'émanations de solvants et de produits toxiques. Utilisez votre filtre à air après avoir aéré.

Continuez à faire du sport, mais de manière raisonnée : n'allez pas courir dehors si l'air est trop pollué, mais restez à l'intérieur ou en salle de gym, ou même à la piscine où l'air est moins pollué grâce à l'eau. L'exercice physique vous permet de vous maintenir en bonne forme et vous rend plus résistant.

Une alimentation saine est également à privilégier : eau, légumes et fruits frais et antioxydants type thé vert, curcuma, soja à consommer à volonté. Vous pouvez également faire une cure de vitamines (notamment la vitamine C) et d'oligo-éléments, pour se protéger du froid auquel nous sommes plus sensibles avec la pollution.  

Raisonnez votre consommation énergétique : ne pas surchauffer les appartements, évitez de prendre le taxi. L'économie d'énergie permettra de réduire les émissions de particules fines produites par les centrales électriques fonctionnant au charbon.

Pour vous informer sur la qualité de l'air, utilisez le site ou l'application Air Quality China. Et évitez de sortir pendant les pics de pollution.

 

Filtres à air, comment faire ?

Les filtres à air sont à choisir en fonction de votre environnement (taille des pièces notamment) et de votre budget. Pour vérifier leur efficacité, choisissez un modèle avec déclenchement automatique (qui se met en route lorsqu'un certain niveau de particules est atteint), ou bien investissez dans un laser egg, cet outil de mesure des particules fines (il vous en coûtera cependant 500 RMB sur Taobao). Il est conseillé de faire tourner les filtres de jour comme de nuit (en les mettant par exemple en mode veille la nuit) et même lorsque vous êtes absents (sauf longue période de vacances) afin d'avoir à tout moment un air pur.

Concernant le budget, il y en a pour tous les goûts, et de nombreux tests existent sur Internet. La Chine a également effectué des tests et rendu publique la liste des purificateurs d'air ne répondant pas aux normes. Si Xiaomi a lancé son purificateur d'air à petit prix, chez les Français on privilégie Natéo Santé. D'autres marques internationales proposent également une large gamme à des prix variables. Le top étant IQAir, une marque suisse, apparemment détrônée depuis peu par un nouveau produit chinois : Airproce. Pour les budgets les plus serrés, un ventilateur auquel on fixe un filtre HEPA apportera de l'aide à moindre coût.

Il faut bien sûr entretenir les machines, mais également changer les filtres régulièrement. Tous les six mois environ à Shanghai, et si possible avec des filtres fournis par la marque, qui s'ils sont plus chers sont également un gage de qualité. Des filtres de voiture ou de bureau (clé USB à ionisation) existent également mais il y a peu de retour sur leur efficacité. Là encore, avant d'acheter, il convient de se renseigner, via des tests indépendants, et en tout cas de tester leur efficacité en vérifiant la qualité de l'air avant et après utilisation.

 

Du bon usage des masques

Les masques anti-pollution pullulent car ils représentent un nouveau marché juteux. Malheureusement il n'existe pas encore de réglementation en Chine concernant l'apposition de la mention "PM 2.5" (les fameuses particules fines) aussi n'achetez pas n'importe quoi !

shanghai-air-pollution-solutions

 

Voici une sélection de dix masques avec un comparatif. Du plus simple au plus design, en passant par les masques type Mad Max, avec tout cela, vous trouverez masque à votre nez !

 

Marques Efficacité Coût Jetable Filtre changeable Design Avantages
3M KN95 95% 5 RMB v x x Très bon rapport qualité prix
Vogmask 90% 200 RMB v x v Esthétique et sûr
Totobobo 96% 200 RMB x v x Filtres jetables
Cambridge 99.77% 215 RMB v x v Technologie 3 couches
Respro 95% 399 RMB x v v Idéal pour les sportifs
Moldex 99.99% 60 RMB v x x Le plus sûr des jetables
ID 95% 60 RMB v x v Deux filtres distincts, respiration plus aisée
Gangkai 90% 2.5 RMB v x x Le moins cher
Air Motion 95% 199 RMB x v v Un "masque à gaz" design
Motlun 91% 69 RMB x v x L'efficacité tout plastique

 

Enfin il s'agit de bien utiliser le masque : le choisir à la bonne taille (trop grand, il risque de créer des fuites d'air qui le rendra inefficace) et bien placé : il doit couvrir la bouche et le nez. De plus, il doit être changé régulièrement. Tous les mois environ pour un masque jetable.

Les masques sont à utiliser dès que vous sortez lors des pics de pollution, que vous soyez à pied, à vélo, ou même dans le taxi : en taxi, l'air est aussi pollué qu'à l'extérieur. Si vous pratiquez régulièrement un sport en plein air, choisissez un masque qui ne vous gênera pas pendant la pratique (type Respro).

Nous l'avons vu, si l'air en Chine est plus pollué qu'en Europe, il existe des moyens de vous protéger. Une consommation d'énergie moindre aidera sur le long terme à réduire la pollution, mais à court terme, il est possible de vous prémunir contre les effets de la pollution aux moyens de masques, filtres, et surtout une bonne hygiène de vie. En cas de doute, n'hésitez pas à contacter un médecin et faites un bilan médical régulier surtout si vous souffrez de la pollution (bronchites à répétition, asthme).

Plus d'infos: AQI, Pure Living, My Health Beijing
Crédit photo : Nicolò Lazzati

 

Nous vous recommandons

Gaëlle Déchelette

Gaëlle Déchelette

De formation linguistique et commerciale, Gaëlle Déchelette vit et travaille à Shanghai depuis 2006.
0 CommentairesRéagir

Actualités

ECONOMIE

Et vive le courant vert !

À l’ouverture de la Coupe du Monde de football à Moscou (14 juin), la Chine se classait "8ème" … en achats de billets, avec 40.251 tickets acquis par ses fans !