Comment la technologie vient en aide aux pompiers français

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 03/05/2022 à 09:42 | Mis à jour le 03/05/2022 à 09:42
caserne de pompier en france

Il y a trente ans, les ordinateurs étaient inexistants dans les services d'incendie. Aujourd'hui, ce scénario est très différent, car leur utilisation est devenue une norme. Cet article donne un aperçu général de la façon dont un logiciel transforme les services d'incendie en matière de gestion, de formation, de préparation et de logistique.

Dans le domaine de la gestion, les ordinateurs sont un outil essentiel dans de nombreux domaines. Outre les applications générales de gestion organisationnelle (telles que le traitement de texte, la gestion de bases de données etc.), il est indispensable de mettre en place un système de gestion avec un logiciel sdis (Service Départemental d'Incendie et de Secours ) dédié à la gestion administrative des services d’incendie et de secours. Un tel logiciel assure une qualité de service exceptionnelle et dans de nombreux secteurs.

En voici les points clés :

 

Formation

 

Les avancées technologiques en matière de formation sont si nombreuses qu'elles changent radicalement la manière et le moment où les pompiers peuvent se former. Les logiciels de formation simulent tout, des incidents d'urgence aux scénarios de conduite de véhicules, et fournissent une formation interactive et bien plus encore.

 

Prévention et prévision

 

Dans le domaine de la prévention et de la prévision, un logiciel pour le SDIS apporte une valeur ajoutée grâce aux applications qui permettent de visualiser et d'analyser l'environnement avant, pendant et après un événement d'urgence.

Un système d'information géographique offre des données pour capturer, gérer, analyser et afficher toutes référence géographique. Il fournit des cartes telles que les plaines inondables, les zones à risque d’incendies etc. Cela offre également la possibilité d'effectuer des simulations de modélisation pour déterminer les impacts potentiels des zones en fonction de certaines conditions météo.

 

Ces connaissances de la situation sont conçues pour partager et accéder aux informations entre les autorités locales, la sécurité publique et leurs centres d'opérations d'urgence respectifs.

Le logiciel peut aussi permettre la prévention des incendies dans des bâtiments en capturant des informations importantes sur les bâtiments en question ; telles que les plans d'étage, les attributs, l'occupation etc.

 

Intervention et logistique

 

Les logiciels transforment la capacité et l'efficacité de la SDIS à répondre et à gérer les incidents d'urgence et les catastrophes naturelles ou d'origine humaine. Pour ce faire, ils automatisent et créent une documentation permanente des opérations de commandement des incidents, de l'allocation des ressources et de l'affectation du personnel.

 

Ils offrent aussi une aide sur la gestion du parc roulant, du petit matériel, du patrimoine ou encore de l’habillement pour faciliter l’organisation de chaque caserne.

Prenons l'exemple du parc roulant; il s’agit d’un suivi et d'un acheminement des véhicules d'intervention afin d’identifier la position d'une unité grâce au système de positionnement GPS. Grace au logiciel sdis les casernes reçoivent des informations automatisées sur la localisation de l'incident et fournissent l'itinéraire d'intervention le plus efficace sur l'écran de l'ordinateur, combiné à des instructions audios.

 

Pour conclure, nous pouvons dire que la technologie (grâce à certains logiciels spéciaux sur ordinateur) continuera à changer la façon dont les services d'incendie et la sécurité publique travaillent individuellement et en collaboration.  En fin de compte, les ordinateurs permettront de mettre en place des méthodes de communication plus robustes et plus efficaces dans toutes les disciplines de la sécurité publique grâce à l'amélioration de la transmission des données pour une meilleure sécurité des populations et de l'environnement.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'éditon Shanghai.

À lire sur votre édition locale