Message de départ de M. Bedoit Guidee, Consul général de France à Shanghai

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 26/08/2022 à 12:00 | Mis à jour le 26/08/2022 à 12:00
benoit guidee consul general de france shanghai

Chers compatriotes,
 
C’est avec beaucoup d’émotion que je termine ma mission à Shanghai après trois années particulièrement mouvementées. Mon séjour a commencé avec la visite du Président de la République, en novembre 2019, qui a marqué l’importance accordée par la France à Shanghai. Toutefois, il a surtout été marqué par l’irruption de la pandémie de covid en janvier 2020 et la fermeture durable des frontières chinoises qu’elle a entrainées. Cette situation a créé de nombreuses difficultés et incertitudes pour la communauté française de Shanghai et du delta du Yangzi. Le printemps 2022 a été particulièrement difficile pour tous et de nombreuses interrogations se sont faites jour sur l’avenir.
 
Les défis sont réels et les incertitudes demeurent, affectant la présence française à Shanghai et dans sa région, dans toutes ses dimensions. Toutefois, au moment de quitter mes fonctions, je demeure convaincu que nous serons capables de surmonter les obstacles, grâce au dynamisme exceptionnel de notre communauté et à l’engagement intact de nos partenaires économiques, culturels, éducatifs et scientifiques locaux.
 
Ensemble, avec les ilotiers, avec la CCIFC et la communauté d’affaires, avec le lycée français, avec les élus et les associations, avec aussi tous nos amis chinois et nos partenaires européens, nous nous sommes mobilisés pour faire face à la crise du confinement de Shanghai dans un esprit de solidarité et de résilience. Cette période restera gravée dans nos mémoires et la mobilisation de l’équipe France à cette occasion continuera à nous inspirer pour faire progresser la coopération entre la France et la Chine.
 
J’ai été très fier de contribuer avec vous à maintenir, contre vents et marées, cette dynamique positive d’amitié, de dialogue et de coopération entre la France et la Chine. Malgré le contexte peu favorable, nous avons aussi tracé des voies d’avenir en renforçant sensiblement la présence et la visibilité de la France au-delà de Shanghai, dans l’ensemble du delta du Yangzi (provinces du Jiangsu, du Zhejiang et de l’Anhui), région la plus dynamique de Chine qui constitue la nouvelle frontière de nos échanges.
Shanghai, la ville « où convergent cent fleuves dans l’océan », demeure plus que jamais le pont naturel reliant la Chine à la France. L’enjeu aujourd’hui est de rétablir la circulation sur ce pont après 30 mois de quasi-interruption. Je sais que mon successeur, Joan Valadou, excellent connaisseur de la Chine et de l’Asie, s’engagera fortement en ce sens, en appui à notre communauté, nos entreprises et nos partenaires français comme chinois.
 
Le grand poète Su Dongpo nous disait déjà il y a mille ans que la vie est faite de réjouissances et de tristesse, de départs et de retrouvailles, tout comme la lune peut être brillante ou voilée, pleine ou incomplète (人有悲欢离合,月有阴晴圆缺). Je pars de Shanghai en pensant déjà au plaisir des retrouvailles futures, sous cette lune qui nous réunit tous aux deux extrémités du continent eurasiatique. A bientôt !
   

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Shanghai.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale