LE COIN DES FRANCOPHONES : Ruby Zhang, une chinoise amoureuse de la France

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 22/06/2022 à 21:30 | Mis à jour le 23/06/2022 à 11:38
coin des francophones shanghai

Le coin francophone est une communauté de Chinois qui s’intéresse à la langue française, située à Shanghai. Il s’agit d’une communauté multiculturelle franco-chinoise qui a vu le jour il y a un an et ne cesse de s’agrandir au fil du temps. Cette association veut diffuser non seulement la culture française en Chine mais, en même temps, délivrer au monde une image vivante et extravertie des jeunes chinois.

 

Depuis juillet 2021, plus de 30 évènements ont été organisés, chacun d’entre eux sur des sujets différents. C’est là, où de différentes cultures se partagent, que des pensées diverses se confrontent, et que des voix variées se font entendre. Par exemple, avec des sujets comme : « Quelle est la force de la femme ? », animé par la Ruche, ou encore « Comment reconnaître correctement la neutralité d’un média ? » par LePetitJournal Shanghai, etc.

 

Ces ateliers visent à apprendre et à partager des savoir-faire de la vie quotidienne. « Soignez-vous par des produits de beauté » animé par Doucea, « La dégustation du vin de Bordeaux », « La gestion de votre vie professionnelle », etc. Les sujets sont variés pour que tout le monde s’y retrouve afin de partager au plus grand nombre un savoir, échanger et pouvoir débattre. 

 

coin des francophones

 

Pour sa fondatrice, Ruby Zhang, « c’est une chance magnifique de rencontrer des passionnés et des professionnels qui partagent les mêmes objectifs, qui ont les mêmes expériences de multiculturalité. Dans cette ville grandiose, on n'est pas plus petit, ni insignifiant, car nos passions nous réunissent - ensemble. C’est la communauté qui nous rassemble. »

 

Ruby Zhang, la fondatrice du Coin des Francophones

 

ruby zhang shanghai

 

 

Ruby Zhang travaille pour une entreprise allemande, Marcom; pendant son temps libre, elle est organisatrice du Coin des Francophones à Shanghai. Elle nous éclaire sur ses aspirations, ses projets et pourquoi avoir créé cette association … 

 

« Lorsque j'ai rencontré l'ambassadeur de France pour la première fois, je lui ai dit : « J'organise le Coin Francophone à Shanghai, dans le but de faire parler les Français et les francophones de Shanghai et de diffuser la culture française en Chine. Il m'a demandé : « Avez-vous étudié en France avant ? » J'ai dit : « Pas encore. Je ne suis pas encore allé en France.  Il était un peu choqué, mais c'est par amour de la langue française et de la culture française que j'ai continué à le faire. »

 

Pourquoi avez-vous créé le Coin des Francophones ?

 

« L'année dernière, j'ai découvert que je ne pouvais pas du tout utiliser le français dans ma vie quotidienne, car on ne peut pas améliorer notre français oral sans le pratiquer au quotidien. Alors, j'ai appelé mes amis francophones et je suis sortie pour parler français avec eux. Après cette rencontre, ils m'ont donné un retour très agréable. Alors j'ai commencé à organiser sérieusement des activités sur la langue française.

Au début de l’organisation des évènements du Coin des Francophones, j'étais très confuse, je ne savais pas quel était le positionnement de l'événement, s'il s'agissait d'un groupe de personnes mangeant et buvant ensemble, ou d'écouter une personne en particulier racontant une histoire. Quel était le but ?  Au cours de la session la plus difficile, alors qu'il n'y avait que 6 personnes présentes, j'étais frustrée et j'hésitais à continuer.

Plus tard, dans ma réflexion, j'ai également conclu que je devais faire un salon thématique et partager des choses précieuses, qui peuvent concerner l'innovation, des histoires humanistes ou des idéaux. Ainsi, le ton du coin français est né. »

 

Un sentiment de fierté et d’implication nécessaire

 

« Je pense que j'ai de nombreux aspects de ma vie qui m’apportent beaucoup, un travail stable et un travail secondaire pour me ressourcer. Lorsque le Coin francophone a commencé l'année dernière, j'avais beaucoup de travail à faire : j'ai contacté les invités du prochain numéro à l'avance, compilé les vidéos et les articles de ce numéro, animé la communauté et discuté de la coopération avec les marques locales.

Mais j'aime être occupée, partager mon temps judicieusement et maximiser mon énergie. Plus tard, j'ai formé ma propre petite équipe pour distribuer des sujets et partager les idées, afin que je puisse améliorer mon français, me préparer aux concours et aux examens. Bien que le Coin Francophone ne soit fondamentalement pas rentable maintenant, lorsque je reçois des commentaires positifs et que je vois que tout le monde est très impliqué et en profite, j'ai un sentiment de fierté, et c’est ce qui me rend très heureuse. »

 

Accroître les échanges entre les cultures chinoise et française

 

« Mes amis ont commenté sur moi : C'est une fille docile à l'extérieur, mais c'est en fait une personne pleine de vitalité et qui aime prendre des risques. J'aime toujours mettre un sourire sur mon visage et donner des commentaires positifs aux autres.

À l'avenir, j'espère être une personne « éveillée ».  Actuellement, j'organise un Coin Français en Chine, mais à l'avenir, j'espère ouvrir un coin Chinois en France ou dans d'autres pays pour diffuser la culture chinoise, permettre à plus de gens de ressentir le charme de la Chine et changer leur point de vue sur la Chine. Dans le même temps, la France est un pays relativement rentable pour étudier à l'étranger dans les pays développés. Nous espérons obtenir le soutien d'universités, de gouvernements ou d'entreprises pour mettre en place des projets d'aide sociale dans le coin français afin de fournir un financement gratuit pour les étudiants qui aspirent à étudier à l'étranger et à élargir leurs horizons. Accroître en même temps les échanges entre les cultures chinoise et française. »

 

Pour en savoir plus sur le Coin des Francophones, veuillez scanner le QR code ci-dessous :

 

qr code coin des francophones shanghai

 

logo coin des francophones


 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'éditon Shanghai.

À lire sur votre édition locale