Mercredi 18 juillet 2018
Shanghai
Shanghai
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comment gérer le froid extrême en Chine ?

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 09/01/2018 à 21:15 | Mis à jour le 09/01/2018 à 21:15
Photo : L'Himalaya
chine-froid-extreme

Festival des glaces de Harbin, montagnes tibétaines ou steppes de Mongolie Intérieure… Avec les vacances du Nouvel An Chinois qui arrivent, vous avez peut être prévu un périple dans ces zones de grand froid. Une aventure magnifique en perspective mais comment bien se préparer à ces températures extrêmes ? Voici le guide illustré du Petit Journal Shanghai !

 

1/ Qu'est ce que c'est qu' "avoir froid" ?

Le corps réagit au froid de la manière suivante : il privilégie les organes vitaux dits nobles, ceux-là même qui sont derrière la cage thoracique et qui "suffisent" à maintenir un corps en vie c'est à dire le duo de choc CŒUR-POUMONS. Le reste du corps passera donc après, même le cerveau puisqu'on peut être en état de mort cérébrale tout en restant en "vie"... Pour cela, il va opérer des barrages et déviation du fluide vital, le sang, vers ces organes, à commencer par les extrémités, pieds et mains. L'information vient du cerveau, le premier à capter le danger, et les capteurs thermiques principaux sont situés non loin de l'hypothalamus, glande maîtresse de la thermorégulation, c'est à dire dans la nuque. Pour se réchauffer, il va donc dans un premier temps avoir deux réactions : vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux) pour diminuer les échanges thermiques avec l'extérieur et frissons (pour produire de la chaleur).

Quand les premiers signes de la diminution de la température du corps apparaissent (chair de poule, doigts et orteils froids, engourdis, pâles, frissons) il faut AGIR mais sans inquiétude. Il faut donc protéger à la fois le trio TÊTE-NUQUE-THORAX qui commande le corps et les premiers sacrifiés : MAINS-PIEDS.

En faisant ceci, on évitera de basculer dans la phase 2 du froid … l'hypothermie (pour plus d’information à ce sujet) ! Comment l’éviter ? EN S'ÉQUIPANT et EN PRODUISANT DE LA CHALEUR.

 

2/ S'équiper

Il faut mettre en place le principe universel de l'oignon : la fameuse technique des couches (pour plus d'information à ce sujet). Il s’agit de laisser circuler l'air chaud produit par le corps entre les couches et de ne pas emprisonner d'air froid sur les couches extérieures (On se déshabille à l’intérieur pour ne pas garder sur soi l'air froid du dehors et réchauffer la couche d'air la plus près de son corps) et de ne pas empêcher la circulation de l'air (avec des vêtements trop serrés par exemple). L’air chaud a besoin de place ! C'est valable des pieds à la tête.

 

Quelques erreurs à ne pas commettre :

  • Bonnet trop serré = froid, sensation de mal de tête et mauvaise circulation du sang.
  • 2 paires de chaussettes trop serrés = froid au pied, mal aux jambes et mauvais retour veineux.
  • veste trop serrée = froid.
  • Chaussures trop serrées = froid.
  • Et surtout PAS DE COTON car il ne sèche pas et "garde" le froid.

 

Bonnes pratiques :

  • Vêtements amples mais pas non plus trop grands, sauf les premières couches thermiques près du corps - collants, thermique du haut, chaussettes, sous gants - mais elles seront choisies dans des matières souples (laines ou thermiques industriels).
  • Couches intelligentes (respirantes, chaudes et isolantes).
  • Avoir toujours des couches SÈCHES : avoir un rechange des premières et deuxièmes couches toujours sec dans son sac et faire sécher le soir tout ce qui est mouillé par la transpiration.

Quelques exemples de premières couches : odlo.comwww.decathlon.frwoolpower.se

 

froid-extreme-equipement

 

La deuxième couche :

Ensuite les polaires sont adaptés en deuxième couche mais sans fermeture éclair de haut en bas (pour ne pas laisser entrer le froid). Un exemple : www.decathlon.fr

 

froid-extreme-chine

 

Pour la troisième couche : 

L’idéal est une doudoune sans manche en plume qui ne devra surtout pas serrer notamment sous les aisselles (passages d'artères importantes pour le réchauffement des bras-mains) ou une doudoune intégrale, éventuellement une polaire a fermeture éclair un peu plus costaud que la deuxième couche.

 

Enfin un manteau :

Il doit être chaud (en plume idéalement), imperméable et coupe vent, ces 3 critères étant primordiaux.

chine-froid-extreme

Exemples de manteaux : www.grand-froid.frwww.decathlon.fr

Toutes les couches doivent être suffisamment amples pour contenir les couches du dessous.

 

Voici quelques assemblages possibles :

  • Thermique / petite polaire /sans manche en plume/ Manteau ou gros coupe vent
  • Thermique / petite polaire / grande polaire / Manteau ou gros coupe vent
  • Thermique / petite polaire / Petit coupe vent / Grosse Doudoune
  • Thermique / petite polaire / petite doudoune intégrale / gros coupe vent etc... 

