Dimanche 7 mars 2021
Shanghai
Shanghai

LIVRE– Embarquement pour la Chine, épopée des Français en Chine

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 11/11/2013 à 21:03 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

Des premiers missionnaires jésuites du 17ème aux Concessions étrangères du 20ème siècle, des Français ont cherché de tous temps un refuge, un nouveau départ ou un destin en Chine. A travers une trentaine de biographies, Christine Leang rend hommage à ces hommes et femmes qui marquèrent l'Histoire de leur passage en Terre du Milieu, parfois au péril de leur vie… 

Christine Leang (Crédit photo : James Donally)

"Embarquement pour la Chine" retrace les aventures de 36 Français qui vécurent en Chine, entre les années 1740 et 1950. Certains sont tombés dans l'oubli, d'autres ont laissé des traces indélébiles. Tous partagent une destinée exceptionnelle qui résonne au travers de nos propres expériences en Chine, presque deux cents ans plus tard pour certains. "Le mot destin, j'y tiens beaucoup. Plutôt que d'écrire un livre historique, j'ai souhaité mettre l'accent sur les parcours personnels des personnages et à travers eux, comprendre l'Histoire." nous indique Christine Leang, auteur de l'ouvrage. 

"Ce projet a commencé sur lepetitjournal.com/shanghai !" En effet, en octobre 2009, Claude Jaeck, Président de l'Association le Souvenir Français*, poste une annonce sur le site : "Recherche écrivain pour livre sur les Français de Chine." Christine postule et retient très vite l'attention de Claude Jaeck. "Notre rencontre a été déterminante et nous avons décidé de faire ce projet ensemble. Il m'a beaucoup aiguillé dans mes recherches et ce livre s'inscrit dans le travail du Souvenir Français de redonner vie à ces personnages oubliés."

Vaste programme cependant : où trouver les sources ? Comment sélectionner les personnages dignes d'intérêt et écarter les autres ? " Au départ, j'avais une très longue liste puis j'ai restreint au fur et à mesure. En fonction des sources disponibles et aussi afin de ne pas répéter ce qui avait déjà été écrit. J'ai essayé d'apporter un regard neuf sur cette question. Pour une dizaine de personnages, j'ai également été en relation avec leurs descendants directs qui m'ont ouvert leurs archives."  

"Par exemple, j'ai rencontré Jean-Louis de Bussière, le fils du docteur de Bussière, qui m'a invité dans son appartement parisien et qui m'a donné accès aux archives familiales. Au total, deux vieilles malles remplies de souvenirs, albums photos et correspondances m'ont permis de retracer le parcours en Chine de cet humaniste. C'était pour moi incroyable de découvrir des lettres écrites par les autres personnages du livre, telle Alexandra David-Néel, Paul Péliot, Auguste Boppe…  Petit à petit, je me suis rendue compte que le docteur de Bussière, dont personne ne savait rien, était en fait l'ami et le confident de tous ces Français résidant en Chine au début du 20ème siècle.  L'émotion que j'ai ressentie à ce moment, j'ai pu la partager avec Jean-Louis, qui connaissait très mal son père et qui enfin découvrait l'importance du rôle que celui-ci avait joué au sein de la communauté expatriée."

(Crédit photo : Editions Pacifica)

Une longue liste de coups de cœur
Au fur et à mesure de la lecture, on découvre autant d'histoires incroyables et d'affinités, entre l'auteur et ses personnages. Et quand on lui demande qui sont ses chouchous, ils sont nombreux ! 

"J'ai évidemment une préférence pour les femmes, pour leur force. Elles ne sont malheureusement que quatre dans le livre car les sources sont rares mais elles ont certainement accompli de grandes choses. Ainsi Edith Mankiewicz, qui sauva des milliers de femmes à Shanghai, envahie par l'armée japonaise. Malgré sa petite taille, elle n'hésitait pas à sortir dans les rues de la ville après les bombardements, à la recherche de personnes en détresse à soigner." 

"J'ai adoré l'histoire du consul Béchamp qui est incroyable, digne d'un roman. D'ailleurs, ses aventures le mèneront en prison à Saïgon, dans la même cellule que Pierre Boule, auteur de "La Planète des singes" et du "Pont sur la rivière Kwaï" ! "

"Et il y a bien sûr Georges Soulié de Morant dont le destin résonne en moi de façon tout à fait particulière. Un peu comme moi, il avait de grands rêves étant enfant et il s'est battu pour y parvenir. Durant tout son parcours, il a pu saisir les opportunités des rencontres déterminantes qu'il a faites, sans jamais perdre de vue son objectif. Par exemple, quand il était petit, il passait ses étés en Bretagne et il y a rencontré Judith Gauthier, la fille de Théophile Gauthier, un des leaders du mouvement orientaliste. Chez eux, Georges rencontre un domestique chinois et apprend avec lui le mandarin ! Envoyé en Chine quelques années plus tard, il y découvre l'acupuncture. Lui qui rêvait de devenir médecin deviendra en fait le premier acupuncteur français et réalisera son rêve, de façon tout à fait inattendue ! "

Des médecins, des aventuriers, des artistes, des bâtisseurs… au total ces 36 biographies présentent un vaste panorama sur les conditions de vie des étrangers - et des locaux - pendant ces différentes époques. Plus qu'un livre d'histoire, l'ouvrage ne parle ni de traité impérial ni de chef de guerre mais du quotidien, de la vie telle qu'elle est vécue tous les jours à Shanghai, Pékin, Chengdu, Hong Kong et dans les campagnes chinoises. 

Exhaustif, le "Embarquement pour la Chine" rapporte aussi quelques histoires plus dures, moins reluisantes de ceux qui nous ont précédé, bref… il y a aussi quelques personnages moins glorieux. En dénonçant le racisme d'antan, il est difficile de ne pas y voir un parallèle évident avec certaines situations d'aujourd'hui ! Le livre nous amène donc aussi à réfléchir sur notre propre expatriation, sur notre rapport personnel avec la Chine contemporaine. Et si nos doutes, nos questionnements mais aussi les belles surprises et rencontres que l'on peut vivre sur notre terre d'accueil étaient finalement intemporelles ?

Morgane Delaisse, www.lepetitjournal/com/shanghai Mardi 12 novembre 2013

En savoir plus : 
"Embarquement pour la Chine", Christine Leang, Editions Pacifica, Septembre 2013.
En vente à l'Arbre du voyageur ; via Amazon.com et Fnac.com 

 Christine Leang donnera également une série de conférences en Chine : 

12 novembre à Hong Kong - Librairie Parenthèses
16 novembre à Yantai - Restaurant Le Petit Paris
05 décembre à Shanghai - Lycée Français, campus de Qingpu
06 décembre à Taipei - Alliance Française
12 décembre à Shanghai – Le Cercle francophone, lieu à définir
03 janvier à Paris - Librairie Le Phénix

 

* Le Souvenir Français de Chine est une association créée en 2007 dont l'objectif est de "contribuer à rechercher, à comprendre et à écrire l'Histoire de ceux qui nous ont précédé en Chine, transmettre à nos concitoyens et aux générations futures cette ‘Histoire des Français de Chine' par le maintien de leur souvenir." 

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet