Mardi 31 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTÉ - Épidémie de pneumopathie pulmonaire en Chine, état des lieux

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 14/01/2020 à 21:15 | Mis à jour le 14/01/2020 à 21:15
pneumonie-chine-wuhan-prevention-epidemie

Une épidémie de pneumonie apparut en décembre prend de l'ampleur dans le centre de la Chine, les premiers cas s'étant déclarés dans la ville de Wuhan, dans la province du Hubei. Selon Commission municipale de l'hygiène et de la santé, le virus responsable à ce jour d'une quarantaine de malades stabilisés, d'une dizaine rétablis, mais hélas d'un décès, serait de la même famille que celui du SRAS.

 

Des malades sous surveillance et un wet market fermé

Les autorités chinoises ont placé depuis décembre une centaine de personnes sous surveillance. Le diagnostic étant plutôt long à poser, de nombreuses suspicions de cas sont étudiées, notamment à Honk Kong mais n'ont pas été confirmé pour le moment. Un cas vient d'être diagnostiqué en Thaïlande mais est désormais stabilisé. Il s'agit d'une Chinoise de 61 ans, habitante de Wuhan, en voyage touristique.

Les malades sont principalement des travailleurs d'un marché aux poissons de Wuhan, ou des usagers réguliers de celui-ci. Ce marché a été fermé le 1er janvier en raison de l'épidémie et l'est toujours pour l'instant. À l'heure actuelle, aucune infection parmi le personnel médical n'a été diagnostiquée, et aucune preuve claire de transmission entre humains n'a été établie.

 

Un nouveau type de coronavirus

L'équipe de chercheurs de l'Académie chinoise d'ingénierie a étudié le pathogène et a établi de manière préliminaire que la maladie était due à un nouveau type de coronavirus. Les coronavirus forment une grande famille de virus provoquant des maladies le plus souvent bénignes chez l'homme. Certains, comme le Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) ou le Mers (Syndrome respiratoire du Moyen-Orient), ont toutefois entraîné de graves épidémies par le passé.

Le Sras est une maladie infectieuse des poumons apparue pour la première fois en Chine en 2002. Il avait provoqué une épidémie en 2003 avec plus de 500 décès sur le territoire chinois. Depuis ce triste épisode, les autorités ont mis en place une meilleure détection et prise en charge des malades ainsi qu'un partage des données médicales issues de la recherche à l'échelle internationale, afin de prévenir un éventuel retour de l'épidémie. Rassurantes, les autorités chinoises écartent pour l'épidémie actuelle l'hypothèse d'une réapparition du Sras.

 

Quels symptômes ? Quels traitements ?

Les symptômes courants de cette pneumonie sont une fièvre apparaissant assez brutalement après une période d’incubation de 2 à 10 jours, parfois accompagnée de diarrhée et de nausée, et associée à des signes d’atteinte respiratoire (toux, dyspnée, gêne respiratoire etc.). Ces symptômes peuvent être confondus avec ceux de maladies de saison plus bénignes de type rhume ou gastro-entérite.

Le diagnostic ne peut être posé qu'après des examens poussés (analyses de sang, radiologie des poumons, scanner de la cage thoracique, prélèvements nasaux, etc.) Le traitement mis en place peut alors être, selon les cas, une prise d’antibiotique, d'anti-viraux ou de corticoïdes, ainsi qu'une mise en quarantaine du malade et de ses proches.

 

Quelle prévention mettre en place ?

L'épidémie semble dans l'ensemble sous contrôle mais les autorités restent inquiètes des conséquences des mouvements de circulation prochains dû aux congés du nouvel an chinois. A cette occasion, des millions de ruraux quittent les grandes villes pour retourner chez eux, fêter la nouvelle année en famille.

Les autorités ont prévu des mesures de désinfection, de contrôle et de prévention dans les lieux les plus fréquentés, comme les gares. Cependant, par mesure de prévention, nous vous recommandons d’éviter tout contact avec des animaux à plumes ou avec des poissons et crustacés, vivant ou morts, et d’éviter tout contact rapproché avec des personnes souffrant d’infection respiratoire aiguë. Nous vous conseillons également de porter un masque pour vous protéger et protéger les autres dans les lieux publics. Pensez bien à vous laver les mains régulièrement et après tout passage dans les lieux publics à l'eau savonneuse ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques.

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il est recommandé de consulter un médecin rapidement et de vous rendre à l'hôpital.

Sources : Wikipedia, France24, South China Morning Post, Ambassade de France.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Shanghai ?

AGENDA DU MOIS

SORTIR À SHANGHAI - Notre sélection de sorties de mars

On le sait, en ces temps de vie économique et culturelle ralenties, il est difficile de se divertir à l'extérieur. Nous vous proposons une petite sélection d'événements pour reprendre le rythme !

Expat Mag

Istanbul Appercu
SOCIÉTÉ

Les séries turques, quel succès !

Plusieurs d’entre vous ont certainement eu écho de la popularité des séries turques et même les suivent avec attention. Mais pourquoi un tel engouement à travers le globe ? De l’Amérique latine...