 

Pour la tête et cou :

La chapka reste indétrônable ! Elle doit être en fourrure véritable, ne pas serrer et bien  couvrir les oreilles (pour les budgets serrés : le lapin est peu cher et maintient bien au chaud).

chine-froid-extreme

 

Quelques exemples : peterhof.frwww.darkshop.nl

Et un tour de cou en polaire comme on trouve partout : www.glisshop.comwww.run-n-trail.com

 

Pour les pieds : les bottes.

Les bottes sont plus difficiles à trouver mais il est clair qu’elles valent l’investissement car par -30°C à Harbin, ce n’est pas avec de simples chaussures de montagne que vous allez rester au chaud !

Il vous faudra prévoir également des chaussettes de ski en laine véritable.

 

chine-extreme-froid

 

Quelques exemples : www.sorelfootwear.frwww.campz.fr

 

Pour les jambes :

Un pantalon de ski chaud avec des collants en dessous est un essentiel. Oubliez jeans ou autre pantalons en coton qui vont vous laissez une sensation de froid persistant !

 

Pour les mains :

Privilégiez les moufles aux gants ! Car les doigts ne seront pas séparés et pourront se réchauffer entre eux. Comme toujours, choisir en matière coupe-vent et fourrées en plume !

 

3/ Produire de la chaleur

Un corps à 30°C peut avoir toutes les couches les plus chères et perfectionnées il restera à 30°C et mourra. Autrement dit, les vêtements dits "chauds" sont en réalité un abus de langage car cela veut dire qu'ils capturent efficacement notre chaleur et qu'elle ne s'évapore pas, les vêtements sont donc isolants. Les meilleures matières sont donc celles qui captent le mieux la chaleur du corps, et qui font les plus petites micro-couches : plumes, laines, fourrures, duvet synthétique, velours, soie.

Si vous partez faire une ballade, le corps se met en action, il produit donc de la chaleur. Mais avec toutes les couches indiquées précédemment, si la chaleur n'est pas évacuées, le corps va avoir beaucoup trop chaud ! Il va transpirer et mouiller les premières couches qui vont être difficiles à sécher et vous allez avoir froid ! Le comble ! Même si c'est dur psychologiquement, faut enlever des couches !

 

Exemple d’assemblage de couches par -15°C :

  •  Assemblage ballade tranquille : thermique / petite polaire / grosse doudoune ouverte pour laisser échapper la chaleur (ouverte ou fermée selon la sensation de froid)
  • Assemblage grosse randonnée : thermique / petite polaire / coupe vent ouvert (doudoune dans le sac c'est pratique car elle se compresse !)
  • Assemblage ballade touristique « rentrer-sortir-rentrer-sortir »  musées, cafés, restaurants : thermique / petite polaire / Gros manteau.         
  • Assemblage footing par -30°C thermique /petite polaire (pour les plus téméraires !)
  • Assemblage immobilité quasi-totale de type balade en traineau par -20°C : thermique / petite polaire / grosse polaire / grosse Parka plume coupe vent / gants polaire /sur-gants en fourrure / Bonnet + chapka / Bottes de cosmonaute / une seule paire de chaussettes de ski ou en laine / 2 Tours de cou.
  •  
chine-froid-extreme

 

Bonnes pratiques :

  • Bouger réchauffe mais peut jouer des tours ! Attention à la transpiration !
  • Boire chaud ! Parfait en Chine ! De l'eau, du thé, du café très dilué, il faut être très bien hydratés, malgré les complications vestimentaires au moment d’aller aux toilettes…
  • Manger chaud ; si vous mangez froid le corps utilisera de l'énergie, et donc de la chaleur pour compenser la différence de température entre celle du corps et celle de la nourriture. Manger ou boire froid refroidi !
  • Se servir de son compagnon/de sa compagne comme bouillote : l'un peut avoir froid aux mains, il doit les mettre par exemple sous les aisselles de l'autre sous la doudoune et en quelques minutes c'est réchauffé ! Il ne faut JAMAIS laisser le froid s'installer.
  • Les chaufferettes (www.doucebouillotte.fr) en général à ne pas mettre directement sur la peau mais il en existe de toute sorte, elles peuvent aider en cas de trop froid aux mains. A mettre dans le sac avec une couverture de survie.

Voilà de bonnes bases pour préparer ces vacances « grand froid » sous les meilleurs augures et profiter au maximum de ces magnifiques régions chinoises sans risque !

Crédits photo : Markus Trienke, Nicolas Bourque

Sophie Birman

 

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir

Communauté

EDITO

EDITO – Le Petit Journal part en vacances d’été !

 Vous avez été nombreux au rendez-vous, lecteurs fidèles et nouveaux venus, et nous vous en remercions. Cette nouvelle année passée à vos côtés a été un réel plaisir.