Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2287

Les principaux moteurs de l'économie chinoise

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 23/05/2021 à 21:30 | Mis à jour le 26/05/2021 à 10:24
shanghai pudong

En 2021, la Chine est la deuxième plus grande économie du monde avec un PIB de 16,49 trillions de dollars, derrière le PIB des États-Unis de 21,9 trillions de dollars. Comment la Chine est-elle passée d'une société pauvre, dévastée par la Seconde Guerre mondiale et sa propre guerre civile au milieu du XXe siècle, à la deuxième économie du monde d’aujourd'hui ?

Après des décennies de stagnation économique et de revers sous le régime communiste, la Chine a commencé à s'ouvrir au commerce international et à libéraliser son économie lorsqu'elle a établi des relations diplomatiques et commerciales avec les États-Unis en 1979.

La croissance des exportations chinoises a ensuite alimenté la croissance de l'industrie manufacturière et de l'urbanisation, et la Chine est devenue une puissance économique mondiale majeure au cours des quatre décennies suivantes.

La Chine a réussi à maintenir une croissance annuelle moyenne de près de 10 %, bien que cette croissance se soit ralentie au cours des dernières années. Le gouvernement a notamment été accusé de manipuler l'indice boursier chinois et la devise (RMB) pour maintenir l'attractivité des exportations et des investissement en Chine.

 

Une économie de la croissance industrielle

Comme la plupart des pays qui cherchent à développer leur économie, la Chine a commencé par développer son industrie lourde. Aujourd'hui, la Chine est le leader mondial de l'industrie manufacturière et produit près de la moitié de l'acier dans le monde. L'industrie minière chinoise extrait du charbon, du minerai de fer, du sel, du pétrole, du gaz et de l'or. Pour réduire la dépendance de la Chine au charbon, le pays s'oriente vers des ressources plus renouvelables et prévoit d'augmenter son utilisation du gaz naturel dans les années à venir.

Le pays est également un bon candidat pour la production d'hydroélectricité, et en 2012, le barrage des Trois Gorges a été achevé et est désormais un important producteur d'électricité pour les villes du sud de la Chine, dont Shanghai.

 

Main d’œuvre

Outre son important secteur de fabrication de textiles, la Chine est également un assembleur de premier plan de produits électroniques étrangers. De même, la Chine produit des automobiles dans des usines appartenant à la fois à des entreprises nationales et à des entreprises étrangères. La majorité des voitures fabriquées par les entreprises chinoises sont exportées en Afrique, en Amérique du Sud, au Moyen-Orient ou en Russie.

 

Le consumérisme chinois

Autrefois pays de rationnement et de pénurie de biens de consommation, la Chine est devenue, après la libéralisation économique, un paradis de la consommation. La Chine abrite certains des plus grands centres commerciaux du monde et, outre le commerce de gros, le commerce de détail a contribué au PIB à hauteur de 1 800 milliards de dollars.

Des entreprises comme Alibaba ont donné un grand coup de pouce au commerce de détail et au commerce électronique. La vente Singles Day d'Alibaba et de JD (11 /11) en 2020 a vu un record de 115 milliards de dollars de ventes en une seule journée.

 

Des préoccupations

Alors que la croissance de la Chine semblait inarrêtable à un moment donné, il y a des fissures évidentes dans son économie. Tout d'abord, le pays est critiqué sur des questions environnementales. La Chine étant déjà considérée comme un grand pollueur et émetteur de gaz à effet de serre, Xi Jinping vise la neutralité carbone d’ici 2060.

Ensuite, il y a le problème du sous-emploi et de l'inflation en Chine. Bien que l'inflation récente ait été d'un niveau gérable de 2,3 %, les vingt dernières années ont vu le taux d'inflation varier énormément, ce qui inquiète les entreprises qui veulent investir dans le pays.

 

Des limites

La Chine est certes la seconde économie du monde, mais le pays est loin d'être aussi développé que les autres pays du top 10. Les dépenses publiques sont un moteur essentiel de la croissance, ce qui a conduit ces dernières années à une construction sans discernement. Même avec la plus grande population de la planète, la Chine a eu du mal à trouver des acheteurs pour les biens immobiliers dans ses villes fantômes. Mais le dernier programme du gouvernement se concentre sur la relance de l'activité économique et si cela se produit, le pays a une énorme marge de manœuvre pour se développer et investir dans de nouveaux secteurs pleins de promesses…

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir