Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Gestion du Covid en Chine : La Remontada de Shanghai

shanghai covid bund chineshanghai covid bund chine
Écrit par Le Petit Journal Shanghai
Publié le 27 octobre 2022, mis à jour le 28 octobre 2022

Les mesures de relaxation sur la gestion du risque épidémique annoncées fin juin se sont suivies d’une accélération de la diffusion de l’épidémie non pas en nombre de cas mais en diffusion géographique. Shanghai qui a pris une position pragmatique ne s’en sort pas si mal. Nouvel éclairage de l’équipe bénévole de Solidarité Covid - Français De Chine.

 

La petite bête qui monte

Ici on ne compte pas les cas mais le nombre de provinces actives en fonction du nombre de cas quotidiens en moyenne sur 3 jours. On dépasse actuellement de loin la diffusion épidémique de l’époque du foyer de Shanghai mais sur un nombre de cas beaucoup plus bas et avec de nombreuses villes à moins de 10 cas par jour.

 

Des foyers qui se succèdent, des périodes de décrue qui se font attendre et qui ne durent pas longtemps, de lassants rebonds multiples, des confinements de 2+5 à 7+3 qui vous tombent dessus comme la misère sur le monde, c’est notre lot quotidien depuis l’été. C’est pourtant fort improbable que les mesures de relaxation y soient pour quelque chose.

 

Courbes des cas locaux actifs et du nombre de foyers actifs journalier. Les bosses se succèdent et même maintenant ne retombent plus, plus de répit, toujours des foyers, mais aucun qui n’ait atteint le niveau de Shanghai

Haro sur le variant

Premier coupable : le variant BA.5 et ses dérivés qui sur une population naïve (jamais exposée au virus, uniquement en Chine…) va générer plus de cas malgré les confinements. Dans une région nouvellement touchée par des cas venant des steppes du Nord et de l’ouest, on va trouver des cas non tracés pendant des jours et des jours (exemples du Shanxi, Gansu, Hubei) avec impossibilité de déterminer la chaîne de transmission, seul le séquençage le rattache aux gros foyers en cours de la province d’Asie Centrale (BA.5.2) ou Hohhot (BF.7)

 

Les foyers (chaînes de transmission sans lien avéré entre elles) de plus de 1000 cas depuis fin février. Aucun n’a eu la trajectoire de Shanghai, mais les foyers durent plus longtemps et connaissent de multiples rebonds.

 

Le zèle ne paie pas forcément

 

Les villes ayant fait la sourde oreille aux mesures de relaxation ne sont pas forcément les plus préservées des cas sociétaux de contamination : à Wuhan on ferme les écoles / télétravail dès que les cas sociétaux franchissent les frontières d’un district : et voilà qu’un foyer dans un abattoir de porcs livre moins de 15 cas par jour depuis 14 jours, mais à chaque fois avec 25% de cas sociétaux par jour depuis 14 jours. A Pékin, si on ose s’aventurer en dehors de la province, on risque de ne pas pouvoir revenir si on avait la malchance d’aller dans une ville où des risk areas seraient actives. Il était pourtant indiqué dans les règles du 29 juin que les restrictions de déplacement sont limitées aux personnes étant passées dans les secteurs à risque et que les quarantaines se seraient imposées qu’aux voyageurs venant des secteurs à risque ou des villes en confinement généralisé, ce qui était censé éviter la paralysie des déplacements vu que la diffusion est large et incessante.

On a aussi l’exemple du foyer interminable dans la province d’Asie centrale. Pourquoi tant de rebonds sur autant de villes avec le scénario répété du moins d’août des trains / bus remplis de contaminés ? Un pénible scénario qui s’est répété à la Golden Week avec des soldats en permission éprouvés par le confinement de l’été dans leurs casernes qui ont disséminé l’épidémie dans des dizaines de villes. Les autorités ont évoqué le fait que les secteurs à risque délimités étaient trop vastes pour être correctement surveillés. Il faut donc trouver le bon dosage.

 

Le rebond du foyer de la province d’Asie centrale a démarré bien avant la Golden Week mais il a été amplifié par les déplacements autorisés (et parfois des resquilleurs notamment dans un bus au Shaanxi) à l’occasion de la fête nationale pour finalement dépasser le pic de l’été

La rédemption de Shanghai

A Shanghai la ville Phénix éprouvée par son long confinement du printemps, on veut à tout prix éviter la courbe exponentielle de l’incidence et les restrictions généralisées. Il y a une panoplie de confinements pour les contacts, les contacts secondaires, des visiteurs de lieux de cas contact (et notamment le 2+5…), des restrictions appliquées aux quartiers (à Shanghai les sous-districts) où se trouvent les secteurs à risque, ce qui a coûté la fermeture de l’Eurocampus de Qingpu à Shanghai pendant une semaine, donc une gestion très stricte du risque de contamination, mais pas de fermeture généralisée. Le match Zèle localisé vs Zèle généralisé tourne à l’avantage de la ville en rédemption : plus de cas en Octobre à Shanghai mais moins de cas sociétaux (non à l’isolement au moment du dépistage). C’est peut-être cette Remontada spectaculaire qui a valu au dirigeant de Shanghai sa promotion à l’aéropage des dirigeants du Parti lors du Congrès National.

 

Moins de cas à Beijing mais aussi moins de voyageurs puisque Pékin interdit l’accès ou impose des quarantaines de 3 à 10 jours aux personnes en provenance de villes présentant des secteurs à risque avec les redoutés pop up windows sur le Health Kit… Moins de cas qu’à Shanghai mais plus de cas non tracés sur le mois d’Octobre

 

**********************************

 

Un article de Carole Gabay

Notre projet bénévole de recherche est une initiative de l’Union des Français de l’Etranger – Shanghai, il exige un travail quotidien devenu titanesque avec cette forte pression épidémique. Où que vous soyez, vous pouvez nous aider même si vous ne pouvez pas vous engager à des tâches quotidiennes. Contactez  carole.gabay@solidaritecovid.com

Et nous vous invitons à nous encourager sur ce lien et QR code ci-dessous : https://yoopay.cn/cf/10228

Articles, pages interactives CovidFlow, videos et podcasts, post quotidiens archivés sur www.solidaritecovid.com

Pour suivre notre point quotidien : contact UFE Shanghai, wechat Doozyben

 

 

Le Petit Journal Shanghai
Publié le 27 octobre 2022, mis à jour le 28 octobre 2022

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024