Samedi 24 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ORIENT VERSUS OCCIDENT - La pensée binaire, seule vision de la réalité ?

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 04/12/2012 à 22:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

Issue d'un mode ancestral de pensée, la pensée binaire nous amène à voir la réalité en terme de dualité, à mettre les éléments en opposition, à scinder les problèmes en deux extrêmes. Dans quel contexte cette façon de penser a-t-elle tout son sens ? Quand et en quoi peut-elle nous limiter? Comment aller plus loin, pour intégrer, dépasser et conjuguer cette approche avec d'autres afin d'appréhender la réalité dans toute sa complexité ?

Qu'est-ce que la pensée binaire ?

Cette pensée traditionnelle est issue de l'observation du monde, un monde fait d'oppositions (jour/nuit, homme/femme, bien/mal). Cette réflexion analytique forgée par Aristote et Descartes consiste à disjoindre, distinguer et conduit à cloisonner et opposer pour comprendre. Dans la pensée binaire, il n'y a pas de place pour les demi-teintes: tout est blanc ou noir, bon ou mauvais, beau ou laid. C'est la loi du tout ou rien. Une chose est parfaite ou … nulle.

Aujourd'hui que reste-t-il de tout cela ?


En Occident, nous avons tous été plus ou moins imprégnés de cette forme de pensée, elle s'exprime dans notre quotidien et dans nos prises de décision (Christine M., juriste 54 ans : "mon mari est expatrié, je le suis ou je reste en Belgique ?"), dans la façon dont nous éduquons nos enfants (Valérie, 37 ans, travailleur indépendante, s'adressant à sa fille : "soit tu manges, soit tu vas au lit"). Même constat en entreprise: combien de fois les managers dissocient-ils les problèmes humains des problèmes techniques, jusqu'à devoir parfois externaliser la gestion de conflits internes à des professionnels de la relation humaine ? Et c'est aussi sans compter la faible représentation de directeurs des ressources humaines au comité de direction, comme si performances techniques et humaines étaient cloisonnées, et les objectifs financiers et RH deux entités totalement indépendantes.

Pensée binaire: attention danger !

"Les méthodes des géomètres sont des espèces de chaînes qui les lient et les empêchent de s'écarter", disait Montesquieu dans les Pensées. Cette juste constatation prend tout son sens quand il s'agit de la pensée binaire. Cette dernière a bien entendu sa légitimité et peut être utile dans de nombreux cas, comme par exemple pour résoudre des problèmes techniques, structurer, hiérarchiser, ou avoir une image instant "t". A ce titre, Guillaume, 42 ans, DG Asie d'une entreprise de logiciels confie : "en tant que Français formé aux Etats-Unis, je constate que la pensée binaire me sert à court terme pour aller rapidement droit au but, mais mes expériences professionnelles japonaises et chinoises m'ont appris à appréhender les choses dans une perspective plus asiatique pour faire perdurer le business à long terme".

La logique binaire comporte donc des limites intrinsèques ;  poussée à son extrême, elle peut même aussi s'avérer dangereuse, comme en attestent les atrocités des solutions extrêmes comme le nazisme. La mise en garde est donc de mise et la pensée binaire gagnerait à évoluer vers un mode de pensée plus circulaire qui incorpore davantage d'éléments contextuels. Pourquoi ? Car notre vision du monde nous est propre et notre réalité n'est que subjective. Et malgré les difficultés que cela peut représenter, en prendre conscience est un mécanisme essentiel pour élargir son prisme de référence. Notre héritage éducatif et nos habitudes peuvent nous faire obstacle, tout comme parfois un besoin de contrôle, un manque de souplesse, ou de temps. Dans ce contexte, peur, besoin de sécurité ou manque de confiance en soi et dans les autres peuvent avoir raison de nous et faire en sorte que nous ayons tendance à nous raccrocher à cette confortable logique binaire.

Logo Activeexpatcoaching (photo AEC)

Le défi est donc de parvenir à dépasser cette logique du "tout ou rien" et  du "lui ou moi" pour aller vers une logique qui soit la plus féconde possible dans nos vies et nos décisions. Prendre conscience que nous agissons de manière binaire est une première étape, reste ensuite de vouloir passer à l'action pour modifier son comportement. Car la réalité est en effet toujours plus complexe et plus riche que ne le suggère notre - petite - carte du monde.

Maxime à méditer en attendant le prochain atelier du jeudi 21 février 2013 intitulé "de la définition à la réalisation de son objectif" : "Si nous ne changeons pas notre façon de penser, nous ne serons pas capables de résoudre les problèmes que nous créons avec nos modes actuels de pensée", Albert Einstein.

INFORMATIONS : www.activeexpatcoaching.com email : info@activeexpatcoaching.com

Fabienne Hansoul et Raphaëlle Choël Activeexpatcoaching pour Lepetitjournal.com Shanghai. Mercredi 5 décembre 2012

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour

Sur le même sujet